La sédentarité

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:38 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:38 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Médicalement, la sédentarité désigne une **faible dépense énergique couplée à une position assise ou semi\-allongée**. En clair c’est le nombre d’heures que l’on passe assis, au bureau, face à son ordi, dans les transports ou devant sa télé le soir.

Cette sédentarité a des **effets nocifs** sur notre santé, elle est même à l’origine de plus de **5 millions de décès** par an dans le monde. Un chiffre plus important que celui des décès liés au tabagisme.

## **Lutter contre cette sédentarité**

Dans un premier temps, il faut **recommencer à bouger**, c’est\-à\-dire à pratiquer une activité physique quotidienne. Celle\-ci a baissé de moitié depuis 50 ans, et quand on sait qu’à partir de **17 mn de marche par jour**, on réduit les risques de mortalités de 17%, on se dit que ce n’est pas si compliqué.

35% de la population mondiale est complètement inactive. Notre société est tellement paradoxale : nous avons réduit la **mortalité cardio vasculaire** grâce à des avancées technologiques et des traitements médicaux, mais dans le même temps la détérioration de notre hygiène de vie dégrade nos chances de vivre en bonne santé.

Martine Duclos, endocrinologue, chef de service de Médecine du sport au CHU de Clermont\-Ferrand, lance carrément un appel au **changement de mode vie**. Selon elle, plus on passe de temps assis plus on augmente son risque de mortalité.

Mais on peut **casser ce rythme** et à n’importe quel âge. Cela sera bénéfique, et c’est plus facile qu’on ne le croit. Par exemple, on va au travail à pied ou à vélo, on se gare plus loin ou on descend une station avant pour marcher un peu plus. Pour diminuer le temps passé assis, on se lève toutes les heures 1 mn et on bouge un peu. On opte pour un bureau modulable assis debout pour réduire le temps d’assise, on fait ses courses du Week\-end à pied, on privilégie si possible l’activité physique quotidienne, on prend les escaliers plutôt que l’ascenseur… Bref, on organise son quotidien autour du mouvement.

Le **trio gagnant** de la bonne santé c’est : activité physique, meilleure hydratation et meilleure alimentation.

Courir utile

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:50 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:50 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Concrètement on n’hésite pas à **s’arrêter pour ramasser** ce qui nous parait être des ordures. Bien sûr on ne se transforme pas en cantonnier le temps de son running mais on devient un **runner éco responsable**.

Et si on perd la foi, on peut se connecter ou **adhérer à des associations** qui se mobilisent pour que nos villes soient plus propres et nos concitoyens plus respectueux.

Par exemple, « **Un jour un déchet** » en PACA met en place des tas d’actions pour mobiliser les citoyens à ramasser et nettoyer. Ou encore « run éco team » qui prône aussi le « Un jour un Déchet » pendant votre running hebdomadaire.

Il faut dire que les chiffres font peur et incitent à agir, un peu à la manière du colibri, pour apporter chacun sa petite part d’éco responsabilité. **80 à 125 tonnes de déchets sont générés chaque jour dans le monde**. Outre l’impact visuel, celui sur l’environnement est énorme car tous ne sont pas bio dégradables. Au quotidien on peut le remarquer dans nos rues ou nos forêts et bien sûr dans les océans, avec les plastiques, les mégots, les canettes les déchets de tout genre.

## **Ramasser pour montrer l’exemple**

Même si vous n’êtes pas runner vous pouvez vous aussi être de bon petits colibris, quand vous marchez **en forêt** par exemple. C’est ce qu’il s’est passé l’année dernière à Fontainebleau via Facebook. Une petite marche pour une grande démarche a été organisée pour nettoyer la forêt. À la suite de ce grand ramassage certains participants ont stoppé des comportements inadaptés comme jeter leurs mégots en balade par exemple.

