Hommage à Ravi Shankar 2/2: Ouverture et transmission – 12.12.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 46:41 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Toute sa vie, à côté de des ses activités de concertiste et de compositeur, Pandit Ravi Shankar a consacré une part importante de son temps à la transmission de la musique hindoustani. Son ouverture au monde et son incroyable carrière internationale, à partir de 1956 déjà, l’ont amené à repenser l’enseignement traditionnel et à l’adapter à ses nouveaux publics et aux nouvelles donnes culturelles et sociales d’une mondialisation croissante.

Hommage à Ravi Shankar 1/2 : Lʹappel de la tradition – 11.12.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 47:26 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

L’ex-Beatles George Harrison disait de lui qu’il était le parrain de la World Music : Ravi Shankar a en tout cas été un des premiers à diffuser la musique classique indienne sur les plus grandes scènes internationales, à l’expliquer et à la partager avec le public et les musiciens occidentaux. Pourtant, jusqu’à son décès, le 11 décembre 2012, à l’âge de 92 ans, le maître du sitar a perpétué la guru-shishya, la relation indienne millénaire entre maître et disciple, qu’il a lui-même expérimentée dans la première moitié de sa vie avec un des plus grands maîtres musique de son temps, Ustad Allauddin Khan.

La musique, une source de maladies? – 07.12.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 46:20 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Lʹobjet de la recherche neuroscientifique liée à la musique se décline majoritairement en études sur les bénéfices que notre cerveau tire de lʹécoute et de la pratique de la musique. Néanmoins, quʹen est-il de toutes ces théories obscures formulées à lʹaune du Siècle des Lumières et se perpétrant jusquʹà notre 21ème siècle, diagnostiquant la musique comme source de maladies incongrues telles la dégénérescence ou l’infertilité? Si cette conception de la musique nous paraît aujourdʹhui farfelue voire cocasse, il semblerait pourtant que cette dernière possède réellement, dans certains contextes tels que les interrogatoires de prisonniers de guerre, la capacité de nuire à lʹêtre humain.
Avec Dr James Kennaway, historien de la médecine et chercheur à lʹUniversité de Durham; Juliette Volcler, chercheuse indépendante et coordinatrice de la rédaction de la revue dédiée au son Syntone.

Il y a 50 ans, mourrait le compositeur hongrois Zoltán Kodály 1/2: Le chant de la terre – 05.12.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 33:30 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Jusqu’aux portes du 20è siècle, la seule évocation de la musique hongroise nous ramenait aux Danses de Brahms ou aux Rhapsodies de Liszt. Pourtant, ces rythmes tantôt langoureux, tantôt endiablés ne ressemblaient que de très loin à la musique pratiquée dans les campagnes.
Kodály, fils d’un chef de gare, eut l’occasion de connaître de nombreux lieux de la Grande Hongrie d’avant 1918, conscient de la richesse du patrimoine traditionnel, il entreprit dès la fin de ses études des récoltes de musiques populaires, souvent en compagnie de son ami Béla Bartók.
Cette musique devint le terreau principal d’un langage nouveau qui, notamment par l’emploi du pentatonisme, se glissa entre postromantisme germanique, impressionnisme français et dodécaphonisme viennois.
Lorsqu’on demanda un jour à Kodály pourquoi il ne composait pas sur douze notes, il répondit avec malice: « Avec cinq, j’ai déjà bien assez à faire! ».

Trois études inédites pour piano dʹAnton Reicha – 28.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 48:46 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Un « aventurier de la nouveauté » et un « expérimentateur », cʹest en ces termes que Berlioz célébrait le talent dʹAnton Reicha, sans conteste lʹune des personnalités les plus étonnantes de lʹhistoire de la musique au tournant du 19e siècle. Ce Tchèque, installé à Paris, est davantage connu comme pédagogue et théoricien que comme compositeur. Pourtant bon nombre de ses œuvres témoignent dʹune pensée très audacieuse et originale, qui annonce à certains égards la modernité de la fin du 19e siècle.
Le pianiste américano-serbe Ivan Ilić se met aujourdʹhui au piano pour nous faire découvrir nous faire découvrir trois études inédites dʹAnton Reicha

