Attaque à Strasbourg: des parlementaires européens réclament plus de coopération entre Etats

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

Témoignages, dans Accents d’Europe, d’Andreas Schwab et de Godelieve  Quisthoudt-Rowohl du Parti Populaire Européen.
Theresa May, Angela Merkel: femmes et pouvoir en Europe
Theresa May toujours combative, face à la fronde des députés conservateurs, qui provoquent un vote de défiance contre elle au Parlement, la Première ministre britannique affirme qu’elle se battra de toutes ses forces, comme nous l’explique Marie Billon, notre correspondante à Londres.
Autre femme de pouvoir, Angela Merkel, la chancelière allemande. Elle a annoncé son retrait de la vie politique à la fin de son mandat, en 2021. Critiquée par certaines féministes allemandes qui estiment qu’elle n’a pas fait assez avancer la cause des femmes, Angela Merkel est aussi un symbole, la toute première femme chancelière. Reportage depuis Berlin de Julien Mechaussie.
Femmes et pouvoir en Europe, c’est le thème de la chronique d’Eve Minault, cette semaine.

Brexit, épisode 3, Saison 5

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

Nouveau rebondissement dans ce qui est devenu LE feuilleton européen de l’année. Le Brexit. Depuis que la Première ministre britannique a repoussé sine die le vote au Parlement sur l’accord, tous les scénarios sont désormais possibles. C’est à nouveau sur la question de l’Irlande du Nord que la révolte des parlementaires se focalise. L’Ulster, territoire du Royaume-Uni, isolé au nord de la République d’Irlande. Pour ne pas réveiller la guerre civile sur cette frontière, Theresa May et l’Union Européenne ont prévu ce qu’on appelle un Backstop. Backstop, un mot dont même la traduction est un défi. Explication de texte, depuis Dublin, avec Julien Lagache.
Sortie du Royaume-Uni de l’Europe sans accord, le fameux No deal, renversement de Theresa May et de son gouvernement, annulation du Brexit et nouveau référendum. On l’a dit, toutes les options sont désormais possibles. A tel point que les partisans du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union Européenne reprennent désormais espoir. C’est le cas des jeunes. Massivement anti-Brexit. En cas de second référendum, l’évolution démographique du pays leur donnerait l’avantage. Marie Billon les a suivis lors de leur campagne menée notamment auprès des parlementaires.
Le Parlement français a, en tout cas, déjà adopté un texte qui permet des ordonnances en urgence, en cas d’absence d’accord.
Un brexit dur, c’est ce que redoutent aussi les ports de Normandie. Dieppe est l’un d’eux. Bien moins important que Calais en termes de trafic, mais c’est une des liaisons les plus anciennes avec l’Angleterre, via Newhaven. En cas de Brexit, Dieppe fait tout pour tirer son épingle du jeu. Reportage sur place de Juliette Rengeval.

Autre territoire directement impacté par la question du Brexit : Gibraltar. Là encore un petit morceau de terre de 7km2, rattaché au Royaume-Uni depuis le XVIIIème siècle. Les derniers rebondissements politiques viennent fragiliser un accord et des garanties gagnées de haute lutte par le gouvernement espagnol. En Andalousie, Laetitia Dive.
L’Andalousie qui se remet d’un autre tremblement de terre. L’entrée de douze élus du parti d’extrême droite Vox, dans son parlement régional. Une première depuis le franquisme. A Madrid, François Musseau.
 