Et puisqu’on parle action et associations, vous pouvez aussi rejoindre la **surfrider foundation**, qui regroupe les surfers et amis de la mer du monde entier et qui, plusieurs fois par an organise des journées de ramassage des déchets sur les plages de notre douce France. L’association a même édité pour les plus jeunes le livret du schtroumpfrider, une BD qui permet de comprendre les problématiques environnementales sur lesquelles la surfrider foundation travaille en Europe.

## **Petite piqûre de rappel**

1 boite de conserve à une durée de vie de 100 ans

1 ticket de bus à une durée de vie de 3 à 4 mois

1 bouteille en plastiques à une durée de vie de 100 à 1.000 ans

1 mégot avec filtre à une durée de vie de 1 à 2 ans

1 trognon de pomme à une durée de vie jusqu’à 6 mois…

Le swimrun

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:41 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:41 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Tout a commencé à côté de **Stockholm** en Suède à la suite d’une soirée arrosée où les convives se lancent le défi d’arriver en équipe les premiers dans un village distant de 70 km en courant sur les différentes îles de l’archipel et en nageant entre les îles…

**En 2006,** la première édition de la **compétition Ötillö** qui signifie d’île en île en suédois a vu 11 duos s’affronter dans une mer Baltique à 10 degrés. Et depuis, non seulement cette course a explosé et est même devenue une sorte de championnat du monde, mais en plus elle refuse du monde avec plus de 100 équipes au départ. La sœur de Kate Midleton, oui la fameuse Pipa y a, elle aussi, participé !

## **Les règles**

Déjà il faut absolument **courir en duo**. On nage en combinaison néoprène mais comme on n’a pas le temps de se changer entre deux ploufs, on court aussi en combinaison…

L’autre caractéristique c’est que l’on **nage avec des plaquettes aux mains et des pullboy aux jambes** ! Les pullbuoy sont des sortes de gonfleurs que l’on met entre ses cuisses et qui permettent de flotter plus facilement et donc d’économiser ses jambes en vue de la course qui va suivre.

Evidement on nage avec les chaussures qui nous permettent de courir, ce qui ne facilite pas la tâche quand même car la chaussure a tendance à se gorger d’eau. Du coup, certaines marques proposent des chaussures de courses adaptées à ces swimrun.

Le swimrun se pratique **partout dans le monde,** du moment qu’il y a une côte ou un lac et des possibilités d’alterner nage et course.

En France, Nice et Marseille ont leur swimrun, mais aussi le lac du Salagou, celui de Vassivière Toulon, la Bretagne… Chaque course a ses distances et ses pièges surtout avec les caprices de la météo.

Le conseil bien-être – Nathalie Simon du dimanche 9 avril 2017

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:42 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:42 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Une chronique autour de la forme, du bien-être et de la santé sous forme de focus et de conseils, présentée par Nathalie Simon, tous les jours à 5h53

Le conseil bien-être – Nathalie Simon du samedi 8 avril 2017

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:37 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:37 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Une chronique autour de la forme, du bien-être et de la santé sous forme de focus et de conseils, présentée par Nathalie Simon, tous les jours à 5h53

Gabrielle Seiller

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:03:09 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:03:09 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – A 84 ans, Gabrielle vient de terminer son premier marathon à Marseille **le Week\-end dernier** en 4h59\. Mais vous imaginez, courir 42,2 km à 84 ans à **8,5 km/h**? Pour vous donner un élément de comparaison c’est l’équivalent de 105 tours de piste d’athlétisme.

## **Un défi un peu fou ?**

C’est son gendre, **Patrice Marmet**, coureur reconnu, qui a préparé sa belle\-mère. Il était tellement heureux sur la ligne d’arrivée de l’avoir amené jusqu’à bon port sans bobo, heureux pour elle et sa famille et fier aussi, car Gabrielle avait ce désir de finir un marathon au moins une fois dans sa vie.

Gabrielle a commencé la course à pied à 52 ans, en 1985 mais a toujours pratiqué le sport (basket, gymnastique natation). **Elle court toute l’année**, 3 à 4 fois par semaine…

Patrice, n’a pas voulu changer ses habitudes car à un certain âge cela peut être déstabilisant. Il lui a juste demandé de faire une sortie longue de 25 à 30 km une fois par semaine.

