Delicatessen, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, 1991 – 24.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:16 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Cʹest un film fantastique, poétique, étrange, cannibale, punk, retro, burlesque, morbide, doré, magique, fantasmagorique. Les mots manquent presque pour décrire le monde foisonnant de « Delicatessen » de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet sorti en 1991.

Lʹhistoire dʹun ancien clown engagé par un boucher ogre comme homme à tout faire dans un immeuble aux confins du temps et de lʹespace. Sʹy croisent un éleveur dʹescargots, un fabriquant de boîte à meuh, des troglodistes végétariens, une scie musicale, une suicidaire inventive et une jeune femme amoureuse.

Les comédiens promènent leurs gueules dans ce film particulier. Jean-Claude Dreyfus, Dominique Pinon, Rufus, Ticky Holgado, Marie-Laure Dougnac et Karin Viard sont tous embarqués dans un univers foisonnant à la limite de lʹabsurde.

Cet Objet Filmique non identifié, quand il sort en 1991, fait sensation. La bande dessinée y côtoie lʹunivers de Marcel Carné, les photographies de Robert Doisneau et les utopies de Métal Hurlant. Lʹesthétique particulière de « Delicatessen » marque son époque et signe les œuvres du duo Caro et Jeunet.

Certains critiques regrettent lʹaspect esthétisant de la chose, reprochant à ses auteurs leur originalité formelle. Dʹautres encensent ce film à part, unique en son genre à ce moment-là. Il gagne quatre César en 1992.

“Règlements de comptes à OK Corral”, John Sturges, 1957 – 17.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:44 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Règlements de comptes à O.K. Corral », ou « Gunfight at the O.K. Corral », réalisé par John Sturges, sort en 1957 avec, à lʹaffiche, Kirk Douglas et Burt Lancaster.
Cʹest lʹhistoire, au-delà dʹun règlement de comptes mémorable et véridique, dʹune amitié bourrue entre le shérif Wyatt Earp et le Doc Holliday, aristocrate, médecin déchu, et joueur impénitent.
Les deux hommes vont se retrouver confrontés à la bande des frères Clanton qui terrorise la ville.
La fusillade historique aura lieu le 26 octobre 1881 à Tombstone, Arizona.
Cet épisode sanglant, qui voit la mort du gang Clanton et la victoire de Wyatt Earp et de ses comparses, fait partie des légendes de lʹOuest.

“Yellow submarine”, George Dunning, 1968 – 10.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:08 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Yellow Submarine » est dessiné par Heinz Edelmann qui met tout son talent dans cette œuvre particulière. Les dessins y sont vraiment exceptionnels, riches et variés, empruntant à lʹesprit du moment, à la photographie, aux collages, à la pop culture, à la bande dessinée.
« Yellow submarine » est une aventure de fiction, rocambolesque, et psychédélique, parlant dʹamour et de musique, mettant en scène les Beatles: Paul, George, John et Ringo.
Ceux-ci sont doublés par des acteurs. Ils nʹapparaissent en personne quʹà la fin du film quand la musique est revenue maîtresse de Pepperland.
La bande originale du film sort en album le 17 janvier 1969.
Elle comprend six chansons des Beatles dont celle qui donne son titre au film. Quatre sont inédites. Le reste se compose de la trame orchestrale de George Martin.
A sa sortie, le film des Beatles reçoit un accueil modéré de la part du public anglais.
Trop fouillis, trop moderne, trop psychédélique peut-être.
Mais les Américains adorent.

“Les faiseurs de Suisses” (Die Schweizermacher), Rolf Lyssy, 1978 – 03.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:18 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Les faiseurs de Suisses » (Die Schweizermacher), de Rolf Lyssy, sorti en 1978, est certainement le film suisse le plus connu, le plus aimé, le plus regardé en famille et qui a marqué ainsi des générations de spectateurs. Un film au succès phénoménal resté pendant quasi vingt ans en tête du box-office helvétique avec près dʹun million dʹentrées avant dʹêtre détrôné par « Titanic ».
Cette comédie satirique met en scène deux fonctionnaires zurichois chargés de rendre des rapports sur des candidats à la naturalisation.

