Crash d’Ethiopian Airlines: quelles conséquences économiques pour Boeing?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

On revient sur le crash d’Ethiopian Airlines, c’était dimanche dernier (10 mars 2019), depuis, le ciel ne cesse de s’obscurcir pour l’avionneur américain, tout particulièrement pour son avion 737 Max. Un modèle nouvelle génération, mais impliqué pour la deuxième fois en moins de 6 mois dans un accident. On se demandera comment Boeing va parvenir à traverser cette zone de turbulence ? On reviendra également sur les relations entre l’avionneur et les politiques américains.
Avec :
– Michel Polacco, journaliste spécialiste de l’Aéronautique, pilote et auteur « Crash, pourquoi des avions s’écrasent-ils encore ? », éditions EPA Le Chêne
– Yves Crozet, économiste des Transports.

La politique africaine de la France: cap à l’est?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

C’est une tournée inédite pour un chef de l’État français, après Djibouti et l’Ethiopie, Emmanuel Macron est aujourd’hui au Kenya où aucun de ses prédécesseurs n’avait jamais fait le déplacement. Quatre jours d’une visite dont il n’aura pas échappé aux observateurs qu’elle rompt quelque peu avec les conventions habituelles, celles qui veulent que Paris se tourne en premier lieu vers ses partenaires traditionnels de l’Afrique francophone. Après le Ghana et le Nigeria, la boussole africaine du président met de nouveau le cap à l’est, en ce début mars 2019. Une région où la France est considérée comme un possible contrepoids à la Chine, affirme Emmanuel Macron. Lequel espère bien notamment installer la France comme un partenaire économique de premier plan.
Avec :
– Antoine Glaser, journaliste écrivain et auteur de «Arrogant comme un français en Afrique», éditions Plurielles chez Fayard
– Laurent Duarte, coordinateur international du mouvement Tournons la page.

Fukushima: quels risques, 8 ans après la catastrophe nucléaire?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Pour la 8ème fois depuis 2011, le Japon a retenu son souffle, en ce début mars 2019, et en souvenir de ce jour funeste. Quand un séisme, puis un tsunami, ont frappé le nord de l’archipel, entraînant une explosion dans la centrale de Fukushima Dai Ichi. Un accident nucléaire dont on sait depuis qu’il est le plus important, après celui de Tchernobyl en 1986. Huit ans après, que reste-t-il de cette catastrophe qui laisse derrière elle près de 19 000 morts ?
Avec :
– Christine Fassert, docteur en socio-anthropologie, chercheure au Laboratoire de Sciences humaines et sociales de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) et auteure du Rapport Shinrai
– Bruno Chareyron, ingénieur en Physique nucléaire et directeur du Laboratoire de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD).

Autour du grand débat: paroles de reporters

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

A quelques jours de la fin du grand débat national, RFI consacre sa programmation aux rapports des Français à leurs services publics. Auteurs de nombreux reportages sur le mouvement des gilets jaunes et sur les différentes déclinaisons du grand débat, ils reviennent sur ce qu’ils ont vu, entendu. Sur les témoignages qu’ils ont pu recueillir, entre interrogations, colère et revendications
Avec :
Simon Rozé et Grégoire Sauvage, journalistes au service France de RFI.

Nigeria: les enjeux des élections des gouverneurs

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Les Nigérians viennent à peine d’élire leur président et d’offrir un second mandat à Muhamadu Buhari, qu’ils sont à nouveau appelés aux urnes. Samedi (9 mars 2019), ils devront choisir les gouverneurs de 29 des 36 Etats que compte le Nigeria. Après des élections générales perturbées par un report d’une semaine et des violences qui ont fait 53 morts, le chef de l’Etat a lancé un appel à la mobilisation des électeurs hier (6 mars 2019), soulignant l’importance de ce scrutin, qu’il a comparé à la présidentielle et aux législatives. Il faut dire que dans cet Etat fédéral, les prérogatives et l’autonomie des gouverneurs leur confèrent énormément de pouvoir. Quels sont les enjeux de ces élections ?
Avec :
– Emmanuel Igah, géopolitologue franco-nigérian, éditeur du Nigeria Vademecum qui paraîtra prochainement en France.
– Christopher Fomunyoh, directeur régional Afrique au National Democatric Institute, ONG basée à Washington pour soutenir la démocratie. En mission d’observation internationale à Abuja.

