Complément “Nouvelles d’Europe” “L’Autriche”

| France Culture | Episode du | Durée : 00:13:41 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:13:41 – L’Atelier fiction – Poèmes extraits de la revue Europe (n° 892-893) consacrée à " Ingeborg Bachmann " parue en août-septembre 2003, traduits de l’allemand par Françoise Rétif.

Nouvelles d’Europe (3/4) : L’Autriche

| France Culture | Episode du | Durée : 00:44:01 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:44:01 – L’Atelier fiction – Les programmes de fiction abordent à leur manière la question européenne à travers le théâtre et la littérature. Voici donc un programme de lectures offrant aux auditeurs la diversité et la singularité de quelques-uns des pays qui composent cette Europe culturelle.

Nouvelles d’Europe (2/4) : La Roumanie

| France Culture | Episode du | Durée : 00:49:13 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:49:13 – L’Atelier fiction – Les programmes de fiction abordent à leur manière la question européenne à travers le théâtre et la littérature. Voici donc un programme de lectures offrant aux auditeurs la diversité et la singularité de quelques-uns des pays qui composent cette Europe culturelle.

Nouvelles d’Europe (1/4) : La Pologne

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:03 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:58:03 – L’Atelier fiction – Les programmes de fiction abordent à leur manière la question européenne à travers le théâtre et la littérature. Voici donc un programme de lectures offrant aux auditeurs la diversité et la singularité de quelques-uns des pays qui composent cette Europe culturelle.

“Just Kids” de Patti Smith

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:57 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:58:57 – L’Atelier fiction – "Patti Smith, et Isabelle Huppert nous faisaient découvrir, en anglais et en français,en 2010 le premier récit autobiographique de Patti Smith sur ses années de bohême dans le New York arty et sur son amitié amoureuse avec Robert Mapplethorpe, son compagnon de galère et d’inspiration"

“Petit pays” de Gaël Faye

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:19 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:59:19 – « Petit pays » de Gaël Faye – par : Blandine Masson – Le conflit entre Hutus et Tutsis à travers le regard d’un enfant. "En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sour, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, tutsi, français." Gaël Faye, est accompagné de Samuel Kamanzi (guitare, chant) Réalisation Juliette Heymann Conseillère littéraireCéline Geoffroy Equipe technique Jean-Louis Deloncle, Matthieu Leroy, Sandra Ndayizamba, Assistant à la réalisation Pablo Valero Gaël Faye, chanteur, rappeur et musicien, a choisi le roman pour évoquer sa propre enfance, se libérer par le récit des horreurs affrontées bien trop tôt . "Petit Pays" est publié aux éditions Grasset, il a reçu le Prix Goncourt des Lycéens 2016 ainsi que le Prix du Roman des étudiants France Culture/Télérama, et a reçu ce 5 Octobre dernier le prix Audiolib Depuis est sorit aux Ed d’en bas, Gahugu gato, aux ed d’en bas, il a reçu le Prix du roman Fnac 2016, prix du Premier roman français 2016, prix Goncourt des lycéens 2016. Enregistrement en Janvier 2017 à la Maison de la poésie Merci aux équipes de la Maison de la Poésie

“RESTE LOIN DE MOI QUI NE PEUX RIEN POUR TOI” (Berlin – Paris, janvier 2017)

