La Turquie après la victoire étriquée d’Erdogan ?

| | Episode du | Durée : 49:30 | RSS | Site Web

Comprendre l’Europe, c’est l’ambition de Carrefour de l’Europe. Chaque dimanche, des Européens débattent de l’actualité de cette Europe en crise, mais aussi en construction. En partenariat avec Courrier International, une émission de Daniel Desesquelle, réalisée par Guillaume Munier.  

Avec 51,4% de « Oui » au référendum sur la réforme constitutionnelle, Recep Tayyip Erdogan remporte une victoire étriquée, loin du plébiscite attendu par ses partisans. Au-delà de la contestation du résultat par l’opposition, la Turquie est désormais profondément divisée entre les grandes villes et le plateau anatolien, sans oublier le sud-est du pays à majorité kurde. Ce référendum va renforcer le culte d’Erdogan, il pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2029. Mais a-t-il vraiment obtenu ce qu’il voulait ? Comment peut évoluer la Turquie et quelles conséquences pour l’Europe ?
Avec :
– Didier Billion, directeur adjoint de l’IRIS (Institut des Relations internationales et stratégiques). → Plus d’infos : ici
– Seyfettin Gürsel, professeur d’économie et directeur du Centre de recherche de l’Université de Bahçesehir, en ligne d’Istanbul. Son compte Twitter.
 

 
 
– Ahmet Insel, professeur de Sciences politiques et politologue. Son dernier livre La nouvelle Turquie d’Erdogan, aux éditions de la Découverte.
 
 
 
Avec le regard de Marc Saghié de Courrier International.

T. Posado (spécialiste du Venezuela) : « Le problème c’est la dérive autoritaire… »

| | Episode du | Durée : 7:14 | RSS | Site Web

Chaque jour, un invité, spécialiste ou acteur de l’événement, vient commenter l’actualité internationale sur RFI au micro du présentateur de la tranche de la mi-journée.

Journée de relâche ce dimanche au Venezuela, pas d’appels à manifester avant demain lundi. Hier encore, les opposants au président Nicolas Maduro ont défilé, mais les mobilisations se sont déroulées sans incident. Des semaines de contestations anti Maduro, un président qui ne bouge pas d’un iota, le tout sur fond de crise sociale et économique. Jusqu’où cela peut-il aller ? Pour faire le point de cette situation Thomas Posado, docteur en sciences politiques à l’université Paris 7, spécialiste du Venezuela est l’Invité de la mi-journée de RFI. Il répond aux questions de Mikaël Ponge.
« Le vrai problème au Venezuela c’est qu’on a une crise politique entre l’opposition qui réclame des élections générales et la destitution du président Maduro, une disposition non prévue par la Constitution, et un gouvernement qui est atteint d’une dérive autoritaire réelle. »

Les mutilations génitales féminines dans le monde

| | Episode du | Durée : 26:30 | RSS | Site Web

En Afrique, ils sont trop occupés à travailler aux champs, à faire des kilomètres pour rejoindre la case de santé, à courir les marchés, à lutter contre le désert qui avance. Les villageois et les villageoises ont bien des choses à raconter, loin du tumulte des villes, au cœur de la forêt dense, sous le soleil ardent du Sahel… Donner la parole à ceux que l’on n’écoute jamais, prendre le temps de s’asseoir dans la fraîcheur d’un arbre et délier les langues avec humour et respect, c’est le pari que seul un enfant de la savane pouvait réussir. Avec Sayouba Traoré, dès que le jour paraît, Le coq chante et tout le monde s’active au village. Réalisation : Ewa Moszynski.