“Cléopâtre” (Cleopatra), Joseph L. Mankiewicz, 1963 – 27.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 52:58 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Cléopâtre », « Cleopatra », de Joseph Leo Mankiewicz, avec Elisabeth Taylor, Richard Burton, et Rex Harrison dans les rôles titres, est lʹun des films les plus coûteux et les plus célèbres du cinéma.
« Cléopâtre », commencé à la va-vite par Rouben Mamoulian, terminé dans la douleur par Joseph Mankiewicz, coûte si cher quʹil manque de couler la 20th Century Fox, la maison de production.
Tout sʹallie pour tourner au désastre. La critique lʹassassine mais le public suit.

“Sous le soleil de Satan”, Maurice Pialat (1987) – 20.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:19 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Sous le soleil de Satan » de Maurice Pialat sort en 1987.
Cʹest une œuvre très particulière, où la lumière joue un rôle central, où la pellicule, nimbée de blanc, offre la vision christique dʹun curé de campagne qui devient un saint tout y perdant son âme.
Le roman est de Georges Bernanos, publié en 1926. Cʹest un roman phare de la littérature française.
Maurice Pialat lʹadapte au cinéma, faisant jouer Gérard Depardieu en abbé Donissan et Sandrine Bonnaire en Mouchette, la jeune fille enceinte.
Le film reçoit la Palme dʹor à lʹunanimité à Cannes en 1987.

“Fenêtre sur cour”, Alfred Hitchcock, 1954 – 13.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:07 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Dans « Fenêtre sur cour », « Rear Window », dʹAlfred Hitchcock, sorti en 1954, un photographe-reporter, immobilisé par un plâtre, sʹennuie dans la torpeur de lʹété new-yorkais et passe le plus clair et le plus obscur de son temps à regarder par la fenêtre ce qui se passe dans lʹimmeuble voisin.
Tourné quasi en huis-clos, dans un décor unique, « Fenêtre sur cour » questionne la position du regardant-regardé.
Hitchcock nous place dans la position du voyeur.

Travelling – 07.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 56:17 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

LA CHEVRE, FRANCIS VEBER, 1981 – 06.01.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:45 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Des vacances au Mexique se terminent mal pour Marie Benz, malchanceuse, poisseuse, naïve, véritable miss catastrophe.
Sur la piste de cette pauvre fille, son père envoie un pauvre gars, François Perrier, une chèvre en fait, tout aussi malchanceux quʹelle, campé dʹun détective pragmatique et dubitatif devant les gaffes de son partenaire.
Le tout, ça donne un des tous grands succès de Francis Veber, la Chèvre, sorti en 1981, deuxième film de ce scénariste, réalisateur, dialoguiste français.
Le film, tourné sous une chaleur écrasante, avec un Pierre Richard très amoureux de sa nouvelle compagne et libidineux, un Gérard Depardieu suant son quintal à coup de bibine, un Francis Veber tourmenté par la Turista, offre un des duo comiques les plus célèbres du cinéma francophone.
Le film fait 7 millions dʹentrées en France, et cartonne encore dans les cœurs et les souvenirs de bon nombre de spectateurs et dʹamoureux des situations cocasses de cette chèvre cinéphile.
Pour vous raconter le tournage, nous avons eu la chance que Veber écrive ses mémoires. Nous piochons de première main dans son livre,  » Que ça reste entre nous « , la matière de cette émission.
Nous avons également des interviews, des archives maison, des extraits, des anecdotes.
Mais il nous faut commencer, car la petite Benz, la miss catastrophe a disparu, et il est temps dʹenvoyer un petit comptable maladroit à sa recherche.

MATRIX (THE MATRIX), ANDY ET LARRY WACHOWSKI, 1999 – 30.12.2018

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:34 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Matrix est un film qui marque une transition dans le monde du cinéma par lʹutilisation de ses effets spéciaux, de la violence, et de sa philosophie empreinte de références bibliques et mythologiques. Ce film dʹaction fait lʹeffet dʹune bombe à sa sortie avec ses scènes de combats parfaitement chorégraphiés, mêlant les arts martiaux à des techniques de filmage ultrasophistiqués et à des effets spéciaux encore peu vus au cinéma (Bullet time). Le public adore la SF en mode cinéma hongkongais, la critique déteste. Le film alimente également la polémique autour de la violence et du massacre de Columbine. En 2003, les deux autres volets de la trilogie terminent le cycle et ancrent Matrix dans le siècle, faisant de Néo, Morpheus et Trinity des héros dʹun genre nouveau.