La grande sonate pour piano en do majeur dʹAnton Reicha – 27.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 45:49 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Un « aventurier de la nouveauté » et un « expérimentateur », cʹest en ces termes que Berlioz célébrait le talent dʹAnton Reicha, sans conteste lʹune des personnalités les plus étonnantes de lʹhistoire de la musique au tournant du 19e siècle. Ce Tchèque, installé à Paris, est davantage connu comme pédagogue et théoricien que comme compositeur. Pourtant, bon nombre de ses œuvres témoignent dʹune pensée audacieuse et originale, qui annonce à certains égards les innovations de la fin du 19e siècle.
Le pianiste américano-serbe Ivan Ilić se met aujourdʹhui au piano pour nous faire découvrir les spécificités de sa Grande Sonate en do majeur

Maria Callas aujourd’hui 4/4 – 24.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 37:21 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Cette année marque les 40 ans de la disparition de Maria Callas. Aucun artiste nʹest pourtant aussi actuel que la Divine. Toujours présente par le disque sans cesse réédité, par la radio, la télévision, internet, le livre et les expositions, Maria Callas est cette voix qui nous entoure au quotidien sans que nous ne nous en apercevions. Elle est lʹincarnation de lʹopéra, la légende dʹun art vieux de plus de 4 siècles quʹelle transcende par son approche artistique incorruptible.
Les témoignages sonores de sa voix sont nombreux et souvent qualifiés de « légendaires », mais connaissons-nous vraiment ces documents que lʹon salue sans pourtant réellement sʹy arrêter?

Esteban Buch, L’Orchestre de Paris dans l’Argentine de la dictature – 20.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 31:56 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

En pleine tournée en Argentine au début de l’été 1980, certains musiciens de l’Orchestre de Paris ont voulu manifester leur solidarité aux « desaparecidos » victimes de la dictature militaire instaurée en Argentine en 1976, en boycottant la garden party organisée pour le 14 juillet. L’incident diplomatique a alors troublé et divisé le public rassemblé au Teatro Colón de Buenos Aires le 16 juillet 1980, pour applaudir Daniel Barenboim diriger la Cinquième Symphonie de Mahler. Dans son livre Trauermarsch. L’Orchestre de Paris dans l’Argentine de la dictature, Esteban Buch varie les temporalités d’analyse : Une semaine, Deux heures, Trente-six ans et passe du compte-rendu historique au récit personnel

Maria Callas aujourd’hui 2/4 – 17.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 36:55 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Cette année marque les 40 ans de la disparition de Maria Callas. Aucun artiste nʹest pourtant aussi actuel que la Divine. Toujours présente par le disque sans cesse réédité, par la radio, la télévision, internet, le livre et les expositions, Maria Callas est cette voix qui nous entoure au quotidien sans que nous ne nous en apercevions. Elle est lʹincarnation de lʹopéra, la légende dʹun art vieux de plus de 4 siècles quʹelle transcende par son approche artistique incorruptible.
Les témoignages sonores de sa voix sont nombreux et souvent qualifiés de « légendaires », mais connaissons-nous vraiment ces documents que lʹon salue sans pourtant réellement sʹy arrêter?

Angélique Kidjo, mémoires dʹune diva engagée – 15.11.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 37:52 | RSS | Site Web

D'analyse en histoires, c'est bien le plaisir de la musique que nous cultivons ensemble Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

A lʹoccasion de la sortie chez Fayard de la traduction française de son autobiographie, « La voix est le miroir de lʹâme – Mémoires dʹune diva engagée », rencontre privilégiée avec une des plus grandes voix actuelles de la World Music, lauréate de trois Grammy Award. La chanteuse béninoise Angélique Kidjo raconte, en toute intimité, comment la petite fille de Cotonou a pu réaliser son rêve, remplir les salles les plus prestigieuses du monde et sʹimposer comme un des symboles dʹune culture africaine aussi mouvante quʹenracinée, au service de causes humanitaires fortes.