Cette semaine, nous allons aborder une question grave : les mutilations génitales féminines dans le monde. C’est une pratique sociale qui entraîne un problème de santé publique, avec des conséquences sociales redoutables. Pour lutter contre l’excision en France, il importe de mieux connaître la population de femmes concernées et les pratiques dans les pays d’origine, africains principalement. Pour cela, deux chercheurs de l’Institut national des études démographiques, Armelle Andro et Marie Lesclingand, se sont attelées à cette tâche. Le résultat de ce travail est une publication dans la revue Population & Sociétés n° 543 – avril 2017.
Pour le Coq chante, c’est l’occasion de revenir sur le travail nécessaire de sensibilisation. Car, quand on observe la vie en milieu rural, la femme est au centre de toutes les activités d’une famille. Elle participe aux travaux du champ familial pour les céréales et les tubercules. Elle laboure son propre champ pour se procurer les légumes et condiments. Elle est chargée de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles. C’est elle qui doit faire des kilomètres à pied ou à bicyclette pour ravitailler la maison en eau. Elle doit aller chercher du bois, faire la cuisine, soigner les enfants, etc. Vu ainsi, on voit les dégâts sociaux et économiques d’une pratique sociale qui pénalise lourdement 52% de la population. Autrement dit, la société des hommes impose à ces jeunes filles et à ces femmes une contrainte physique qu’elles vont porter tout au long de la vie. Et quand elles en souffrent publiquement, elles sont victimes de discriminations.
Rappelons les chiffres ! En 2016, l’Unicef estimait qu’au moins 200 millions de femmes et de filles ont été mutilées dans 30 pays. 27 pays africains, plus le Yémen, l’Irak et l’Indonésie. Et il y a un phénomène nouveau plus inquiétant. Sous prétexte de meilleures conditions sanitaires, des médecins se mettent à leur tour à pratiquer ces mutilations génitales féminines. Ajoutons qu’au niveau des familles, il y a une sorte de double peine imposée par la société. Les familles qui continuent ces pratiques pénalisent les femmes. Et en retour, celles qui décident d’abandonner subissent une sorte de stigmatisation.
Invités :
– Armelle Andro, enseignante chercheuse à l’Université de Paris 1, chercheuse associée à l’Ined
– Marie Lesclingand, maîtresse de conférences à l’Université de Côte d’Azur à Nice, au Laboratoire Urmis, unité de recherche migrations et société.
Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski
 

Un prophète à l’œuvre: Simon Kimbangu

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Chaque semaine, Elikia M'Bokolo vous propose Mémoire d'un Continent dédiée à l’histoire de l’Afrique. Plusieurs siècles d'histoire, depuis les temps héroïques des Lucy et des Toumai jusqu'aux péripéties actuelles d'un continent confronté aux défis de la mondialisation. L’Afrique sur ses terres et l'Afrique des diasporas : diasporas nées des contraintes d'hier ou des émigrations volontaires d'aujourd'hui. Des archives sonores signées RFI ou l’Ina, des archives inédites que nous cherchons sur les cinq continents. Des témoignages et débats sur un continent qui veut rester debout !

Le 6 avril 1921, survient un événement qui fera date. Simon Kimbangu énonce une prophétie qui sonne à la fois comme une provocation face aux colonisateurs et un espoir pour son auditoire : « Un jour, le Noir sera blanc et le Blanc sera noir ! ». Un message d’espoir et de combat enraciné dans la terre africaine qui est aussi un appel adressé aux Noirs de la diaspora. Fondateur d’une nouvelle église, il est en même temps un chamane guérisseur. Arrêté, condamné à mort, il passera les 30 ans qui lui restent à vivre en prison, un record qu’il détient encore. Avec Serge Mboukou, docteur en Anthropologie sociale et ethnologie, enseignant chercheur, auteur de La parole recouvrée. Simon Kimbangu, prophète et passeur de cultures, aux éditions L’Harmattan.

L’écrivain français Antonin Varenne

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Parce que le livre ouvre sur le monde et que le monde se comprend par le livre, chaque semaine, le magazine littéraire de RFI reçoit un grand écrivain francophone ou étranger.  Au sommaire, également, toute l’actualité de la littérature française et internationale : des reportages, des témoignages, des coups de cœur et un partenariat avec le magazine « Books » qui rend compte, chaque mois, des livres et des idées du monde entier. Réalisation : Fanny Renard.

Après une maîtrise en philosophie, Antonin Varenne parcourt le monde : Islande, Mexique… la Guyane et l’Alaska sont les deux derniers pays en date qu’il a découverts. Avec Fakirs (2009), il reçoit le Grand Prix Sang d’encre ainsi que le Prix Michel Lebrun, puis le prix Quais du Polar /20 Minutes avec Le Mur, le Kabyle et le Marin (2011). En 2014, est sorti Trois mille chevaux vapeurs chez Albin Michel, un grand roman d’aventures, dont une suite vient de paraître sous le titre Equateur. L’épopée d’un homme en fuite qui, dans les années 1870, traverse les Etats-Unis pour rejoindre l’Equateur.
« Voleur et incendiaire dans le Nebraska, déserteur de l’armée, meurtrier dans le Nevada : Pete Ferguson est un homme en fuite. Sur la piste de l’Equateur, là où le monde tourne à l’envers et où les rêves sont vrais, trouvera-t-il cette terre promise qui changera son destin ?
Roman de l’errance et de la quête, Équateur confirme la virtuosité d’Antonin Varenne, l’auteur de Fakirs et de Trois mille chevaux vapeurs. Des grands espaces de l’Ouest américain ravagés par la guerre civile au Guatemala de la révolution libérale jusqu’à la frontière entre Guyane et Brésil, l’odyssée envoûtante et poétique de Pete Ferguson célèbre et renouvelle le grand roman d’aventures. » (Présentation de l’éditeur)

Dominique Moïsi, politologue et membre fondateur de l’IFRI

| | Episode du | Durée : 49:30 | RSS | Site Web

RFI, TV5Monde et Le Monde accueillent chaque semaine une personnalité au coeur de l'actualité internationale, politique, économique, scientifique ou culturelle. Emission présentée par Philippe Dessaint, de TV5Monde, Sophie Malibeaux, de RFI, et un journaliste du Monde. 52 minutes de commentaires et de décryptage.

Internationales reçoit le politologue Dominique Moïsi, membre fondateur de l’Institut français des Relations internationales, auteur notamment de la Géopolitique de l’émotion, et tout dernièrement d’un recueil de chroniques intitulé Le nouveau déséquilibre du monde.
Dominique Moïsi revient sur une décennie de bouleversements majeurs qu’il résume ainsi : « Moins d’Amérique, plus de Russie, toujours moins d’Europe, un Moyen-Orient en pleine implosion et à la recherche de nouveaux équilibres, une Chine plus autoritaire et plus nationaliste, un axe Moscou-Ankara-Téhéran qui affaiblit de manière significative le flanc sud de l’Otan, et surtout une menace terroriste qui s’étend et se diversifie. »
En ce dimanche d’élections, nous l’interrogeons sur la façon dont la campagne électorale française a pu être affectée par ces bouleversements. Comment les analystes politiques et géopolitiques sont-ils eux aussi parfois victimes de leurs propres perceptions ? Que nous ont appris les erreurs de diagnostic des précédents scrutins, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ?
 
Dominique Moïsi est interrogé par Philippe Dessaint (TV5-Monde), Christophe Ayad (Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).

2. Madagascar: Blue Ventures, un avenir durable pour les Vezos (Rediffusion)

| | Episode du | Durée : 26:30 | RSS | Site Web

Jamais une espèce vivante n'a eu sur la Terre autant d'impact que l'Homme, pourtant nous n'avons qu’une planète. Aujourd’hui le monde prend conscience que nos modes de développement ne sont pas durables et que nous allons devoir profondément changer notre rapport à la nature pour préserver la vie sur terre. Anne-Cécile Bras vous propose de rendre compte de cette actualité sur tous les continents, pour décrypter les avancées ou les reculs de nos actions face à notre environnement en devenir. Une émission réalisée par François Porcheron.  

Emission spéciale Madagascar dans «C’est pas du vent !»
Pour la première fois deux journalistes de RFI, Anne-Cécile Bras et Arnaud Jouve, sont partis sur le terrain avec deux journalistes malgaches pour réaliser des reportages sur la protection de l’environnement au sein de communautés reculées.
Cette opération exceptionnelle qui s’est déroulée du 5 au 17 mai 2014 est l’aboutissement d’un programme de formation et de sensibilisation des radios malgaches aux enjeux environnementaux qui s’est étalé sur trois ans grâce à un financement de l’Union Européenne. Plus d’une trentaine de journalistes de 13 radios du Nord de la Grande île ont été formés par l’Académie RFI-F24-MCD. A l’issue de cette formation un concours a récompensé six lauréats qui ont chacun reçu du matériel professionnel et deux d’entre eux sont partis en reportage avec les équipes de RFI. Ce sont ces émissions que vous pourrez découvrir ce week-end.
Depuis 2003, l’ONG Blue Ventures accompagne les pêcheurs Vezos sur la côte ouest de Madagascar pour les aider à mieux les gérer leurs ressources naturelles : création d’une aire marine protégée, suivi de l’état des récifs coralliens, développement de l’élevage d’algues et de concombres de mer, éducation à l’environnement…
Reportage à Andavadoaka avec Anne-Cécile Bras, François Porcheron et Mamy Harisoa de M3Fm de Mahajanga.

