Profession philosophe (3/42) : Carolin Emcke, philosophe et reporter de guerre

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:00 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:00 – Profession philosophe (3/42) : Carolin Emcke, philosophe et reporter de guerre – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – Portrait de Carolin Emcke, autrice et ancienne grande reporter de guerre, qui évoque son goût de la philosophie et la façon dont cette discipline l’a « façonnée », fil rouge de sa pensée. **Les Chemins de la philosophie du vendredi vous emmènent chaque semaine à la rencontre de ceux qui ont fait de la philosophie leur métier.   ** * La philosophie est-elle une vocation ? Comment viennent les  idées ? Comment se fabrique un concept ? À quoi ressemble l’atelier du  philosophe ? Et quel rôle le philosophe doit-il jouer dans la cité ? L’invitée du jour : Carolin Emcke, ancienne grande reporter de guerre et écrivaine Carolin Emcke est née en 1967 en Allemagne. Elle a étudié la philosophie, les sciences politiques et l’histoire. De sa formation de philosophie, elle tire un enseignement capital, fil rouge de sa pensée. Elle fut reporter de guerre pendant presque 10 ans et a couvert les conflits internationaux comme ceux de Gaza. Elle est aujourd’hui autrice et conférencière sur la mondialisation, les droits de l’homme, les théories de la violence, le témoignage de crimes de guerre, les identités culturelles ou l’homosexualité.  Le goût de la philosophie La philosophie m’a faite, m’a marquée. Depuis mes études, c’est une formation à la pensée qui n’a jamais cessé.                         Ce qui m’a plu dans la philosophie c’était la simultanéité entre l’abstrait et le concret, entre la description des situations et la description des expériences et des situations de décisions concrètes dans lesquelles chacun de nous peut se trouver, et enfin, la quête de structure, de logique, de mécanisme.                         Carolin Emcke L’étonnement à l’origine de la philosophie Qu’est-ce que la philosophie ? C’est peut-être ce qui permet d’arrêter de se poser cette question-même. Au cour de tout ça il y a ce moment de l’étonnement qui est la forme la plus constructive de questionnement, et la question du doute.           Carolin Emcke Sons diffusés : Archive de la philosophe Seyla Benhabib, 2010 Archive du philosophe Gilles Deleuze Musique de Jean Sébastien Bach, Concerto brandebourgeois n°2 en fa majeur Musique de Dmitri Chostakovitch, Quatuor à cordes n° 8 Chanson de Bronski Beat, Why?, 1984 Chanson de Keith Jarrett, Heartland, 1981 Archive du philosophe Vladimir Jankélévitch Archive du philosophe Michel Foucault – invités : Carolin Emcke – Carolin Emcke : journaliste, écrivaine – réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau

Parlez-vous Lacan ? (4/4) : La psychanalyse à l’école de la littérature

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:11 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:11 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – Le monde, pour Freud et pour Lacan, est organisé autour d’un objet perdu, d’un objet qui me manque, qui n’est pas là mais qui organise en retour ma vie psychique. Cet objet, Lacan l’appelle « la Chose ». Eric Marty nous éclaire. – invités : Eric Marty – Eric Marty : Ecrivain et professeur de littérature française à l’Université Paris Diderot-Paris 7 – réalisé par : Thomas Beau, Nicolas Berger

La foule, accusée coupable !

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:17 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:05:17 – Le Journal de la philo – par : Géraldine Mosna-Savoye – Anonyme, violente, coupable, en quoi la foule inquiète-t-elle les philosophes ?

Parlez-vous Lacan ? (3/4) : Quelle est la langue de l’inconscient ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:03 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:03 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – L’inconscient est structuré comme un langage, affirme le psychanalyste Jacques Lacan. Mais comment expliquer alors qu’il considérait la langue anglaise comme étant impropre à l’analyse ? Si l’inconscient est un langage, pourquoi ne parle-t-il pas toutes les langues ? – invités : Jean Pierre CLERO – Jean-Pierre Cléro : philosophe, professeur émérite de philosophie à l’Université de Rouen – réalisé par : Thomas Beau, Nicolas Berger

Moby Dick, « monstre » de la littérature ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:43 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:05:43 – Le Journal de la philo – par : Géraldine Mosna-Savoye – Faulkner, Sartre, Huston, Blanchot, Ferrer, Deleuze…ont-ils prolongé ce classique dans tous les sens, au point d’en faire un monstre ?

