L’EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES – 19/10/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Retrouvez L'épopée des musiques noires sur Facebook et Twitter. *** A partir du 25 mars 2018 : Diffusions : - Le samedi à 12h30 TU sur RFI Monde (sauf Paris) - Le samedi à 20h30 TU vers l'Afrique haoussa - Le dimanche à 17h30 TU sur RFI Afrique ; - Le dimanche à 19h30 TU sur RFI Monde (21h30 heure de Paris à Paris) - Le lundi à 02h30 TU sur RFI Afrique. ATTENTION ! Du 1er juillet au 22 juillet 2018 inclus, l'Epopée sera en version longue, le dimanche à la place d'INTERNATIONALES, le dimanche à 10h10 TU (12h10 heure de Paris) et le lundi à 00h10 TU (02h10 heure de Paris).

Il y a des siècles, dans les bayous de Louisiane, les esclaves africains tentaient d’échapper à leurs bourreaux, les colons européens, et trouvaient parfois refuge au sein de tribus indiennes disséminées sur un territoire que l’on n’appelait pas encore « Les États-Unis ». Par respect pour leurs sauveurs, les fuyards adoptaient alors les us et coutumes, danses et chants, rites et codes, de leurs hôtes. 400 ans plus tard, les Indiens noirs préservent toujours ces traditions ancestrales comme un rempart aux divisions communautaires. À travers David Montana, « Big Chief of Washitaw Nation », nous entrons dans l’univers musical, spirituel, et parfois militant d’une population fière et combative.

Entre joutes verbales et rythmes lancinants, l’écho africain résonne dans les processions néo-orléanaises de ces personnages flamboyants. Secrets, mystiques, les transes afro-amérindiennes captivent et entretiennent le mystère. Comme un griot mandingue, le Big Chief évoque le patrimoine, transmet le message des ancêtres, et cherche l’unité. « La culture n’apporte pas la violence, sinon, ce n’est pas une culture. La culture cherche la beauté que tant de gens ont créée et préservée. Cela est plus important que toute autre considération. Je veux que vous sachiez que la culture ne peut pas être vendue mais seulement rendue ! » (David Montana, Big Chief of Washitaw Nation – Extrait du film Black Indians, de Jo Beranger, Edith Patrouilleau et Hughes Poulain).

Bien avant que le Jazz de Louis Armstrong ne devienne l’étendard sonore de New-Orleans, les parades afro-amérindiennes agitaient la ville et donnaient de l’élan aux peuples opprimés. Plus qu’un héritage mésestimé, ce sont les prémisses d’une fronde revendicatrice qui s’expriment dans les mots et les notes de ces vaillants Indiens noirs. « À La Nouvelle-Orléans, la musique transporte les âmes à chaque instant… « . Ainsi concluait Jo Beranger, disparue en 2015, instigatrice passionnée de ce documentaire palpitant, utile et émouvant.

– Le site du film Black Indians

– La bande annonce du film Black Indians.

Manou Gallo rencontre Bootsy Collins – 12/10/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Vivifiante bassiste ivoirienne, Manou Gallo fut longtemps l’un des piliers du célèbre groupe Zap Mama. Elle se rappelle à notre bon souvenir en faisant paraître, le 15 octobre 2018, Afro Groove Queen (Socadisc), un album étincelant concocté avec un maître du funk planétaire, l’illustre Bootsy Collins.

Des ponts plutôt que des murs… – 06/10/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Le guitariste malien Pédro Kouyaté et l’harmoniciste français Jean-Jacques Milteau ont un désir commun : unir les peuples du monde entier à travers la musique.

L’EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES – 29/09/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

L’EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES – 22/09/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Gregory Porter chante Nat King Cole – 15/09/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Il y a 20 ans, Gregory Porter était un chanteur totalement inconnu dont la formidable voix restait le privilège de quelques passionnés de jazz. C’est le flûtiste Hubert Laws qui le remarque initialement et lui propose d’enregistrer un titre sur son album Hubert Laws remembers the unforgettable Nat «King» Cole.