Centrafrique: l’accord de paix de Bangui est-il déjà mort?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

En République Centrafricaine, un mois seulement après la signature de l’accord de paix de Bangui, le pacte paraît bien fragile. La composition du nouveau gouvernement était attendue au tournant par les signataires. Les groupes armés espéraient y trouver une large place, ce n’est pas le cas. On est déjà loin de l’enthousiasme exprimé après les négociations de Khartoum. Démission de membres du gouvernement, retrait du processus de paix et menaces en cas de copie mal corrigée. Le huitième accord de paix conclu en Centrafrique depuis 2013, est-il déjà mort et enterré ?
Avec :
– Mathilde Tarif, doctorante et chargée d’enseignement à l’Université Paris 1, spécialisée sur la Centrafrique
– Thierry Vircoulon, chercheur associé à l’IFRI et enseignant à Sciences-Po.

France: taxer les GAFA pour répondre à «l’injustice fiscale»

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

La France est en passe de se doter d’une taxe sur les GAFA, les géants du numérique. Demain mercredi (6 mars 2019), Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie présentera son projet, une taxation de 3% du chiffre d’affaires réalisé par ces entreprises dans le pays. Dans sa bataille pour une justice fiscale, la France fait cavalier seul, incapable d’obtenir une taxe à l’échelle européenne. Cette quête pourrait maintenant se faire au niveau mondial. Les géants du numérique ne paient-ils vraiment pas d’impôts en France ? A quelle injustice est censée répondre cette taxe ?
Avec :
– Vincent Vicard, économiste au CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales)
– Nikos Smyrnaios, maître de conférence en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Toulouse, auteur du livre Les Gafam contre l’internet, une économie politique du numérique, publié aux éditions INA en 2017.

Mexique : la réponse du président Obrador à la violence

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Le Mexique, avec ses plus de 30 000 homicides recensés en 2018, attendait le président López Obrador au tournant. Premier chef d’Etat de gauche de l’histoire contemporaine du pays, il promettait, lors de sa prestation de serment en décembre un changement radical et un nouveau régime politique. Mais cette stratégie passera par une nouvelle force armée. Rien de révolutionnaire sur le papier : des dizaines de milliers d’hommes et de femmes, engagés contre le crime organisé. Le congrès fédéral a adopté la semaine dernière cette réforme constitutionnelle, qui a créé la polémique. Dans un pays, déjà hyper militarisé, cette Garde nationale est-elle la solution face au fléau des narcotrafics ? Comment peut-elle éviter le piège de la corruption ?
Avec :
– Romain Le Cour Grandmaison, cofondateur du think tank NORIA et chercheur à l’université Paris 1, spécialisé sur la violence, les organisations criminelles et l’État au Mexique.

Le sommet d’Hanoï est-il vraiment un échec?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Contrairement au sommet de Singapour, celui d’Hanoï ne marquera pas l’Histoire. Les deux dirigeants américain et nord-coréen étaient arrivés gonflés d’optimisme hier (27 février 2019) dans la capitale vietnamienne, prêts à concrétiser les engagements pris au mois de juin. Ils sont finalement repartis sans avoir signé de déclaration conjointe. Lors de la conférence de presse de clôture, Donald Trump a tenté de relativiser. Un sommet pour conforter leurs relations ? La région en attendait davantage, mais chacun des dirigeants semble camper sur ses positions. Pourquoi le sommet d’Hanoï a-t-il accouché d’une souris ? Compromet-il les négociations entre Washington et Pyongyang ?
Avec :
– Marianne Péron-Doise, chercheure sur l’Asie à l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire) et au CERI Sciences Po
– Barthélémy Courmont, professeur à l’Université Catholique de Lille, directeur de recherches à l’Iris.

La paix en Afghanistan peut-elle se négocier sans les Afghans?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

En Afghanistan, l’année 2018 a été la plus meurtrière jamais enregistrée, pour les civils : 3 800 morts, en grande partie imputés aux Talibans. Et pourtant, les Etats-Unis sont optimistes. Ils n’ont jamais été aussi près d’un accord de paix avec les insurgés. Un nouveau cycle de négociation a commencé, cette semaine, à Doha au Qatar, avec pour enjeu notamment le retrait des troupes américaines. Mais, le processus exclut totalement les autorités de Kaboul. La paix peut-elle se construire sans les Afghans ? Pourquoi les Etats-Unis ont-ils mis dans la balance leur présence sur le sol afghan ? Peuvent-ils faire confiance aux Talibans ?
Avec :
– Fahimeh Robiolle, consultante indépendante, maîtresse de conférences à l’ENA, chargée de cours à l’ESSEC, à l’Université Paris 3 et à l’Université de Kaboul, spécialisée dans la négociation, la gestion de conflit et le leadership
– Gilles Dorronsoro, professeur de Science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’Afghanistan.