Droits de l’homme : un droit toujours à conquérir en Europe

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit ». Le 1er article de la Déclaration universelle des droits de l’homme, signé il y a tout juste 70 ans à Paris. Drôle de résonnance aujourd’hui alors que le pacte sur les migrations de l’ONU adopté à Marrakech suscite un vaste vent d’opposition. Un texte non contraignant pourtant qui émet des propositions pour mieux aider les Etats à gérer les migrations. Six pays européens ont refusé de se rendre à Marrakech pour le signer. Et les théories complotistes fleurissent, relayées par des gouvernants, des réseaux sociaux et même certains gilets jaunes en France. En Belgique, c’est le gouvernement de coalition qui a volé en éclat. Laxmi Lota.
Symbolique aussi alors que l’on fête cet anniversaire, le décès en Russie, le week-end dernier, de Lioudmila Alexeeva, la plus ancienne dissidente russe qui avait fondé le groupe Helsinki de Moscou. L’autre grande organisation de défense des droits de l’homme dans le pays, c’est Memorial, fondé par Andreï Sakharov. L’association effectue un important travail de recherche sur la terreur stalinienne et les répressions politiques. Mais ces dernières années, la pression du pouvoir est devenue intense, menaçant même son existence. A Saint-Pétersbourg, l’antenne régionale du mouvement a perdu son local. Reportage sur place d’Etienne Bouche.
A noter qu’Oleg Sentsov le réalisateur ukrainien emprisonné à Moscou doit recevoir mercredi le prix Sakharov, le prix des droits de l’homme de l’Union européenne.
Et puisqu’on parle Déclaration des droits de l’homme, parlons aussi de la convention de Genève sur le droit des réfugiés adoptée, trois ans plus tard, en 1951. Là aussi, un texte mit à mal par l’actualité récente. C’est ce que soulignent aujourd’hui nombre d’organisation non gouvernementale qui travaillent en Grèce et notamment dans les cinq îles de l’est de la mer Egée ou l’Union européenne a instauré ses hotspots, ses centres d’enregistrement des migrants, et le point de départ du renvoi des migrants vers la Turquie. A Athènes, les explications de Charlotte Stievenard.
Et la question des droits de l’homme en Turquie justement. Le pouvoir multiplie la pression sur les universitaires, les juges, les journalistes, mais aussi sur les étudiants. Ces dernières années, le nombre de jeunes gens mis en garde à vue ou incarcérés a considérablement augmenté. Derrière les barreaux pour insulte au président, propagande terroriste ou appartenance à une organisation illégale. Reportage à Istanbul d’Anne Andlauer.

L’Europe et la peur de l’ours russe

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

En Ukraine, la menace russe a déjà des conséquences très réelles : la Crimée annexée en 2014, la guerre dans l’Est qui a fait plus de 10 300 morts selon l’ONU, des escarmouches constantes… et tout récemment, l’attaque de trois navires dans la Mer noire. Malgré les appels au calme du gouvernement allemand notamment, le président Porochenko a rétorqué par la loi martiale dans 10 régions du pays, et une mobilisation militaire partielle. Sébastien Gobert.
Comme l’Ukraine, la Finlande partage une très longue frontière avec la Russie : plus de 1 300 km. Et le petit pays scandinave a des souvenirs encore très vifs de la Guerre froide. Membre de l’Union européenne mais pas de l’OTAN, la Finlande vient d’adhérer à l’Initiative européenne de la défense. Anne-Francoise Hivert.
L’Estonie voisine a voulu montrer depuis son indépendance en 1991, son ancrage dans l’Union européenne. Une volonté affirmée avec d’autant plus de force que le pays accueille des opposants à Poutine et que 25% de la population est russophone. Dans la ville frontière de Narva, au nord, ce sont même 80% des habitants qui parlent russe. La présidente estonienne s’y est rendue très régulièrement, ces dernières semaines, pour encourager les initiatives de la société civile. Marielle Vitureau.

Comme son homologue ukrainien, le président du Monténégro, Milo Đukanović, dénonce la frilosité de l’UE et même son manque d’enthousiasme pour les Balkans, alors que la Turquie et la Russie font leur retour dans la région. Après avoir été longtemps proche de Moscou, le Monténégro a rejoint les rangs de l’Otan en 2017 et les relations avec le Kremlin sont désormais très tendues, Simon Rico.
Le choix musical de Vincent Théval : La Suissesse Emilie Zoé A Fish In A Net.