Evidemment, elle a fait **un test d’effort et un bilan médical**, qui vous vous doutez est très positif pour son âge.

## **Sa course**

Après l’épreuve, Gabrielle a dégusté une petite bière, fraîche comme une rose, racontant sa course comme le ferait n’importe quel coureur, parlant du vent sur la corniche de sa petite contracture au mollet droit pendant 10 km…Bref **la routine**…

Pour **la récupération**, son gendre coach lui préconise de bien boire, de s’étirer et de ne pas courir de la semaine…

## **Le Run in Marseille**

Sur la distance marathon, les femmes ne représentaient que **20% du total des coureurs**. Mais quand on pense qu’il y a 40 ans, la course à pied était encore considérée comme un acte marginal, une pratique quasi déviante pour les femmes et que ces dernières n’ont eu l’autorisation de courir une distance marathon qu’en **1984** aux Jeux Olympiques de Los Angeles… Et que sur le 10km, les femmes étaient plus nombreuses que les hommes, pour la première fois…

On dit encore **Bravo Gabrielle**, un bravo ému et respectueux pour sa performance et pour l’espoir qu’elle suscite.

Le nouvel étiquetage des aliments

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:40 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:40 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – La ministre de la santé **Marisol Touraine** vient de dévoiler Son nouveau système d’étiquetage, des produits vendus en grande distribution. Je trouve l’idée louable et même plutôt bonne mais c’est quoi un produit de la **grande distribution** ? Et donc, chez l’épicier de quartier ? Ah si ? mais ?…. Je n’y comprends rien.

## **Côté vignette**

C’est simple. En bref les vignettes vont **du vert au rouge**, enfin orange foncé nous dit\-on. Vous avez compris que manger vert c’est bien, manger rouge ce n’est pas bien.

L’étiquetage est appelé nutri\-score. Coté vert, on trouve les fruits, les légumes, les noix, les fibres, les protéines végétales, et coté orange foncé les graisses saturées comme le beurre, le sucre, le sel et l’énergie (alcool, glucides, lipides et protides).

## **Nutri\-score**

On l’appelle aussi **5C** vous allez comprendre pourquoi. En plus des couleurs, **des lettres sont attribués**, de A à E.

Oui ça se complique un peu. La couleur pour ce qu’il y a dedans et le chiffre pour vous donner un indicateur de ce qu’il y a par portion. Peut\-être pour une fois à la maison, tenter d’équilibrer ses repas en procédant à un **ratio lettres\-couleurs**…

## **Du bon sens**

Bien sûr que l’idée est bonne. Le problème c’est qu’on est déjà face à **d’autres systèmes d’étiquetage** avec d ‘autres pictogrammes, d’autres couleurs. Et puis, sincèrement, si c’est si compliqué à expliquer, qu’est\-ce que ça va donner le samedi après\-midi, caddy en main, avec junior qui braille qu’il veut ses barres chocolatées et la musique ambiante qui met une touche de bonne humeur dans le magasin… Vert C, Jaune A… Au secours…

Donc, on utilise son **bon sens**. Evitez les produits industrialisés, privilégiez le fait maison, réduisez le sucre et mangez des carottes. Elles sont excellentes pour la vue.

L’addiction aux réseaux sociaux

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:03:03 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:03:03 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Rassurez\-vous, si vous vous consultez votre téléphone au réveil, vous n’êtes pas seuls. **48% des 18/34 ans** sont comme vous.

Nous sommes en moyennes inscrits à 3 réseaux sociaux et nous les consultons au moins **14 fois par jours**. Si on consacre 5 minutes à chaque fois, ça fait quand même presque 2h par jour le nez sur nos écrans.

