Le témoin du vendredi : Joseph Ponthus, feuillets d’usine

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:27 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:27 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – Aller à la crevette, retourner à la crevette. A l’heure, parfois, des pêcheurs du Guilvinec mais pas de la même façon. Non, dans une usine de froid. Il n’y a pas que la crevette, d’ailleurs. La langoustine aussi et le crabe, la langouste à Noël et le bulot, le plus con des coquillages.

Le Parlement britannique

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:22 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:22 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – Le système parlementaire britannique est fier de se rattacher à une très longue histoire. Un exemple encore ces derniers jours : alors que l’Union européenne presse les Communes de procéder à un troisième vote sur l’accord de sortie signé à Bruxelles par Theresa May, le speaker de la Chambre le refuse…

La libido politique des bourgeois en baisse

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:01 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:01 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – C’était un lieu commun en histoire et en sociologie : l’ancrage social déterminait l’intérêt pour la politique. Et, aux deux extrémités de la société, la classe ouvrière et la bourgeoisie étaient chargées de vérifier cette vérité première, l’une et l’autre ayant conquis le droit et conservant le devoir de s’investir.. – invités : Kevin Geay – Kevin GEAY

Algérie, à nous les écrans !

| France Inter | Episode du | Durée : 00:28:46 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:28:46 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – Il y eut une cinématographie algérienne. Elle était coiffée de l’auréole qu’avait donnée au pays la guerre d’indépendance. Elle disposait de structures étatiques de financement, d’une cinémathèque pilote. Elle avait ses figures de proue comme Mohammed-Lakdhar Hamina, palme d’or à Cannes 1975. – invités : Nathalie Funès – Nathalie FUNES (Journaliste)

Michelet et l’histoire de la Révolution

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:55 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:55 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – L’historien n’est pas seulement un pic patient. C’est aussi un annoncier. Michelet avait dit comment Jeanne avait incarné la France. Maintenant il annonce comment la Révolution française, cet évènement aux dimensions du monde, permet le dépassement du christianisme. – invités : Paule PETITIER – Paule PETITIER

Saint-Ambroise ou l’histoire d’une réalité augmentée

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:06 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:06 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – A la fin du IVème, jeune professeur de rhétorique, Augustin est venu à Milan. Il y écoute la prédication de l’évêque de la ville, Ambroise. Surtout il voit la longue file des fidèles qui viennent le consulter et, dans sa basilique, le peuple faire corps avec lui, priant et chantant. – invités : Patrick BOUCHERON – Patrick BOUCHERON

Le référendum du printemps 1969

| France Inter | Episode du | Durée : 00:28:38 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:28:38 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – C’était au début de 1969. Le général de Gaulle disposait d’une forte majorité à l’Assemblée et il avait devant lui quatre ans de mandat encore. Mais il voyait bien qu’après mai, l’ordre n’était rétabli que provisoirement. Il savait que l’Etat était comme assiégé par la société, il cherchait une sortie. – invités : Arnaud TEYSSIER – Arnaud TEYSSIER

Christiane Desroches-Noblecourt, la marraine de Toutânkhamon

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:39 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:39 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – A Paris, Christiane Desroches-Noblecourt, cette égyptologue de terrain sut se transformer en scénographe habile et en communicante talentueuse. Il est vrai qu’elle n’avait jamais eu sa langue dans sa poche et qu’elle n’avait jamais eu froid aux yeux.

La première loi anti-casseurs de 1970

| France Inter | Episode du | Durée : 00:28:53 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:28:53 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – Le mot « casseur » flatte la prétention de qui le prononce. Surtout quand il peut ajouter d’un ton martial : « Les casseurs seront les payeurs ». C’est ainsi qu’aujourd’hui, comme en 1970, on parle de loi anti-casseurs. – invités : Jean Marie DELARUE – Jean Marie DELARUE

Danielle Darrieux, la traversée d’un siècle

| France Inter | Episode du | Durée : 00:29:01 | RSS | Site Web

Chaque jour, Jean Lebrun brosse le tableau d'un événement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages.

durée : 00:29:01 – La Marche de l’histoire – par : Jean Lebrun – Ce qui étonne, c’est la longueur de son parcours artistique : 1931-2010 ! Il est vrai que, dès ses débuts, à 14 ans, elle avait la plus belle façon de marcher qui fût. Sa silhouette était élastique et son jeu plastique. Elle sut s’installer dans tous les rôles. – invités : Gérard BONAL – Gérard BONAL