L’Université d’Europe Centrale de Budapest contrainte à l’exil en Autriche

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

La célèbre CEU, implantée depuis 1991, dans la capitale hongroise s’installera à la rentrée prochaine à Vienne. La CEU, c’est l’Université fondée par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros. Une institution spécialisée en Sciences sociales et politiques. On y forme des esprits critiques : formation à l’américaine, en anglais, et on y distribue des diplômes américains.
Tout cela déplaît beaucoup à l’autoritaire Premier ministre Viktor Orban. Après des mois de bras-de-fer, son gouvernement a forcé l’université à quitter la Hongrie. Florence Labruyère.
Les bonnets d’âne européens de la COP24
La COP24 se poursuit à Katowice en Pologne, et si on parle beaucoup des grands pays qui ont quitté ou qui s’apprêtent à quitter l’accord de Paris signé en 2015, côté européen, malgré un volontarisme affiché, il n’y a pas de raison non plus de se montrer particulièrement optimiste. Car dans plusieurs pays de l’Union – dont la France – les objectifs fixés pour 2020 ne seront même pas tenus. Le point sur ces questions, avec Daniel Vigneron, du site myeurop.info.

 
Pour faire la paix entre Kosovo et la Serbie, suffit-il de corriger les frontières ?
La Serbie menace d’intervenir si le Kosovo se dote d’une armée régulière. A Pristina, le Parlement kosovar doit se pencher sur la question d’une force militaire le 14 décembre 2018. Le 5 décembre 2018, la Première ministre serbe a espéré que son pays n’aurait «jamais à utiliser son armée», même si c’est selon elle une possibilité. Des signes de tension, alors que dans le même temps, en secret, Serbie et Kosovo négocient, depuis l’été 2018, un échange de territoires pour établir « une paix durable ». Les chefs d’États kosovar et serbe préparent activement leurs opinions publiques, avec le soutien de nombreuses chancelleries internationales. Un reportage de Simon Rico.
Si ce n’est toi, c’est donc ton frère
L’une des deux seules photographies connues de Vincent van Gogh n’est pas un cliché représentant l’artiste néerlandais mais son frère. C’est à cette conclusion que vient de parvenir le musée Van Gogh d’Amsterdam après une longue enquête. Antoine Mouteau.

Y a-t-il un malaise des profs en Europe?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

C’est un peu le même malaise qui s’exprime un peu partout en Europe. Les professeurs du service public ont des états d’âme confrontés à la violence, à des salaires qui stagnent, ou à une grande précarité.
C’est le cas en Grèce. L’école publique a elle aussi subi les longues années d’austérité. En huit ans de crise, aucun enseignant n’a été recruté définitivement. Le ministère de l’Education pare au plus urgent en faisant appel à des vacataires. L’étau s’étant desserré, cet été 2018, le gouvernement a promis des titularisations. Mais, les précaires qui représentent 15% du personnel éducatif s’impatientent : ils en ont assez d’être maltraités, et au chômage 3 mois par an. Charlotte Stievenard.
En Suède, la pénurie d’enseignants se fait sentir. Selon l’Education nationale, il va falloir recruter 77 000 professeurs d’ici 2022 pour couvrir les besoins. Mais, les candidats sont peu nombreux à se présenter car le métier n’est plus très attractif. Anne-Francoise Hivert.

Crise des vocations en Suède, crise des vocations également en France. Et grand malaise. En témoigne le #pas de vagues qui a surgi, il y a quelques semaines, après un nouvel épisode de violences dans une classe de lycée. Les professeurs pointent le manque de perspectives dans leur carrière, les coupes budgétaires. Ils se sentent déconsidérés, pas toujours écoutés par leur direction. L’analyse de Laurent Frajerman, chercheur au Centre d’histoire sociale et spécialiste des mobilisations enseignantes avec Catherine Rolland.
Quels salaires en Europe ? La situation des professeurs diffère énormément d’un pays à l’autre. Plusieurs études récentes reviennent sur ces spécificités, comme celles du réseau Eurydice ou Global Teacher Status Index 2018. Avec Eve Minault.
En Grande-Bretagne, une ancienne journaliste a lancé en 2016 « Now Teach ». Cette organisation aide les professionnels à se reconvertir dans l’enseignement, Marie Billon.
 
