Association Lampe de l’espoir – 18.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

L’association Lampe de l’espoir a pour but d’offrir un accès à l’électricité à des populations défavorisées du Cambodge en utilisant des énergies renouvelables (solaire, éolienne ou hydraulique par exemple) et de former la population locale à l’utilisation et la maintenance des matériels utilisés et amenés sur place. Elle a pour philosophie de concevoir et de fabriquer ses propres produits qui se doivent d’être simples, robustes et faciles à produire, à utiliser, et à réparer. L’association se charge de former les utilisateurs et, si possible, de transférer la production aux villageois.
Interpellé un soir de 2011 par un reportage à la télévision sur les conditions de vie de son pays dans lequel il ne s’était plus rendu depuis son départ en 1974. Hai Suy Hung, président de cette association, a alors envisagé la création d’un kit solaire, d’un coût de 250.-, qui comprend un panneau solaire, un régulateur de charges, deux lampes LED, une batterie, ainsi qu’un mât de 3m qui sert de support. Ce kit permet d’offrir de l’électricité aux habitants les plus démunis qui peuvent ainsi disposer d’un éclairage correct en particulier pour le travail scolaire des enfants et certaines commodités (radio, ventilateur, pompe à eau etc). L’objectif est désormais d’installer de nouveaux kits solaires sur place et de créer un atelier pour la maintenance des systèmes ainsi que pour la formation des techniciens.

Demande: Des multimètres digitaux/Des postes de soudure/Un oscilloscope digital (de 20 ou 50 MHz, double trace)/Deux alimentations de labo 30V 5A/Des rouleaux d’étain/Des rouleaux de tresse à dessouder/Des loupes à LED pour des travaux de précision/Des pinces plates et des pinces coupantes/Un fréquencemètre/Un générateur de fréquence/Des bénévoles pour promouvoir les projets de cette association (recherche de fonds etc)