2. Madagascar: Blue Ventures, un avenir durable pour les Vezos (Rediffusion) – 23/04/2017 – 2ème Partie

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Retrouvez C'est pas du vent sur Facebook en cliquant ici. A consulter le mini-site RFI / COP 21 : http://www.rfi.fr/paris-climat-2015-cop21   Retrouvez les sujets traités par cette émission sur RFI SAVOIRS = http://savoirs.rfi.fr/ *** A partir du 26 mars 2017: Diffusions le samedi et le dimanche à 09h10 TU vers le monde et Paris, 11h10 TU vers l'Afrique. Le dimanche et le lundi à 01h10 TU vers le monde et Paris, sauf l'Afrique.

Emission spéciale Madagascar dans «C’est pas du vent !»
Pour la première fois deux journalistes de RFI, Anne-Cécile Bras et Arnaud Jouve, sont partis sur le terrain avec deux journalistes malgaches pour réaliser des reportages sur la protection de l’environnement au sein de communautés reculées.
Cette opération …

1. Madagascar: Blue Ventures, un avenir durable pour les Vezos (Rediffusion) – 23/04/2017 – 1ère Partie

| | Episode du | Durée : | RSS | Site Web

Retrouvez C'est pas du vent sur Facebook en cliquant ici. A consulter le mini-site RFI / COP 21 : http://www.rfi.fr/paris-climat-2015-cop21   Retrouvez les sujets traités par cette émission sur RFI SAVOIRS = http://savoirs.rfi.fr/ *** A partir du 26 mars 2017: Diffusions le samedi et le dimanche à 09h10 TU vers le monde et Paris, 11h10 TU vers l'Afrique. Le dimanche et le lundi à 01h10 TU vers le monde et Paris, sauf l'Afrique.

Emission spéciale Madagascar dans «C’est pas du vent !»
Pour la première fois deux journalistes de RFI, Anne-Cécile Bras et Arnaud Jouve, sont partis sur le terrain avec deux journalistes malgaches pour réaliser des reportages sur la protection de l’environnement au sein de communautés reculées.
Cette opération …

1. Madagascar: Blue Ventures, un avenir durable pour les Vezos (Rediffusion)

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Jamais une espèce vivante n'a eu sur la Terre autant d'impact que l'Homme, pourtant nous n'avons qu’une planète. Aujourd’hui le monde prend conscience que nos modes de développement ne sont pas durables et que nous allons devoir profondément changer notre rapport à la nature pour préserver la vie sur terre. Anne-Cécile Bras vous propose de rendre compte de cette actualité sur tous les continents, pour décrypter les avancées ou les reculs de nos actions face à notre environnement en devenir. Une émission réalisée par François Porcheron.  

Emission spéciale Madagascar dans «C’est pas du vent !»
Pour la première fois deux journalistes de RFI, Anne-Cécile Bras et Arnaud Jouve, sont partis sur le terrain avec deux journalistes malgaches pour réaliser des reportages sur la protection de l’environnement au sein de communautés reculées.
Cette opération exceptionnelle qui s’est déroulée, du 5 au 17 mai 2014, est l’aboutissement d’un programme de formation et de sensibilisation des radios malgaches aux enjeux environnementaux qui s’est étalé sur trois ans grâce à un financement de l’Union Européenne. Plus d’une trentaine de journalistes de 13 radios du Nord de la Grande île ont été formés par l’Académie RFI-F24-MCD. A l’issue de cette formation, un concours a récompensé six lauréats qui ont chacun reçu du matériel professionnel et deux d’entre eux sont partis en reportage avec les équipes de RFI. Ce sont ces émissions que vous pourrez découvrir ce week-end.
(Rediffusion du 2 août 2015).
Depuis 2003, l’ONG Blue Ventures accompagne les pêcheurs Vezos sur la côte ouest de Madagascar pour les aider à mieux les gérer leurs ressources naturelles : création d’une aire marine protégée, suivi de l’état des récifs coralliens, développement de l’élevage d’algues et de concombres de mer, éducation à l’environnement…
Reportage à Andavadoaka avec Anne-Cécile Bras, François Porcheron et Mamy Harisoa de M3Fm de Mahajanga.