Association Lampe de l’espoir – 17.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Créée à Clarens en juillet 2016 par Hai Suy HUNG, ingénieur en électronique originaire de Phnom Penh au Cambodge vivant Suisse depuis 2001, l’association Lampe de l’espoir a pour buts d’offrir un accès à l’électricité à des populations défavorisées du Cambodge en utilisant des énergies renouvelables (solaire, éolienne ou hydraulique par exemple) et de former la population locale à l’utilisation et la maintenance des matériels utilisés et amenés sur place. Etant électronicien depuis 40 ans et travaillant dans la recherche et le développement, Hai Suy Hung a toujours créé des circuits électroniques, du plus simple au plus compliqué. Interpellé un soir de 2011 par un reportage à la télévision sur les conditions de vie de son pays dans lequel il ne s’était plus rendu depuis son départ en 1974, il a alors envisagé la création d’un kit solaire, d’un coût de 250.-, qui comprend un panneau solaire, un régulateur de charges, deux lampes LED, une batterie, ainsi qu’un mât de 3m qui sert de support. En juillet 2016, des prototypes de ces kits solaires ont été installés dans 5 foyers cambodgiens dans le village Dang Tong. Les villageois sont très contents de ces kits qui fonctionnent à merveille et qui permettent aux enfants d’étudier dans de meilleures conditions. L’association planifie de retourner au Cambodge en automne 2017 afin d’y installer des kits solaires dans 50 maisons.

Demande: Des multimètres digitaux/Des postes de soudure/Un oscilloscope digital (de 20 ou 50 MHz, double trace)/Deux alimentations de labo 30V 5A/Des rouleaux d’étain/Des rouleaux de tresse à dessouder/Des loupes à LED pour des travaux de précision/Des pinces plates et des pinces coupantes/Un fréquencemètre/Un générateur de fréquence/Des bénévoles pour promouvoir les projets de cette association (recherche de fonds etc)