Balancé dans les cordes de Jeremie Guez

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:47 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:59:47 – Balancé dans les cordes de Jeremie Guez – " Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l’écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l’un d’entre eux la bat et l’envoie à l’hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n’est jamais gratuit. La faveur demandée a un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers. "

“Le Maïtre et Marguerite” de Mikhaïl Boulgakov

| France Culture | Episode du | Durée : 00:56:20 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:56:20 – Fictions / Samedi noir – "Cette création radiophonique et musicale s’inscrit dans une collection, "Les Fictions Pop", dont le principe est simple : proposer à des artistes que nous choisissons de composer une musique originale et des chansons à partir d’une œuvre littéraire qui les inspire particulièrement"

“Le monde dans lequel nous vivons” de Marin Ledun

| France Culture | Episode du | Durée : 00:52:45 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:52:45 – Fictions / Samedi noir – "Une enquête qui explore la violence du monde du travail contemporain à hauteur d’homme"

“Comment faire disparaître une ombre” de Pierre Senges

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:55 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:55 – Fictions / Samedi noir – "Voici une fable écrite d’après une histoire fausse, enfin pas tout à fait fausse puisqu’on y trouve Madame de Sévigné, Molière, Armande et Madeleine Béjart, et quelques autres figures historiques. Seulement, il a fallu donner à chacun une place différente et tricher avec la chronologie"

Doppelgänger de Tarik Noui

| France Culture | Episode du | Durée : 00:56:30 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:56:30 – Doppelgänger de Tarik Noui – Première mission pour Mars. Des humains vont poser le pied sur la planète rouge. Entre leurs désirs, leurs rêves, leurs illusions, il y a cette envie désespérée, mêlée de terreur, de faire la rencontre d’une autre forme de vie… Et que se passerait-il à ce moment-là pour eux? Et sur terre?

Le Golem de Gustav Meyrink

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:30 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:30 – Le Golem de Gustav Meyrink – Un morceau de graisse qui grossit horriblement. " C’est alors que resurgit, dans le roman de Gustave Meyrinck, la légende du Golem, cet être artificiel qu’un rabbin kabbaliste créa à partir d’argile dans le ghetto de Prague au XVI ème siècle. Des lettres magiques inscrites sur le front, le Golem s’était réveillé pour mener une existence machinale, sans pensée, sans âme humaine. Pour les juifs, le Golem était le protecteur du ghetto de Prague, celui qui déjouait les complots des chrétiens visant à dénoncer l’existence d’un rituel de sang. Un " Superman juif " ! Et en effet, dans les années 30, les créateurs de la bande dessinée Superman, deux jeunes juifs, s’inspirèrent de la légende du Golem. Cependant pour Meyrinck, le Golem reste un monstre, plutôt un Frankenstein juif, qui sème la panique tous les trente-trois ans dans un ghetto délabré. Dans ce roman classique de l’horreur, l’histoire d’amnésie d’Athanasius Pernath se joue en parallèle, de manière à la fois banale et surnaturelle.

“Frappe toi le coeur” de Amélie Nothomb

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:40 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:40 – Fictions / Samedi noir – "Comme dans les contes, Diane est d’une beauté époustouflante, et pourvue de tous les dons. Comme dans les contes, on la jalouse. Celle qui la jalouse, sa mère"

“Le Noël d’Hercule Poirot” d’Agatha Christie

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:45 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:45 – Fictions / Samedi noir – "Le 24 décembre, le vieux Simeon Lee, qui a réuni tous ses enfants pour Noël, est sauvagement assassiné dans sa chambre. Et tout le monde, évidemment, le détestait"

Concert Fiction – Rebecca d’Orson Welles

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:39 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:39 – Concert Fiction – Rebecca d’Orson Welles – Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ? Immortalisé au cinéma par Hitchcock en 1940, le chef-d’ouvre de Daphné du Maurier a fasciné plus de trente

Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck

| France Culture | Episode du | Durée : 01:29:19 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 01:29:19 – Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck – Ecrit en 1892, Pelléas et Mélisande relate l’histoire d’amour impossible vécue entre Pelléas et Mélisande, sous les yeux de l’époux de cette dernière, Golaud. L’histoire se déroule à Allemonde, lieu indéterminé, à une époque tout aussi indéterminée. Ce drame intemporel a marqué le théâtre symboliste mais aussi la composition musicale des débuts du XXème siècle. Dès 1898, Gabriel Fauré écrit une musique de scène pour la version anglaise du drame, lors des premières représentations londoniennes. Denis Podalydès et Louis Langrée ont rêvé ensemble une version de la pièce qui mêlerait la musique de Gabriel Fauré au texte original de Maeterlinck. Sous la direction de Louis Langrée, l’Orchestre National de France interprète l’ouvre de Gabriel Fauré qui vient s’articuler à la mise en jeu du texte imaginée par Denis Podalydès. L’ensemble crée une version inédite de Pelléas et Mélisande. A son écoute, se révèlent de nouveaux sens et de nouvelles sensations.