 

COP24, des villes polonaises se battent contre la pollution

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

La COP24 se poursuit sans grands dirigeants à Katowice, en Pologne. Malgré les mises en garde des experts du climat, on est très loin des objectifs de l’Accord de Paris. Dans un appel désespéré, l’ONU exhorte les nations à accélérer le rythme pour limiter le réchauffement de la planète. Ironie de l’histoire, la conférence se déroule à Katowice, dans la région de Silésie, la plus polluée du pays. La faute en grande partie aux habitants eux-mêmes. 80% des Silésiens se chauffent encore au charbon extrait dans la région. Mais, des villes se mobilisent pour aider les habitants à changer leur mode de chauffage et à mieux isoler leur logement. Thomas Giraudeau.
Outre la Pologne, la Belgique est l’autre pays pollué d’Europe. Et cela se voit depuis l’espace ! L’Agence spatiale européenne publie de nouvelles données sur la pollution au dioxyde d’azote. Laxmi Lota.
La pollution, la surconsommation d’énergie se cache également dans le numérique. Qui n’a pas de portable ? De tablette ou d’ordinateur ? Aujourd’hui, le smartphone est l’écran le plus utilisé au monde. Il y en a plus de 7 milliards sur terre et si les ventes baissent un peu en 2018, le nombre d’applications, le temps passé sur les écrans, eux explosent. Sauf que le coût pour l’environnement lui est bien réel. Juliette Rengeval.
Si vous voulez en savoir plus, la fiche pratique et les conseils de l’Ademe : cliquez ici

C’est l’ère du chamboule-tout en Europe. Aujourd’hui, les Espagnols créent la surprise à leur tour en faisant entrer l’extrême droite au Parlement andalou. Vox, un parti nationaliste a obtenu près de 400 000 voix aux élections régionales qui se tenaient dimanche 2 décembre 2018, un score qui lui permet d’obtenir douze sièges au Parlement régional. Ce qui pourrait bouleverser le paysage politique national mais aussi européen. Laetitia Dive.

 

Des gilets jaunes aux Pays-Bas

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

Les images de Paris sous les émeutes et le feu ont fait le tour du Monde. Et après la violence. Le temps des consultations, les représentants des partis politiques aujourd’hui, ceux des gilets jaunes demain (4 décembre 2018).
L’ampleur du mouvement des gilets jaunes en France semble avoir un retentissement ailleurs en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas.
Durant le week-end, des manifestants se sont mobilisés, y compris devant le siège du gouvernement à La Haye. Des manifestants aux revendications multiples, comme l’a constaté, sur place, Antoine Mouteau.
Les Polonais toujours au charbon
L’Europe veut se montrer exemplaire à la conférence mondiale sur le climat. Objectif de zéro émission de gaz à effet de serre en 2050, c’est désormais l’ambition affichée par la Commission européenne. Exemplaire alors que les Etats-Unis ont déjà claqué la porte des accords de Paris et que le Brésil annonce qu’il va sans doute lui emboîter le pas. Au-delà des déclarations d’intention, il y a la réalité. Cette COP24 se tient en Silésie, dans le sud de la Pologne, la région des mines de charbon. La pollution est responsable de 50 000 morts prématurés dans le pays dont les villes se situent en haut de la liste des cités les plus polluées sur le continent. Le gouvernement essaie bien d’inciter les particuliers à ne plus se chauffer au poêle à charbon. Mais, cela ne fonctionne pas, comme a pu le constater à Katowice, Thomas Giraudeau.
Les déchets toxiques serbes
Carton rouge également en Serbie où l’économie produit, chaque année, 80 000 tonnes de déchets toxiques. Dans le meilleur des cas, ces déchets sont envoyés dans l’Union européenne pour être traités, mais cela coûte très cher et sera bientôt interdit. Dans le pire des cas, les déchets se retrouvent dans des décharges sauvages, avec un coût environnemental maximum. Les explications de Simon Rico.
Une centrale solaire exemplaire
Et on passe maintenant au versant positif de la planète, avec des solutions scientifiques qui prennent soin de l’atmosphère. C’est le cas en Andalousie en Espagne avec la centrale solaire Gemasolar. Une technologie de pointe qui permet d’emmagasiner l’énergie pour la redistribuer à la demande… Reportage sur place de Laetitia Dive.
Un projet bio ET social
On terminera enfin sur l’agriculture qui peut être aussi exemplaire. Le bio n’est pas réservé aux plus fortunés, une petite commune de Turquie en a fait la preuve. Derrière cette réussite, il y a un maire communiste, le premier et le seul de Turquie. Récit signé Anne Andlauer.
 