Des nouvelles du problème corps-esprit

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:55 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:05:55 – Des nouvelles du problème corps-esprit – par : Géraldine Mosna-Savoye – Depuis Descartes, les philosophes ne cessent de s’interroger sur la relation enter le corps et l’esprit . Mais cette fois-ci, c’est une romancière et essayiste. Il y a des problèmes, comme ça, qui semble nous coller à la peau. Chacun y va de sa solution, et peu importe l’air du temps ou de l’avancée des sciences, rien ne semble le résoudre. C’est le cas en philosophie de plusieurs problèmes, mais d’un problème en particulier : le dualisme, dit « le problème corps-esprit ».  * Pourquoi le corps et l’esprit seraient-ils deux entités opposées mais unies ? Qui a le pouvoir sur l’autre ? Le cerveau, siège de l’esprit, n’est-il pas un corps ? Et le corps, peut-il penser ? Aujourd’hui, ce n’est pas un philosophe qui s’y attaque, mais l’écrivain et essayiste américaine, Siri Hustvedt, dans un essai qui paraît en français demain, Les mirages de la certitude. Parviendra-t-elle à régler ce problème ?  Tout commence aussi pour Siri Hustvedt par des questions : « l’esprit commence-t-il à la naissance pour finir à la mort ? Où exactement l’esprit est-il situé dans le corps ? Le cerveau est-il seul à penser ? », et tout commence, bien sûr, par Descartes.  Sauf que Siri Hustvedt ne se le représente pas en plein discours de la méthode devant ses pairs, mais, je cite, « installé dans un fauteuil moelleux, vêtu d’une robe de chambre en brocart de velours et coiffé d’un bonnet de nuit, des pantoufles aux pieds et des binocles sur le nez ».  Ce qu’elle retient ainsi de lui, c’est moins ses certitudes sur le dualisme que son doute. C’est d’ailleurs ce qui est intéressant ici, avec la démarche de Siri Hustvedt, elle ne veut pas atteindre une certitude sur le problème corps-esprit, mais questionner toutes ses facettes, nommer toutes ses tensions, incarner une problématique rendue abstraite par les philosophes. Siri Hustvedt atteindra-t-elle ainsi la vérité sur le corps et l’esprit, en faisant précisément ce que n’ont plus fait les philosophes, c’est-à-dire revenir aux questions les plus quotidiennes et naïves ? Nos gènes sont-ils libres ou sommes-nous constitués de molécules programmées, façon ordinateur ? L’esprit a-t-il besoin d’humidité, de sang et de placenta pour se développer ? L’identité génétique des jumeaux est-elle physique et psychique ? Le cerveau est-il rigide ou malléable ? A-t-il un sexe ?… Autant le dire : vous ne trouverez pas de réponse ni de définition définitive dans ce livre, mais bien une déclinaison de situations précises et de possibles qui surgissent à travers la voix singulière de Siri Hustvedt. N’est-ce pas d’ailleurs le meilleur moyen de suivre le chemin de l’esprit et du corps, de leur relation et de leur épreuve ?  En choisissant d’analyser, sous toutes ses coutures, avec chair et en partant de situations « à portée de main », le problème du dualisme, Siri Hustvedt prend le parti, là aussi oublié par les philosophes, du « je », de l’expérience personnelle, de son imagination et de son désir. Par exemple : qu’est-ce que l’esprit ? Autant d’abord demander à ses amis. Suis-je comme une poupée ? Autant se souvenir de ses peurs, petit, quand on avait l’impression que ses poupées s’animaient la nuit. Ou encore, de quoi est fait l’esprit ? Autant demander à ce que l’on fait dans sa vie.  Siri Hustvedt est romancière, et elle le rappelle. Une de ses références, c’est par exemple Virginia Woolf, à qui l’on doit d’avoir restitué les ambiguïtés de la conscience : le mouvement d’une phalène, ici décrit, où a-t-il lieu ? Existe-t-il indépendamment de nous ? Qui ou quoi le perçoit : l’organe de l’oil ou la conscience ?  La littérature est une autre manière de se pencher sur le problème corps-esprit, elle suppose l’incarnation et la 1ère personne que Siri Hustvedt utilise. Elle suppose aussi de ne pas proposer un savoir, mais de décrire, encore et encore, des expériences. Bizarrement, c’est en ne donnant aucune réponse qu’un problème est démêlé. Paradoxalement, c’est en plongeant au cour de l’incertitude que l’on en sait plus.  

Parlez-vous Lacan ? (2/4) : « Je suis celui qui a lu Freud »

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:05 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:05 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – Comment considérer l’apport freudien dans le travail de Lacan ? Quelles sont ses propres grandes contributions à la psychanalyse ? – invités : Paul-Laurent Assoun – Paul-Laurent Assoun : Psychanalyste, professeur à l’université de Paris VII, et membre de l’UMR CNRS psychanalyse et pratiques sociales. – réalisé par : Thomas Beau, Nicolas Berger

Penser printemps

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:24 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:05:24 – Le Journal de la philo – par : Géraldine Mosna-Savoye – Alain Corbin propose une histoire de l’herbe et de ses émotions. Et en philosophie, qu’évoque-t-elle ?

Parlez-vous Lacan ? (1/4) : Place au maître !

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:02 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:02 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – Que cherchait-on lorsqu’on se rendait au cabinet du psychiatre et psychanalyste Jacques Lacan (1901-1981) ? La vérité sur son désir ? L’accomplissement de son désir ? Comment se passaient les séances avec Jacques Lacan ? – invités : Colette SOLER – Colette Soler : philosophe et docteur en psychologie – réalisé par : Thomas Beau, Nicolas Berger

L’Europe, rêve ou cauchemar démocratique ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:23 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:23 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye – Les élections européennes sont l’événement majeur de l’agenda politique du moment : Brexit, tensions géopolitiques à l’Est, défiance grandissante envers les politiques, difficultés économiques… L’Europe retient son souffle. Qu’attend-on de l’Europe, et comment peut-on la penser aujourd’hui ? – invités : Céline Spector, Patrice MANIGLIER, Bernard Guetta – Céline Spector : philosophe, professeure à l’URF de Philosophie de Sorbonne Université Patrice Maniglier : philosophe, maître de conférences en philosophie à l’Université Paris-Nanterre Bernard Guetta : journaliste spécialiste de géopolitique et ancien chroniqueur de France Inter, candidat de la liste Renaissance aux élections européennes – réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau