Maryse Condé (1/4) : Une voix singulière

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:14 | RSS | Site Web

La compagnie des auteurs

durée : 00:59:14 – La compagnie des auteurs – par : Matthieu Garrigou-Lagrange – Elle est une des grandes voix de la littérature française actuelle. A 81 ans, Maryse Condé nous a offert une œuvre riche et multiple, traversant les genres littéraires et les continents. Avec Françoise Vergès, nous revenons sur le parcours singulier d’une auteure insaisissable. – réalisé par : Laurence Millet

Les misérables de Victor Hugo 11/14

| France Culture | Episode du | Durée : 00:24:43 | RSS | Site Web

Des adaptations de grandes ouvres littéraires du patrimoine mondial

durée : 00:24:43 – Feuilleton – France Culture fête le cent-cinquantième anniversaire de la publication des Misérables, le grand roman de Victor Hugo. Exilé à Guernesey, il avait soixante ans lorsqu’il le termina. Dès sa parution, le 3 avril 1862, les lecteurs s’arrachent le livre. En octobre 1862, dans une lettre adressée à son éditeur italien, Monsieur Daelli, il écrit : " Vous avez raison, Monsieur, quand vous me dites que le livre " Les Misérables " est écrit pour tous les peuples. Je ne sais s’il sera lu par tous, mais je l’ai écrit pour tous. Il s’adresse à l’Angleterre autant qu’à l’Espagne, à l’Italie autant qu’à la France, à l’Allemagne, autant qu’à l’Irlande, aux républiques qui ont des esclaves aussi bien qu’aux empires qui ont des serfs. Les problèmes sociaux dépassent les frontières. Les plaies du genre humain, ces larges plaies qui couvrent le globe, ne s’arrêtent point aux lignes bleues ou rouges tracées sur la mappemonde. Partout où l’homme ignore et désespère, partout où la femme se vend pour du pain, partout où l’enfant souffre faute d’un livre qui l’enseigne et d’un foyer qui le réchauffe, le livre " Les Misérables " frappe à la porte et dit : " Ouvrez-moi, je viens pour vous ". À l’heure, si sombre encore, de la civilisation où nous sommes, le misérable s’appelle l’homme ; il agonise sous tous les climats, et il gémit dans toutes les langues ". " Lire " Les Misérables " de Victor Hugo vous fait pénétrer dans la langue de notre grand poète français. Un territoire connu, mais presque oublié du côté de sa voix, de la singularité de sa voix. Cette histoire, maintes fois adaptée au cinéma, cache son écriture. On reconnaît la trame, les personnages mythiques, le Paris des révolutions, mais on a perdu ce qu’il a écrit. C’est assez difficile à exprimer, mais c’est ce que l’on découvre lorsqu’on se laisse envahir par le livre. C’est comme si l’on touchait du doigt les fibres de notre patrimoine dans ce qu’il a de meilleur, dans ce qu’il peut nous rendre meilleur. Victor Hugo aime l’Histoire et il nous la fait aimer. Roman-fleuve donc, où rien ne manque, le suspens, les digressions, les interrogations, les personnages incroyablement présents, leurs destins entremêlés. Dès lors, le choix de l’adaptation pour la radio fut de faire entendre sa voix. Et elle apparaît en éclats de voix, ou des voix en éclats. Presque cousues pour aller à l’épure. En espérant transmettre cette émotion provoquée par ce qui est écrit. " Hélène Bleskine

Daniel Zagury (1/5) : Un avenir à Chevilly-Larue

| France Culture | Episode du | Durée : 00:29:10 | RSS | Site Web

L'itinéraire professionnel et intime d'une personnalité...

durée : 00:29:10 – A voix nue – Pour comprendre ce qui pousse certains hommes à commettre des actes monstrueux, la justice fait appel à l’expert psychiatre Daniel Zagury, ainsi amené à écouter et décrypter de nombreux tueurs en série comme Guy Georges, Patrice Alègre ou Michel Fourniret, et plus récemment des terroristes.

Le Livre du Jour

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:01:49 | RSS | Site Web

Retrouvez l'actualité des auteurs berrichons

durée : 00:01:49 – Le Livre du Jour France Bleu Berry –

semaine Froidure (1/4) : Actualité du Guignon d’hiver

| France Culture | Episode du | Durée : 00:03:37 | RSS | Site Web

Jacques Bonnaffé lit la poésie

durée : 00:03:37 – Jacques Bonnaffé lit la poésie – par : Jacques Bonnaffé – Dans ses feuilles régulières (ni le fond ni le haut du panier, non !) ses feuilles monotones, un éternel roulis des saisons rythme la poésie. On n’y échappe pas…. – réalisé par : Manoushak Fashahi

Des livres et délire : “Les rêveurs” d’Isabelle Carré

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:49:41 | RSS | Site Web

L'actualité littéraire

durée : 00:49:41 – Des livres et délires RCFM –

Le fait divers : un fait social total

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:00 | RSS | Site Web

Chronique des Matins présentée par Jacques Munier

durée : 00:05:00 – Le journal des idées – par : Jacques Munier – Les meurtres de Maëlys ou d’Alexia Daval, qui défraient la chronique en ce moment, n’ont rien à voir en apparence… Et pourtant sous un certain angle : il s’agit dans les deux cas d’un fait social total.

Iphigénie de Jean-René Lemoine

| France Culture | Episode du | Durée : 00:57:16 | RSS | Site Web

Redonner toute leur place aux grandes oeuvres du patrimoine théâtral

durée : 00:57:16 – Théâtre et compagnie – Cette pièce évoque la puissance et la fragilité de l’être face à l’écroulement de son univers.

Delta Charlie Delta de Michel Simonot

| France Culture | Episode du | Durée : 00:42:45 | RSS | Site Web

Redonner toute leur place aux grandes oeuvres du patrimoine théâtral

durée : 00:42:45 – Théâtre et compagnie – Clichy-sous-Bois, 2005. Trois jeunes adolescents poursuivis par des policiers se réfugient dans un transformateur électrique. Deux d’entre eux trouvent la mort.

BD bande dessinée. A la poursuite de l’étoile noire

| France Info | Episode du | Durée : 00:02:32 | RSS | Site Web

Chaque dimanche, Jean-Christophe Ogier raconte l'actualité de la bande dessinée.

durée : 00:02:32 – BD bande desinée – par : Jean-Christophe OGIER – Sente et Cuzor jouent avec l’histoire des Etats-Unis et le symbole de la bannière étoilée, pour mettre en lumière le combat des Noirs Américains.