Vous avez compris que je fais partie du lot… Mais je me pose la question de ce que je pourrais faire pendant ces **deux heures** au lieu de surfer…

Considérons 1h au moins de transport par jour, pendant lesquels ça ne compte pas. Ben oui ! Temps subi pour temps subi, autant s’informer, communiquer, et ne pas voir les têtes d’enterrement autour de nous. Il est vrai que je pourrais décider de parler à mes voisins, de m’ouvrir sur le monde…mais avant la 4G c’était comment dans le TER ou le Metro ? Et bien, c’était pas mieux, les gens faisaient déjà la gueule… Et l’avantage du réseau, c’est que je peux compter sur le sourire de mes virtuels interlocuteurs puisque je ne les vois pas.

## **L’addiction virtuelle**

Du point de vue scientifique, elle n’existe pas. Enfin pas encore. C’est plus un risque de **rupture de vraies relations** avec les autres que nous encourrons avec les réseaux sociaux. La consultation compulsive de nos posts, de nos likes et de ceux des autres a un **côté hyper narcissique** assez malsain finalement.

Elle perturbe même notre relation avec l’autre. Combien de couple dînent ensemble sans se voir et avec le **reflet bleuté** de leurs écrans de Smartphone en guise de chandelle. On a connu époque plus romantique.

## **Se désintoxiquer**

Essayons d’établir des règles de vie déjà chez soi. **Pas de téléphone à table**… Et du coup, aborder un sujet par soir et en débattre en famille grands et petits. C’est convivial sauf si on confond cela avec un débat politique qui même en famille peut tourner au pugilat. Surtout si votre fils de 18 ans décrète que vous êtes un vieux réac avant de quitter la table !

Passez à partir de 21h en mode « **ne pas déranger** » où seuls les numéros choisis pourront vous contacter. Les autres, laissez un message je vous rappelle demain !

La nuit, **chargez** les téléphones, tablettes ou ordi ailleurs que sur votre **table de chevet**. Les ondes de toute façon, ne sont pas bonnes pour vous et vos yeux fatiguent avec la lumière bleue des écrans.

Retrouvez le plaisir de l’évasion par la lecture. Sortez du placard **le bon vieux réveil** des années 2.000 qui est tout aussi efficace que votre fringant Smartphone et en plus il ne vous veut que du bien.

La cellulite

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:59 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:59 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – La cellulite, c’est de la graisse ou plus précisément un **excès de cellules adipeuses** qu’on appelle adipocytes. L’aspect **peau d’orange** apparaît lorsque les cellules adipeuses sont tellement développées que le **collagène** qui les entoure se plie.

On trouve **3 couches de graisses** dans le corps humain. La cellulite est celle qui se trouve le plus proche de la peau. Chez les femmes elle se concentre au niveau des cuisses et des fesses.

## **Deux types de cellulite**

Notre corps mesdames, évolue constamment selon les périodes de la vie. En vieillissant, nos tissus sont **moins souples** et si on prend du poids, les cellules adipeuses vont grandir et remonter vers la surface de la peau. Il est donc important de protéger sa peau afin de retarder son relâchement et l’apparition éventuelle de cellulite. Gare au soleil, au tabac, à l’alcool, au manque de sommeil et à la sédentarité.…

La cellulite qui provient d’un **surplus de peau** et la cellulite dure, répandue chez les sportives, qui est attachée aux muscles.

## **S’en débarrasser**

C’est le souhait de toutes les femmes qui en ont. Bien sûr l’idéal est de manger moins que ce que l’on dépense. Donc **sport et contrôle de l’alimentation** sont au programme. Ça c’est la base.

Ensuite, il semblerait qu’un **régime à base d’eau et de fibres** aiderait le système à évacuer les couches saturées de graisse. Certains soins, crèmes ou huile de massage peuvent être efficaces.

Si vous êtes branchée aromathérapie, **la menthe poivrée ou la lavande** appliquée sur la peau en huile de massage aident à éliminer les cellules adipeuses… Mais quoi qu’il arrive l’activité physique est primordiale.