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:29 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:58:29 – « RESTE LOIN DE MOI QUI NE PEUX RIEN POUR TOI » (Berlin – Paris, janvier 2017) – "Quatre textes d’Heiner Müller" 4 textes de Heiner Müller * Avis de Décès, traduit par Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger La Croix de Fer, traduit par Jean-Pierre Morel Texte Rêve Octobre 1995, traduit par Jean-Pierre Morel La Mort de Sénèque, traduit par Maurice Tazsman  Réalisation : Alexandre Plank Conseillère littéraire Céline Geoffroy Heiner Müller est mort en 1995. Quelques années après la chute du mur de Berlin. Dans un monde qu’il ne désire plus et dont il rejette avec violence l’idéologie et les soubassements libéraux. Au cour des ruines du communisme et de la RDA, il reviendra dans plusieurs textes et interviews sur une sensation tenace qui, après de la réunification, ne le quittera plus. Celle de ne pas pouvoir écrire sur une société à laquelle il sait ne plus appartenir. Sur une Histoire dont il se sent, comme bien d’autres, balayé. Cet Atelier Fiction, composé de textes, d’archives et de rencontres, parcourt les états d’âme de différents personnages confrontés à la disparition d’un monde. Qu’il s’agisse de la fin d’une histoire d’amour ou de la chute d’un régime politique. Il a été enregistré entre Berlin et Paris au mois de janvier 2017 avec des comédiens français et des comédiens allemands. Avec Anna Schmidt, Stefan Konarske, Adeline Guillot, André Wilms, Nicolas Maury Production : Djaïsan Taouss et Alexandre Plank Chef opérateur : Djaïsan Taouss Opérateur : Bastien Varigault Assistant à la réalisation : Pablo Valero Remerciements : Elisa Barth, Jill Denton , Dominique Guglieri Agathe Chion Les textes d’Heiner Müller sont publiés aux Editions de Minuit Les extraits de poèmes en allemand sont tirés du recueil d’Inge Müller « Wenn ich schon sterben muss » publié chez Aufbau Verlag. Cette émission est suivie d’une interview d’Irène Bonnaud, metteuse en scène et traductrice et de Dominique Guglieri, peintre et graphiste. Conversations, (édition préparée et présentée par Jean Jourdheuil traduit de l’allemand par Jean-Louis Besson, Jean Jourdheuil et Jean-Pierre Morel)vient de paraître aux éditions Minuit. Les textes rassemblés dans ce volume ne sont pas des interviews à vocation ponctuelle de communication dans l’instant, mais des conversations de Heiner Müller avec des collègues et amis, hommes de théâtre et universitaires de RFA et de RDA. Ces conversations éclairent sa démarche de pensée et accompagnent la publication de ses pièces, de l’année 1975, période à la quelle débute sa reconnaissance internationale aux États-Unis, en RFA et en France, jusqu’à sa mort en 1995. 4ème de couverture

“Escales dans l’œuvre” de Saint-John Perse

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:00 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:58:00 – L’Atelier fiction – "A l’occasion du 20 ème Printemps des poètes qui se déroule jusqu’au 25 Mars, dont la marraine est Rachida Brakni"

“Cléopâtre in love” de Christophe Fiat

| France Culture | Episode du | Durée : 00:49:20 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:49:20 – L’Atelier fiction – "Le portrait anachronique de la plus grande reine d’Egypte"

Emily Dickinson, lettres et poèmes de Frederick Wiseman

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:28 | RSS | Site Web

Lectures d'écrivains issus de la littérature, de la poésie et du théâtre

durée : 00:58:28 – Emily Dickinson, lettres et poèmes de Frederick Wiseman – De la vie d’Emily Dickinson, née à Amherst, en Nouvelle-Angleterre, le 10 décembre 1830, il y a peu à dire. Les Dickinson sont une famille de juristes, ultra-puritains. Ils forment un clan, ne sont bien qu’ensemble et s’estiment différents des autres. Ils ne lisent rien si ce n’est la Bible. La trentaine passée, Emily ne sort plus de l’enceinte de la propriété Dickinson, puis ne sort plus de la maison. Elle ne regarde le monde que de sa fenêtre. En 1864 elle tombe malade et meurt en 1886, elle a 56 ans. Bien qu’ayant entièrement consacré son existence à la poésie, Emily Dickinson ne fut pas reconnue de son vivant. La hardiesse de sa pensée et de son écriture inquiétait les éditeurs qui voulaient lui faire remanier ses poèmes, ce qu’elle refusa toujours. Seule Hélène Hunt, poète et romancière, reconnut son génie et l’encouragea. En dehors d’elle, les poèmes d’Emily ne furent lus que par le cercle de famille, élargi à quelques-amis à qui elle les offrait, en guise de " fleurs " ou de "bouquets " disait-elle. Même dans ce cercle de proches, elle se sentait rarement chez elle. Elle fut en rébellion, contre son père, contre les dogmes puritains de la religion, contre son milieu social. Et voulut entreprendre sa quête seule.