Jack Ralite, un homme poétique (4/4) : En attendant les Barbares, vivre la poésie au quotidien, dans les combats, avec le poète grec Cavafy « Toute pensée politique s’enrichit au contact d’une pensée poétique.

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:48 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Jack Ralite n’est peut-être pas un poète, oui, possible. Est-il tout à fait un politique ? On hésite. Il excède ces catégories, son engagement va à la Culture et à la fonction politique, aux artistes ou au public, aux spectateurs éclairés, aux citoyens, à l’espoir. – réalisé par : Manoushak Fashahi

Jack Ralite, un homme poétique (3/4) : Poésie foyer de résistance avec un poème de Bertold Brecht et que «surgisse l’imprévisible»

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:35 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Jack Ralite n’est peut-être pas un poète, oui, possible. Est-il tout à fait un politique ? On hésite. Il excède ces catégories, son engagement va à la Culture et à la fonction politique, aux artistes ou au public, aux spectateurs éclairés, aux citoyens, à l’espoir. – réalisé par : Manoushak Fashahi

Jack Ralite, un homme poétique (2/4) : «Pour penser juste il fait soigner ses mots» avec Louis Aragon et le soutien désespérant d’Arthur Rimbaud.

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:28 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Jack Ralite n’est peut-être pas un poète, oui, possible. Est-il tout à fait un politique ? On hésite. Il excède ces catégories, son engagement va à la Culture et à la fonction politique, aux artistes ou au public, aux spectateurs éclairés, aux citoyens, à l’espoir. – réalisé par : Manoushak Fashahi

Jack Ralite, un homme poétique (1/4) : Jack Ralite, un homme poétique

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:52 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Jack Ralite n’est peut-être pas un poète. Possible.. Est-il tout à fait un politique ? On hésite. Il excède un peu ces catégories, son engagement va à la Culture et à la fonction politique, aux artistes ou aux spectateurs éclairés, aux citoyens à l’espoir. – réalisé par : Manoushak Fashahi

Réciter son Baudelaire (4/4) : Réciter son Baudelaire

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:49 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Rien à déclamer, Baudelaire d’abord s’incruste en vous et se balance en litanies. Des éclats durs forment un montage involontaire, l’acteur se perd en "Homme libre toujours tu chériras la servante au grand cœur dont vous étiez jalouse, longue, mince en grand deuil »… – réalisé par : Manoushak Fashahi

Réciter son Baudelaire (3/4) : Réciter son Baudelaire

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:49 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Rien à déclamer, Baudelaire d’abord s’incruste en vous et se balance en litanies. Des éclats durs forment un montage involontaire, l’acteur se perd en "Homme libre toujours tu chériras la servante au grand cœur dont vous étiez jalouse, longue, mince en grand deuil »… – réalisé par : Manoushak Fashahi

Réciter son Baudelaire (2/4) : Réciter son Baudelaire

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:29 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Rien à déclamer, Baudelaire d’abord s’incruste en vous et se balance en litanies. Des éclats durs forment un montage involontaire, l’acteur se perd en "Homme libre toujours tu chériras la servante au grand cœur dont vous étiez jalouse, longue, mince en grand deuil »… – réalisé par : Manoushak Fashahi

Réciter son Baudelaire (1/4) : Jacques Bonnaffé lit la poésie : Lundi 14 novembre 2016

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

durée : 00:03:40 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Rien à déclamer, Baudelaire d’abord s’incruste en vous et se balance en litanies. Des éclats durs forment un montage involontaire, l’acteur se perd en "Homme libre toujours tu chériras la servante au grand cœur dont vous étiez jalouse, longue, mince en grand deuil »… – réalisé par : Manoushak Fashahi