La sentinelle de Wajdi Mouawad

| France Culture | Episode du | Durée : 00:30:28 | RSS | Site Web

Redonner toute leur place aux grandes oeuvres du patrimoine théâtral

durée : 00:30:28 – Théâtre et compagnie – " L’Histoire de l’humanité réclame sa part de chair et de sang pour poursuivre sa marche. Les sacrifices des hommes comme condition préalable à tout mouvement de l’Histoire. Cela nécessite une amélioration continue des techniques de destruction, une organisation, un état et du pouvoir. Cela exige en particulier des discours car cette avancée sanguinaire de l’Histoire est surtout gourmande de mots. Il faut bien articuler dans le sens, par les phrases et la pensée, la nécessité carnassière des corps démembrés, transpercés, mitraillés, déchiquetés, arrachés, brûlés. L’acte guerrier s’étant toujours voulu un acte lié à l’effort de civilisation, le discours a toujours organisé en arc de triomphe et en panthéon la mort des Hommes. Nulle réponse à cela. Nulle possibilité de rhétorique. Restent les voix fragiles pour dire autrement, chanter, à défaut de dire. Pour faire entendre le contrepoint. Une voix vivante cherchant à consoler les morts. La voix de soie de Jane Birkin, au jour où nous sommes, est de celles-là. Quand il ne reste plus de possibilités de ramener à la vie les êtres injustement disparus, subsiste encore une possible dignité, celle de la cantate, du chant, de l’oratorio, du phrasé simple, fait de mots pour dire les maux, les maux des mots, les mots des maux, enlacés, entrelacés, tissés, pliés et repliés, dépliés, impliqués, dans un geste nécessairement compliqué pour n’être compris et entendu que par ceux qui partagent la même sensibilité aux craquements inaudibles des hommes et des femmes mourant pour rien dans l’insupportable solitude des charniers. "

La sentinelle de Wajdi Mouawad

| France Culture | Episode du | Durée : 00:30:28 | RSS | Site Web

Poésie

durée : 00:30:28 – Poésie – " L’Histoire de l’humanité réclame sa part de chair et de sang pour poursuivre sa marche. Les sacrifices des hommes comme condition préalable à tout mouvement de l’Histoire. Cela nécessite une amélioration continue des techniques de destruction, une organisation, un état et du pouvoir. Cela exige en particulier des discours car cette avancée sanguinaire de l’Histoire est surtout gourmande de mots. Il faut bien articuler dans le sens, par les phrases et la pensée, la nécessité carnassière des corps démembrés, transpercés, mitraillés, déchiquetés, arrachés, brûlés. L’acte guerrier s’étant toujours voulu un acte lié à l’effort de civilisation, le discours a toujours organisé en arc de triomphe et en panthéon la mort des Hommes. Nulle réponse à cela. Nulle possibilité de rhétorique. Restent les voix fragiles pour dire autrement, chanter, à défaut de dire. Pour faire entendre le contrepoint. Une voix vivante cherchant à consoler les morts. La voix de soie de Jane Birkin, au jour où nous sommes, est de celles-là. Quand il ne reste plus de possibilités de ramener à la vie les êtres injustement disparus, subsiste encore une possible dignité, celle de la cantate, du chant, de l’oratorio, du phrasé simple, fait de mots pour dire les maux, les maux des mots, les mots des maux, enlacés, entrelacés, tissés, pliés et repliés, dépliés, impliqués, dans un geste nécessairement compliqué pour n’être compris et entendu que par ceux qui partagent la même sensibilité aux craquements inaudibles des hommes et des femmes mourant pour rien dans l’insupportable solitude des charniers. "

Gainsbourg poète majeur !

| France Culture | Episode du | Durée : 01:24:30 | RSS | Site Web

Poésie

durée : 01:24:30 – Poésie – On se souvient de la phrase de Serge Gainsbourg : " Je pratique un art mineur destiné aux mineures ". Provocation ! En réalité ses maîtres étaient Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait "vouloir approcher." Ne concédait-il pas dans sa dernière interview que certaines de ses ouvres "n’étaient pas dégueu…" ? Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre en attestent dans leur lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’ouvre du poète et compositeur Serge Gainsbourg.

