Thierry Basset: les roches du Palais Fédéral, le hall d’entrée – 14.04.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 06:55 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

C’est probablement l’endroit en Suisse, si on excepte les musées, où l’on trouve le plus grand nombre de pierres suisses différentes. Ici les roches ne sont pas à l’état brut, elles ont été sciées et polies ce qui révèle leurs couleurs, leur structure et leur beauté. Les roches du canton de Vaud sont bien représentées au pied de la statue des 3 Confédérés en particulier les marbres du Chablais. Le banc au pied de la statue est une roche rouge-brune riche en filons blancs que l’on nomme le chable rouge. Elle appartient à des couches géologiques qui datent de 65 millions d’années.

Thierry Basset: les pierres du Palais Fédéral – 24.03.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:55 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

On a déjà parlé de la molasse de la façade du Palais Fédéral. Au pied de la façade, on trouve un calcaire qui vient de Suisse Romande. Sa couleur patinée est gris foncé, à l’origine noire, c’est un calcaire de Saint-Triphon. C’est une roche dure et non gélive, car peu poreuse. Ce calcaire ne se trouve qu’au pied de la façade nord du bâtiment. Au sud, on trouve un autre calcaire, un calcaire du Jura, la pierre de Soleure. Sous nos pieds, on trouve de grandes dalles de gneiss du Tessin. En résumé, c’était d’ailleurs une volonté délibérée de l’architecte de l’époque, M. Auer, que les matériaux suisses utilisés dans ce bâtiment représentent et symbolisent la diversité et la richesse de notre pays. Mais ce n’est pas tout, le Saint-gallois Hans Wilhelm Auer a aussi réussi à symboliser, probablement sans s’en rendre compte, la structure géologique de notre pays, par la manière dont il a disposé les roches dans le Palais Fédéral. Au sol des gneiss de l’ère primaire de plus de 250 Ma, à la base des façades des calcaires de l’ère secondaire et en façade, la molasse de l’ère tertiaire. C’est exactement ce qu’on a sous nos pieds à quelques kilomètres de profondeur, ce qu’on appelle le socle, des gneiss et des granites de l’ère primaire, très vieux, au-dessus il y a des calcaires de l’ère secondaire, et encore au-dessus on a la molasse.

Thierry Basset: les roches du Palais fédéral, chapitre 2 – 10.03.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:24 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Nous voilà sur la place du Palais Fédéral pour y étudier les roches. Il y a 15 jours nous parlions de la façade du Palais fédéral vue de loin. Aujourd’hui nous observons, de près cette roche gris vert qui est essentiellement constituée de grains de sable. Il s’agit d’un grès exploité localement qui vient du plateau suisse, on l’appelle donc la molasse. Ce qui est particulier à ce grès, c’est que cette molasse est légèrement verdâtre alors qu’à Lausanne elle est plutôt grise et à Genève elle est plutôt lie de vin. Ce sont les minéraux contenus dans ces sables qui sont à l’origine de ces différentes couleurs. Il n’y a pas que des minéraux de quartz, feldspath ou micas. Ici la teinte verte est donnée par la glauconie, minéral argileux qui contient beaucoup de fer. Pour rappel, la molasse est le résultat de l‘érosion de nos Alpes depuis des dizaines de millions d’années en transformant ces roches érodées en galets, grains de sable et argile.

Thierry Basset : les roches du Palais Fédéral, chapitre 1 – 24.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:30 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Nous sommes sur la place du Palais Fédéral à Berne pour y étudier les roches. Au moment de la construction de ce Palais entre 1894 et 1902, c’est l’apogée des constructions en pierres de taille. Hans Wilhem Auer, l’architecte de l’époque, a eu la volonté d’utiliser un maximum de roches différentes suisses pour refléter la diversité géologique de notre pays mais aussi la diversité de notre population et de notre culture. A l’extérieur du bâtiment, il y a une roche dominante qui est la molasse de Berne. C’est un grès qui est un sable consolidé. Au début du 20e siècle, on consommait local, même pour les cailloux.

Thierry Basset: Contes et légendes – les fossiles porte-bonheur – 10.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:22 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Les fossiles portés en bijoux ne datent pas d’hier! On a retrouvé des traces de la période des hommes préhistoriques. Vertus protectrices et décoratives étaient certainement importantes. Tout n’est pas que pure invention! Explications et exemples: Les tiges de lys de mer protégeaient de la foudre. Les oursins fossiles étaient des porte-bonheurs que l’on incluait parfois dans les murs des bâtiments et des églises. Les bélemnites portaient bonheur et avaient des vertus thérapeutiques contre les maux liés aux yeux. Les dents de requins fossiles, considérées comme des langues de serpents pétrifiées, neutralisaient venin et poison. Certains fossiles de dents de poissons osseux passaient pour soigner la peste, la diarrhée et l’épilepsie.