## **Le massage anti cellulite**

Très populaire, il coûte cher. Efficacité relative mais très relaxant… Vous pouvez aussi vous procurer un appareil avec lequel vous ferez ce fameux **drainage lymphatique** toute seule. C’est moins cher et c’est quand on veut.

Il existe aussi une méthode à base de **cryogénisation** où le froid casse les graisses collées les unes aux autres et où petit à petit votre organisme les élimine. Encore plus cher, mais semble\-t\-il efficace.

## **L’hérédité**

C’est vrai que c’est plus compliqué lorsque ce problème est héréditaire, mais la cellulite n’est **pas une fatalité**. Il faut être vigilante et ne pas la laisser trop s’installer. Un peu comme une vieille copine qu’on arrive plus à déloger mais qui s’incruste.

Avoir dès le début de sa vie de femme une **activité physique réelle**, essayer de ne pas prendre trop de poids aux grossesses, toujours manger des fibres…et si on a des filles ou des petites filles leur parler de l’hygiène de vie, sans focaliser sur l’alimentation mais plutôt sur l’équilibre entre tout ça et le sens à lui donner.

Si comme moi vous êtes une adepte du le **thé vert**. Il cumule les atouts minceur. Ses tanins limitent l’absorption des graisses, ses polyphénols empêchent le stockage des sucres en favorisant leur combustion, sa théine force le corps à brûler plus de calories et en plus il est diurétique !

Les maisons écolos en kit

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:53 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:53 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Construire une maison qui ne **consomme presque rien** en seulement quelques jours, c’est désormais possible grâce à une entreprise aixoise qui planche sur le sujet depuis quelques années. Cette dernière propose des maisons séduisantes, écolos et en kit, enfin presque.

C’est un concept très innovant qui révolutionne notre façon de penser l’habitat.

## **La construction**

Une maison traditionnelle, c’est très long à construire, surtout les finitions. Et ce temps passé, ce ballet des corps de métiers, ces allers\-retours incessants ont un énorme **impact énergétique** et donc environnemental.

Là où cette société innove, c’est qu’elle **calcule en amont** toutes les étapes de la construction, qu’elle découpe et prépare les blocs à monter en usine et qu’une fois les fondations faites, la maison se dresse en quelques jours par des professionnels formés par la société.

## **La maison**

Elle est dite **passive**, c’est à dire qu’elle n’a quasiment pas besoin d’être chauffée. Elle est frugale en énergie car elle est **extrêmement bien isolée** et que parfois l’eau chaude circulant dans les conduits peut suffire à la chauffer.

En fait, la vraie différence avec une construction classique c’est la façon d’isoler. Dans une construction traditionnelle, on monte les murs avec des briques et une fois la structure finie, on isole à l’intérieur avec un isolant, souvent de la laine de verre ou autre. Dans ce concept, on monte d’abord l’isolant, en l’occurrence du **polystyrène** et ensuite on plaque le **bois d’ossature** dessus. On les compresse et on les visse, pour éviter le passage d’air dans les fentes.

Enfin, en matière de chaleur, **l’orientation** de la maison est calculée au plus juste. C’est la maison qui s’adapte au terrain et pas l’inverse.

## **Les maisons passives**

Certains débordent d’idées et c’est tant mieux. Par exemple, une maison a été entièrement **isolée en bottes de foin et en journaux recyclés**. Les dimensions de la maison ont même été calculées en bottes de foin.

La paille c’est efficace, écologique, avec un **prix accessible** et de bonnes performances phoniques.

Choisir la paille, c’est choisir un **matériau naturel**, renouvelable, récupéré, non toxique, isolant et présent en abondance à travers le monde. Rappelons au passage que l’industrie de la construction est une grosse consommatrice d’énergie et de ressources ainsi qu’une grande productrice de déchets…

Mais vous pouvez aussi choisir **le chanvre**, qui est aussi un isolant naturel facile à poser et avec une bonne résistance thermique. Mais qui est plus cher que la paille…