L’EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES – 08/09/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Retrouvez L'épopée des musiques noires sur Facebook et Twitter. *** A partir du 25 mars 2018 : Diffusions : - Le samedi à 12h30 TU sur RFI Monde (sauf Paris) - Le samedi à 20h30 TU vers l'Afrique haoussa - Le dimanche à 17h30 TU sur RFI Afrique ; - Le dimanche à 19h30 TU sur RFI Monde (21h30 heure de Paris à Paris) - Le lundi à 02h30 TU sur RFI Afrique. ATTENTION ! Du 1er juillet au 22 juillet 2018 inclus, l'Epopée sera en version longue, le dimanche à la place d'INTERNATIONALES, le dimanche à 10h10 TU (12h10 heure de Paris) et le lundi à 00h10 TU (02h10 heure de Paris).

Bien qu’il fut d’abord inspiré par ses contemporains américains, Count Basie, Art Tatum, Nat King Cole, Duke Ellington ou Thelonious Monk, la musicalité de Randy Weston ne devînt jamais définitivement jazz. L’écho africain jaillissait presque instinctivement dans les œuvres nombreuses de ce virtuose absolu. Son désir ardent de comprendre la source de sa créativité le guida jusqu’à Tanger où il finit par s’installer en 1967. Il suivra alors les enseignements des gnaouas du Maroc et mâtinera son jeu de couleurs sonores nouvelles et enrichissantes. Il faudra cependant attendre les années 90 et l’intérêt d’une maison de disques audacieuse, Polygram France, pour que son nom et son propos suscitent à nouveau la curiosité.

Lorsque paraît The Spirits of our Ancestors en 1992, Randy Weston a déjà 66 ans et se plaît à jouer le sage patriarche animé par l’esprit des ancêtres. Pour autant, son discours n’est pas feint, il endosse pleinement son rôle de passeur. Il transmet la parole de ses aînés et revendique ses racines africaines jusqu’à composer, 20 ans plus tard, une œuvre imposante, une suite pour orchestre dédiée aux Nubiens, une antique civilisation égyptienne dont il se pensait l’un des descendants. Randy Weston était un interlocuteur précieux et un improvisateur majestueux. Écouter ses mots ou ses notes demandait de l’attention. Il conservait cependant cette candeur estudiantine qui le distinguait de l’historien ou du musicologue affirmé.

« J’essaye surtout de poser des questions… Qu’est-ce que la musique ? Comment affecte-t-elle nos vies ? J’ai obtenu quelques-unes des réponses en écoutant les musiciens traditionnels qui me disaient que la musique est un art sacré, un langage qui a précédé la parole. La musique vient du milieu naturel dans lequel nous vivons. Les rythmes, les harmonies, les couleurs du ciel, le chant des oiseaux, le son des insectes, les cris des animaux, tout cela a une incidence sur notre vie terrestre. Il se trouve que le continent africain était sûrement le plus riche et le plus sonore de la planète avant que les hommes ne s’en emparent. La musique était déjà là ! Finalement, nous sommes devenus musiciens en écoutant la nature. Nos ancêtres ont appris à dialoguer avec les animaux et ont conçu des instruments de musique rudimentaires pour être en phase avec leur environnement naturel. L’Afrique est si vaste qu’il est impossible de tout connaître. Il faut rester humble face à la multiplicité cultuelle africaine. Il faut être respectueux et comprendre que nous sommes incapables de reproduire certaines traditions musicales car elles sont le ciment identitaire de peuples que nous devons apprendre à connaître ».

Randy Weston nous a quittés le 1er septembre 2018. Il avait 92 ans !

Le site de Randy Weston.

50 ans de rêve éveillé (5ème Partie/Rediffusion) – 01/09/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Pour envisager un futur possible, il faut connaître son passé et en tirer des leçons.

50 ans de rêve éveillé (4ème Partie/Rediffusion) – 25/08/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Bien avant que Martin Luther King ne parvienne à mobiliser la population noire d’Amérique, le combat pour la dignité humaine passe par le blues et les negro-spirituals.

Hommage à Aretha Franklin – 18/08/2018

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du 20ème siècle : La Black Music !   A partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

L’annonce de la disparition de la formidable chanteuse africaine-américaine Aretha Franklin, à l’âge de 76 ans, a ému la planète toute entière.