Le sommet d’Hanoï est-il vraiment un échec?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Contrairement au sommet de Singapour, celui d’Hanoï ne marquera pas l’Histoire. Les deux dirigeants américain et nord-coréen étaient arrivés gonflés d’optimisme hier (27 février 2019) dans la capitale vietnamienne, prêts à concrétiser les engagements pris au mois de juin. Ils sont finalement repartis sans avoir signé de déclaration conjointe. Lors de la conférence de presse de clôture, Donald Trump a tenté de relativiser. Un sommet pour conforter leurs relations ? La région en attendait davantage, mais chacun des dirigeants semble camper sur ses positions. Pourquoi le sommet d’Hanoï a-t-il accouché d’une souris ? Compromet-il les négociations entre Washington et Pyongyang ?
Avec :
– Marianne Péron-Doise, chercheure sur l’Asie à l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire) et au CERI Sciences Po
– Barthélémy Courmont, professeur à l’Université Catholique de Lille, directeur de recherches à l’Iris.

La paix en Afghanistan peut-elle se négocier sans les Afghans?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

En Afghanistan, l’année 2018 a été la plus meurtrière jamais enregistrée, pour les civils : 3 800 morts, en grande partie imputés aux Talibans. Et pourtant, les Etats-Unis sont optimistes. Ils n’ont jamais été aussi près d’un accord de paix avec les insurgés. Un nouveau cycle de négociation a commencé, cette semaine, à Doha au Qatar, avec pour enjeu notamment le retrait des troupes américaines. Mais, le processus exclut totalement les autorités de Kaboul. La paix peut-elle se construire sans les Afghans ? Pourquoi les Etats-Unis ont-ils mis dans la balance leur présence sur le sol afghan ? Peuvent-ils faire confiance aux Talibans ?
Avec :
– Fahimeh Robiolle, consultante indépendante, maîtresse de conférences à l’ENA, chargée de cours à l’ESSEC, à l’Université Paris 3 et à l’Université de Kaboul, spécialisée dans la négociation, la gestion de conflit et le leadership
– Gilles Dorronsoro, professeur de Science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’Afghanistan.

Algérie: une mobilisation populaire inédite contre l’immobilisme

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Depuis cinq jours, l’Algérie vit au rythme des manifestations. Ce mardi 26 février 2019, ce sont les étudiants qui ont, à leur tour, dénoncé la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika, la cinquième. Les rassemblements concernaient Alger, mais aussi la province. La colère grondait depuis l’annonce du FLN, le parti au pouvoir, le 10 février 2019. Elle a explosé vendredi : 100 000 personnes dans les rues d’Alger. Du jamais vu depuis le début des années 1990. Comment expliquer une telle mobilisation ? Comment interpréter les réactions des autorités algériennes qui n’ont pas l’intention de proposer une alternative au président sortant, mais qui ne répriment pas non plus ces manifestations ?
Avec :
– Lætitia Bucaille, professeure de sociologie à l’Inalco et chercheure, directrice adjointe au CESSMA (Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques)
– Ihsane El Kadi, directeur de Maghreb Emergent, journal économique, et Radio M, à Alger.

Espagne: comment la Catalogne a déclenché une crise politique?

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Gouverner l’Espagne semble relever de l’exploit. Les Espagnols vont retourner aux urnes, le 28 avril 2019, pour la 3ème fois en moins de 4 ans. La faible majorité du Premier ministre socialiste, Pedro Sanchez, s’est effondrée il y a une dizaine de jours. Son alliance avec les indépendantistes catalans était trop fragile. Des indépendantistes qui, par leur coup d’éclat en octobre 2017 et leur référendum illégal, ont bouleversé le paysage politique espagnol. La question catalane polarise, met mal à l’aise la gauche traditionnelle et profite à l’extrême droite. Comment s’est-elle imposée dans le débat politique espagnol ? A qui profite-t-elle ?
Avec :
– Anthony Sfez, attaché d’enseignement à l’Université Paris 2 Panthéon Assas
– Henry de Laguérie, journaliste à Barcelone, auteur du livre Les catalans.

Fraude fiscale: le «système» d’UBS

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Une amende à 10 chiffres : 3,7 milliards d’euros. Jamais la justice n’avait prononcé une telle peine dans une affaire d’évasion fiscale. Cela s’est passé hier (20 février 2019) devant le Tribunal correctionnel de Paris. La Banque suisse UBS, la 1ère banque privée du monde, était condamnée pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale. En 2004 et 2012, des milliers de contribuables français ont ainsi pu échapper au fisc. Mais, comment la banque a-t-elle pu agir si longtemps sans être inquiétée ? Une telle condamnation pourra-t-elle faire bouger les lignes, quand rien qu’en France, la fraude fiscale représente près de 100 milliards d’euros de pertes sèches chaque année ?
Avec :
– Valerie De Senneville, journaliste à Les Echos
– Eric Vernier, chercheur associé à l’IRIS, directeur de la chaire Commerce échange et risques internationaux à l’ISCID-CO, auteur de « Fraude fiscale et paradis fiscaux, quand l’exception devient la règle », éditions Dunod.

Kenya: le gouvernement réclame la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

Le camp de Dadaab dans l’est du Kenya. Il a détenu, un temps, un triste record, celui du plus grand réfugié du monde. Jusqu’à 600 000 en 2011. Aujourd’hui, il abrite encore plus de 200 000 personnes, que les autorités kényanes souhaiteraient voir quitter les lieux. Dans une lettre que RFI a pu consulter, le gouvernement kényan demande officiellement au Haut commissriat aux réfugiés des Nations-unies de fermer le site. Invoquant des raisons de sécurité. Pourquoi une telle requête ? Quelles conséquences pour les occupants du camp, parfois nés sur place ?
Avec :
– Sébastien Nemeth, journaliste correspondant permanent de RFI à Nairobi
– Sarah Blin, chef de délégation de l’ONG Terre des hommes au Kenya.

Inde/Pakistan: le Cachemire toujours au cœur des tensions

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

L’Inde demande au Pakistan de passer à l’action, après l’attaque jeudi (14 février 2019) qui a coûté la vie à 41 de ses paramilitaires au Cachemire. Le Pakistan, lui, promet de riposter si le pays est attaqué. Les deux voisins sont entrés dans une nouvelle phase de tension. Avec au coeur, toujours, la question du Cachemire. Zone partagée et disputée depuis plus de 70 ans. Qu’est-ce qui explique ce nouveau pic de violences ?
Avec :
– Jean-Luc Racine, directeur de recherche au CNRS et chercheur senior d’Asia Centre
– Charlotte Thomas, directrice du programme Asie du Sud de Noria Research.

Antisémitisme en France: une haine encore bien ancrée

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

En France, une vingtaine de partis politiques et d’associations invitent les Français à descendre dans la rue ce mardi et à dire « ça suffit » à l’antisémitisme. Le pays a vu les actes antisémites croître de 74% entre 2017 et 2018, après une période de baisse. Et ces derniers jours ont donné lieu à un enchaînement d’évènements brutaux des tags sur des portraits de l’ancienne ministre Simone Veil, des arbres en mémoire d’Ilan Halimi, assassiné en 2006, arrachés, et le philosophe Alain Finkielkraut insulté en public. L’histoire bégaye. 74 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le pays ne parvient toujours pas à se débarrasser de cette haine, qui semble régulièrement rejaillir. Comment explique-t-on la résurgence des actes antisémites ? A quelle mécanique le rejet des Juifs répond-il ? Comment lutter contre ?
Avec :
– Joëlle Allouche-Benayoun, sociologue, universitaire à Paris 12 et chercheur au CNRS.
– Judith Cohen-Solal, conceptrice du module d’interventions dans les écoles de l’association CoExist et auteur de La main du diable, comment l’extrême droite a voulu séduire les Juifs de France, édition Grasset.

RDC: Yumbi, un massacre prémédité

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

C’était, il y a deux mois, à plus de 300 km au nord de Kinshasa, le territoire de Yumbi basculait dans l’horreur. Au moins 535 civils tués en 48 h. Des casques bleus et des militaires congolais découvraient quelques jours plus tard, une cinquantaine de fosses communes. Première explication donnée par les autorités locales : des affrontements communautaires. Mais, plus les enquêtes progressent et plus la piste d’un massacre organisé et ciblé contre une ethnie est privilégiée. Notre invité, le journaliste Anthony Fouchard, s’est rendu sur place il y a une semaine. Son reportage a été diffusé hier soir (13 février 2019) sur TV5Monde.
Avec :
– Anthony Fouchard, journaliste à TV5.

La colère profonde des Haïtiens

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Le décryptage du fait d’actualité du jour avec un à trois spécialistes invités pour contextualiser, expliquer et commenter. Emission présentée par Marie Casadebaig et préparée par Éléonore Krainik.

7ème jour de manifestations à Haïti. Depuis jeudi dernier, jour du 2ème anniversaire de la présidence de Moïse Jovenel, des milliers de personnes descendent dans les rues, crier leur frustration. La pauvreté endémique, accentuée par une forte inflation ces derniers mois. Rendue d’autant plus insupportable par un scandale de corruption à grande échelle. La colère touche plusieurs villes à travers le pays. Beaucoup de manifestants demandent la démission du président Moïse. Mais pour quelle alternative ? Quelle réponse peut vraiment apaiser la colère des Haïtiens ?
Avec :
– Laënnec Hurbon, chercheur du CNRS à Paris et professeur de sociologie l’université d’Etat de Port-au-Prince, auteur de Esclavage, religion et politique en Haïti, aux éditions Université d’Etat.
– Stefanie Schüler, journaliste au service international à RFI.