Gainsbourg poète majeur !

| France Culture | Episode du | Durée : 01:24:30 | RSS | Site Web

Redonner toute leur place aux grandes oeuvres du patrimoine théâtral

durée : 01:24:30 – Théâtre et compagnie – On se souvient de la phrase de Serge Gainsbourg : " Je pratique un art mineur destiné aux mineures ". Provocation ! En réalité ses maîtres étaient Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait "vouloir approcher." Ne concédait-il pas dans sa dernière interview que certaines de ses ouvres "n’étaient pas dégueu…" ? Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre en attestent dans leur lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’ouvre du poète et compositeur Serge Gainsbourg.

Une Saison à Moscou, avec Christophe Rauck et les Fomenki

| France Culture | Episode du | Durée : 00:31:11 | RSS | Site Web

Un rendez-vous consacré à l'actualité du théâtre en France et à l'étranger

durée : 00:31:11 – Une saison au théâtre – par : Joëlle Gayot – Christophe Rauck crée Amphitryon de Molière avec huit comédiens russes de l’Atelier-théâtre Piotr Fomenko de Moscou, au Théâtre du Nord à Lille du 5 au 17 mai avant Saint-Denis du 20 au 24 mai. – réalisé par : Vanessa Nadjar

Le secret professionnel d’un grand architecte méconnu (2/2) : Jacques Ignace Hittorff au Cirque d’Hiver

| France Culture | Episode du | Durée : 00:29:35 | RSS | Site Web

Mise en lumière de toutes les formes de création artistique

durée : 00:29:35 – Secret professionnel – par : Charles Dantzig – La semaine dernière, j’étais en compagnie de l’architecte Bertrand Lemoine à la mairie du Ier arrondissement de Paris afin de découvrir les premiers éléments du secret professionnel d’un architecte qui a tellement compté pour Paris et à qui Paris rend tellement peu. – réalisé par : Clotilde Pivin

Emission spéciale : “Le drame des Chrétiens d’Orient” : médias, influence numérique, softpower (première partie).

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:37 | RSS | Site Web

Le magazine des industries culturelles

durée : 00:59:37 – Soft Power : le magazine des internets – par : Fréderic Martel – Qui sont les chrétiens d’Orient ? De quelles minorités religieuses s’agit-il, tant elles sont nombreuses et diverses ? Cette émission ouvre le débat et tente de donner la parole, le plus possible, aux chrétiens d’Orient eux-mêmes. – réalisé par : Philippe Baudouin

Repères politiques : que dit la boussole électorale ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:44:25 | RSS | Site Web

Le journal de l'actualité de la semaine écoulée

durée : 00:44:25 – Dimanche, et après ? – par : Raphaël Bourgois – Cette élection présidentielle verrait la fin des clivages politiques traditionnels, à commencer par la distinction droite – gauche. Ce constat est-il fondé ? Quels nouveaux clivages, quelles grandes questions fondent désormais l’appartenance ou la non-appartenance politique en France ? – réalisé par : Philippe Baudouin

Présidentielle : une éducation politique

| France Culture | Episode du | Durée : 01:00:51 | RSS | Site Web

Chaque semaine, un dossier lié au domaine de l'éducation

durée : 01:00:51 – Rue des écoles – par : Louise Tourret – Construction des représentations politiques dans l’enfance – réalisé par : Somany Na

L’écologie au féminin

| France Culture | Episode du | Durée : 01:00:04 | RSS | Site Web

De cause à effets, le magazine de l'environnement

durée : 01:00:04 – De cause à effets, le magazine de l’environnement – par : Aurélie Luneau – Avec Pascale D’Erm pour son livre "Sœurs en écologie" paru le 30 Mars 2017 chez Broché, et Anne Ribes, infirmière et paysagiste. – réalisé par : Alexandra Malka