Thierry Basset: fossiles, des croyances à la science – 27.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:28 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

A l’époque où l’on ne se savait pas que les fossiles étaient des restes d’animaux ou de végétaux, bien des explications ont eu droit de cité. Par exemple Pline l’Ancien au 1er siècle après J.-C., pensait que les dents de requin fossiles tombaient du ciel pendant les éclipses de lune. Il faudra encore du temps pour que naisse la véritable science des fossiles, et cela va se faire grâce à un savant illustre, Georges Cuvier, à la fin du 18e siècle. Le mot qui définit cette science, la paléontologie, ne sera introduit qu’en 1822.

Oser la bienveillance de Lytta Basset (Albin Michel)

| Fréquence Terre | Episode du | Durée : 3:18 | RSS | Site Web

La Radio Nature - Infos environnement

L’ouvrage Oser la bienveillance ne donne évidemment pas de recette pour devenir bienveillant. L’auteure, Lytta Basset, décrit de façon très documentée, la généalogie et l’impact de la notion de péché originel. Sa démonstration à travers une fine  analyse, permet de répondre à différentes questions, comme : « Qu’est-ce qui encombre encore notre culture de cet héritage religieux non digéré ? Qu’est-ce qui nous interdit l’accès au pays de la bienveillance ? Qu’est-ce qui empêche l’être humain de développer un regard fondé sur  la certitude que nous sommes bénis dès le départ, et que nous le resterons toujours ? »
Il importe donc pour chacun d’entre nous  de prendre la mesure de la malveillance dont on a soi-même souffert, se dépolluer de ce regard d’autrui posé sur soi, que l’on a fini par intérioriser et laisser son propre regard devenir bienveillant sur soi et les autres
Il nous faut redécouvrir la capacité à nous reconnaître responsables de nos actes et non plus coupables de notre nature humaine. Ainsi, chacun d’entre nous peut oser la bienveillance envers lui-même et envers autrui, et passer ainsi de la culpabilité à la responsabilité.
En effet, aujourd’hui des chercheurs en sciences humaines soulignent  la complexité de l’homme et nous remettent sur la voie du mystère qu’est l’être humain.
Prendre en compte toute la réalité humaine.
Or, nous baignons encore dans une sorte de pensée binaire : victime ou monstre, pas les deux ! La complexité de la réalité nous dérange, elle a quelque chose d’angoissant car elle nous prive d’une certaine maîtrise sur ce qui nous fait mal ou pourrait nous faire mal. La réalité humaine est infiniment plus complexe que nos catégories de pensées. Notre nature s’inscrit dans le Réel dont elle est indissociable. Notre vivre ensemble s’améliore dès que nous renonçons à penser, à dire et même à chercher ce qu’est en définitive telle ou telle personne. Accepter de prendre en compte les multiples facettes de la réalité, alors beaucoup de choses s’éclairent.
Lytta Basset est conférencière passionnante et théologienne protestante suisse. Elle a notamment écrit, Guérir du malheur ou la joie imprenable publiés chez Albin Michel et tous ses ouvrages sont vendus à plus de 15 000 à 30 000 exemplaires. Elle a encore augmenté son audience avec  son témoignage sur le suicide de son fils, Ce lien qui ne meurt jamais et avec Aimer sans dévorer. Elle a reçu le Prix des librairies Siloë et celui du syndicat des libraires religieux.

      chronique-2019-01-18-09-00-00-Marie-Paule-Oser-la-bienveillance

Thierry Basset: contes et légendes, le glacier et l’église – 13.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 04:03 | RSS | Site Web

Plantes et animaux: chroniques, conseils, astuces et infos. Une émission de Christine Magro. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

L’Eglise a pu stopper l’écoulement d’un glacier pendant le petit âge glaciaire de la fin du Moyen-Age jusqu’à environ 1’850. A cette période, les glaciers menaçaient des villages entiers, comme ceux du Chatelard et de Bonanay dans la vallée de Chamonix. A Belalp, au-dessus du glacier d’Aletsch, aujourd’hui, on fait également appel à l’Eglise, mais pour demander, cette fois-ci, que le glacier s’arrête de fondre.

Mathilde Basset et Delphine Batho

| France Inter | Episode du | Durée : 03:00:05 | RSS | Site Web

Liberté, modernité, actualité, c'est la promesse de ces deux heures d'information. Deux heures pour décortiquer avec la rédaction l'actualité politique, économique, sociétale. avec Nicolas Demorand et Léa Salamé

durée : 03:00:05 – Le 6/9 – Le 6/9 du samedi 12 janvier par Eric Delvaux, avec Patricia Martin.

Mathilde Basset

| France Inter | Episode du | Durée : 00:07:41 | RSS | Site Web

Un entretien fait par Patricia Martin et Eric Delvaux

durée : 00:07:41 – La personnalité de la semaine – Mathilde Basset est infirmière et auteure de "J’ai rendu mon uniforme. La vraie vie des EHPAD. Soignants en burn out, seniors en souffrance" aux éditions du Rocher (janvier 2019)