Papa ou Maman 2 – 11.12.2016

| | Episode du | Durée : 17:55 | RSS | Site Web

Avec "Brazil" nouvelle formule, faites le tour de l’actualité du 7e art.. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Souvenez-vous de « Papa ou Maman » de Martin Bourboulon avec Marina Foïs et Laurent Laffitte en parents indignes qui faisaient subir quelques gentils sévices à leur progéniture. Le but de la manœuvre, ne surtout pas obtenir leur garde au moment du divorce et donc chercher à provoquer le désamour de leurs enfants. La comédie irrévérencieuse avait frôlé les trois millions d’entrées en France en 2015. Il était donc logique qu’avec un score pareil, un numéro deux voit le jour. Toujours aussi drôle et inspiré, même si on tire sur les mêmes ficelles, voila un numéro deux qui ravira à la fois celles et ceux qui sont passés à côté du premier opus et les autres qui seront ravis de renouer avec cette famille complètement barrée.

Pour plus de détails, Fifi a joint Marina Foïs par téléphone, l’occasion de déborder sur un autre film inédit en Suisse, « Pericle Il Nero » avec Ricardo Scarmacio.

Brazil – 11.12.2016

| | Episode du | Durée : 01:57:20 | RSS | Site Web

Avec "Brazil" nouvelle formule, faites le tour de l’actualité du 7e art.. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

La Fille de Brest – 04.12.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Avec "Brazil" nouvelle formule, faites le tour de l’actualité du 7e art.. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Cette semaine est sortie en salle « La Fille de Brest » d’Emmanuelle Bercot sur le scandale du Médiator. Un film raconté du point de vue d’Irène Frachon, et seulement de ce point de vue. Irène Frachon est une pneumologue qui ne manque pas d’air, pourrait-on dire. La médecin spécialisée du CHU de Brest sʹest en effet entêtée pendant plusieurs années pour que cette arme de destruction massive soit retirée du marché.

Bref, « La Fille de Brest », cʹest David contre Goliath ou plutôt Sidse Babett Knudsen contre Philippe Uchan!

Brazil – 04.12.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Avec "Brazil" nouvelle formule, faites le tour de l’actualité du 7e art.. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Tour de France – 27.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Rachid Djaïdani organise la rencontre improbable entre une France urbaine et une France profonde, entre un rappeur d’origine musulmane et un peintre franchouillard raciste aigri. Les deux sont obligés de cohabiter le temps d’un road movie. En fait « Tour de France » commence très mal pour Farook. Ce rappeur parisien, à la suite dʹun clash avec un autre rappeur, est obligé de se faire oublier, de quitter Paname. Bilal, son producteur, lui propose de se rendre à Arras chez son père. Ce vieux loup solitaire doit partir en pèlerinage à travers la France sur les traces du peintre Vernet. Normalement Bilal devait le conduire, ce sera finalement Farouk qui prendra les clés du camion. D’abord électrique, la relation entre ces deux opposés va finalement sʹapaiser. Avec cette cohabitation forcée, les barrières et les clichés vont tomber. Le personnage de Gérard Depardieu va oublier ses préjugés racistes à l’encontre des musulmans et du rap alors que Farouk va profiter de la peinture et surtout du regard de cet homme pour changer son point de vue sur le monde.

Rachid Djaïdani réalise le portrait de deux laissés pour compte, deux âmes en peine en manque dʹamour, le tout avec drôlerie. Il y a dʹabord ce père qui a tourné le dos à son fils Mathias depuis qu’il s’est converti à l’Islam et est devenu Bilal. Il y a ensuite ce jeune français de confession musulmane qui a bien de la peine à évoluer dans une société qui le rejette. Un bel hymne au rapprochement, à la tolérance où quand deux parties qui se détestent se parlent enfin, le respect s’installe et la tentation de haine disparaît.

A écouter, un entretien de Rachid Djaïdani enregistré par téléphone au lendemain de la première mondiale du film à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise.

Screen Test – 27.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Une Vie – 27.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Curieux que Stéphane Brizé se soit attaqué à un film en costume, lui qui a éclaté auprès du grand public avec le film social, « La Loi du Marché » ou encore avant avec « Quelques Heures de Printemps », autour de lʹeuthanasie. Toutefois, lʹhumain est toujours au cœur de son cinéma. L’histoire bouleversante de cette pauvre femme trahie, mal aimée nʹa pu que le transpercer au point de vouloir la porter à lʹécran. Cette histoire certes, mais aussi le challenge que représente un film en costume lʹont titillé.

Pour le coup, même si on a tôt fait de regarder la montre, tellement cette contemplation du désespoir, des jardins potagers et des soirées à se lamenter à la lueur des bougies semble sʹéterniser, Stéphane Brizé a su apporter une modernité dans le filmage, malgré un format dʹimage carré qui rend lʹobjet filmique à peine désuet. Caméra épaule, lumière naturelle, dispositif du documentaire en immersion, gros plan sur des visages pour saisir les émotions, cadrage particulier ou tous les personnages ne tiennent pas dedans, utilisation du hors champ à outrance, Stéphane Brizé ne sʹest rien interdit dans cette adaptation du roman de Maupassant.

Il en sera question dans l’interview enregistrée avec la cinéaste par Raphaële Bouchet.

Brazil – 27.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

For This is my Body – 20.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Paule Muret met en scène Carl Barât et Audrey Bastien dans ce drame de la solitude et de lʹisolement. Une groupie jeune et naïve, aveuglée par son idole accède à l’interdit, pénètre l’inaccessible en squattant l’antichambre du vedettariat, la loge de son idole. Cette fille un peu paumée découvre le revers dʹune médaille en toc, une médaille brillante, reluisante mais en apparence seulement.

La star, bouffée par la célébrité, nʹen peut plus de ces meutes de loups qui lui sucent tout son sang, qui guettent le moindre de ses faux pas, espérant sa chute. Mélancolie, désarrois, peur, solitude, doute, parano sont ses seuls compagnons. Alors lorsque cette jeune poupée peroxydée bien gaulée se pointe, telle une béquille, il sʹappuie sur cette âme sensible capable dʹécoute et de compréhension, une personne bonne idéale pour troubler sa solitude, livrer ses états dʹâmes.

Rarement un film nʹa donner à voir avec autant dʹadresse, de justesse, de tendresse mais aussi de rudesse la vrai signification de la célébrité et de ce que ça implique, en fait un monde pas merveilleux, pas radieux, pas lumineux…Carl Barât et Audrey Bastien forment un superbe couple de cinéma.

A suivre une table ronde enregistrée avec Paule Muret, Audrey Bastien et Noémie Schmidt.

Screen Test – 20.11.2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web