Loi martiale: qu’en pensent les Ukrainiens de l’Est?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

Le ton monte entre la Russie et l’Ukraine, depuis l’arraisonnement de trois navires militaires ukrainiens, le dimanche 25 novembre 2018, dans la mer d’Azov. Moscou a bloqué un certain nombre de ports ukrainiens. Le président Porochenko a décidé lui de restreindre l’accès à son territoire aux hommes russes âgés de 16 à 60 ans. Et il demande le soutien de l’OTAN face à une «menace d’invasion». La loi martiale est appliquée dans 10 régions du pays, mais elle reste virtuelle, comme a pu le constater à Kharkiv, dans le nord-est, Sébastien Gobert.
Les « gilets jaunes » pour des référendums comme en Suisse. C’est une des revendications d’un mouvement protéiforme qui appelle à la manifestation de nouveau sur les Champs-Elysées, samedi 1er décembre 2018. Nos voisins helvètes pratiquent régulièrement les votations, un exercice de démocratie directe, qui a aussi ses limites. Katia Mischel.

La contestation sociale met en lumière la grande dépendance d’une partie de la population à la voiture au sein de territoires français très enclavés et de fait. Une dépendance criante dans les zones rurales qui souffrent du manque de transports publics.
Après les nombreuses fermetures de lignes ferroviaires régionales, l’Allemagne a fait marche arrière, il y a quelques années. Avec la réouverture de plusieurs centaines de kilomètres de petites lignes. Julien Mechaussie.
A la Une de Courrier International avec Ingrid Terwath, la revue de presse européenne sur le mouvement français des « gilets jaunes », la crise d’insécurité à Barcelone et l’analyse de l’hebdomadaire Tygodnik Powszechny sur la COP 24 qui s’ouvre, le lundi 3 décembre 2018, en Pologne.

Le choix musical de Vincent Théval : L’Espagnol Gecko Turner Mbira Bira.
 

Le business de la GPA en Russie

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault.  

C’est une pratique controversée en Europe, qui dépasse les clivages politiques traditionnels : la gestation pour autrui est interdite dans la majorité des pays membres. En Europe de l’Est, en revanche, le recours à une mère porteuse est autorisé, notamment en Russie où cette pratique encadrée et rémunérée progresse chaque année. Etienne Bouche.

En Irlande, la GPA jusqu’ici dans un vide juridique va être encadrée avec le projet de loi « Assistance à la reproduction humaine » qui doit être examiné au Parlement. Julien Lagache.
 
 
 

C’est une autre manière d’aider à la conception : le don de spermatozoïdes. Et les Danois en sont les champions du monde. La première banque de sperme Cryos, est basée à Aarhus. La vente de gamètes y est une véritable industrie qui s’exporte. Des milliers de petits vikings naissent, chaque année, grâce aux donneurs que les futurs parents peuvent choisir sur catalogue, Anne-Francoise Hivert.
 
Au Portugal, les infirmiers des blocs opératoires sont en grève pour plus d’un mois, un mouvement baptisé « grève chirurgicale ». Quarante jours, c’est long, alors un groupe de 5 infirmiers a eu l’idée de récolter des fonds en recourant au fonds participatif, le crowfunding. Marie-Line Darcy.
Le monde s’éloigne de son objectif de maîtrise du réchauffement climatique et de l’ambition de l’Accord de Paris, c’est le cri d’alarme lancé par l’ONU. Et c’est dans ce contexte, que s’ouvre lundi 3 décembre 2018 la COP 24 à Katowice, en Pologne, pays on ne peut plus sceptique sur le changement climatique.
En France, le président Macron a lancé une grande concertation sur la transition écologique et annoncé des aménagements à la marge de la fiscalité verte, espérant ainsi calmer la fronde des « gilets jaunes ». Pour le parti écologiste EELV, qui dénonce l’absence de mesures d’accompagnement sociales, le compte n’y est pas. A six mois des élections européennes, c’est le moment de s’interroger, sur l’audience des Verts en Europe. Avec Daniel Vigneron de MyEurop.info.