Les maladies génétiques

| | Episode du | Durée : 2:4 | RSS | Site Web

Tous les jours, Priorité santé vous donne un conseil pour être en bonne santé, et pour se soigner quand on est malade.  

19 000 mètres carrés sur le campus de l’Hôpital Necker, 25 laboratoires de recherche, 10 plateformes technologiques, 450 chercheurs, l’Institut Imagine est le plus grand pôle européen de recherche et de soins. Les chercheurs du monde entier se consacrent à la compréhension et à la guérison des maladies génétiques. Rien qu’en France, cela représente trois millions de personnes atteintes par une maladie génétique, dont de nombreux enfants. Mais qu’est-ce qu’une maladie génétique ? Et où en est la recherche ?

– Pr Stanislas Lyonnet, directeur de l’Institut des maladies génétiques Imagine, professeur de génétique à l’Université Paris Descartes, généticien à l’Hôpital Necker-Enfants malades, et directeur du Laboratoire de génétique et d’embryologie des malformations au sein de l’Institut Imagine à Paris
 
 
 

Le chauffage

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:42 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:42 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – 8 millions de ménages, soit 30% de la population, sont chauffés à l’électricité, et c’est une spécificité française. **L’électrique concerne une majorité de logements mal isolés** construits avant 1975, ce qui rend la consommation française d’électricité très sensible aux variations de températures. Ainsi, en hiver, un degré de moins entraîne un surplus de consommation de 2.300 mégawatts (MW). Il est donc urgent de **favoriser la rénovation thermique** des logements !

## **Les cheminées**

Ce n’est **pas sans danger** pour vous et pour les autres.

Explication : Les cellules qui tapissent l’intérieur des poumons et de la trachée sont abimées chez les personnes exposées en permanence à la fumée du bois de chauffage. Et puis, la probabilité de souffrir d’allergie au pollen, de rhinite allergique et d’asthme augmente chez les adolescents dont la maison est chauffée au bois.

Bien sûr selon les cheminées et les poêles, le risque n’est pas le même.

Un **feu ouvert** sous une cheminée mal ramonée, dans une maison que l’on n’aère pas suffisamment, va faire des dégâts. Un poêle à bois fermé bien entretenu, ou une cheminée à foyer fermé ramonée chaque année, dans lesquels la **combustion** est de bonne qualité avec un combustible sec et propre, verra ses quantités de **particules fines** émises, à l’intérieur, non seulement moins importantes, mais aussi moins nocives.

Pour les autres, brûler du bois dégage, comme toute combustion, des **composés qui peuvent être néfastes** si l’atmosphère en contient trop : composés organiques volatils, particules fines, oxydes d’azote, etc.

Là aussi il faut que le bois soit sec, que la température soit très élevée, et si vous le pouvez, **observez votre fumée au\-dessus de la maison**. Si elle est foncée, c’est mauvais signe et cela veut dire que vous devriez faire ramoner votre cheminée ou entretenir votre poêle. Et puis un poêle ça se change aussi. Ça ne dure pas une vie, ça évolue.

Les anciens poêles à bois rejettent 40 à 80g de fumée par heure quand les nouveaux appareils, n’en produisent que 2 à 5g. Un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines en neuf heures d’utilisation qu’une voiture qui parcourt 18.000 km dans une année.

## **Le chauffage d’appoint**

Electrique, à eau, au pétrole ou à gaz, il n’est pas sans danger non plus sur la santé : maladies respiratoires, asthme, Intoxication dû aux appareils de type "**poêle à pétrole**" qui n’ont pas de sortie des cheminées à l’extérieur.

Augmentation de l’humidité, apparition de salpêtres et de mauvaises odeurs, accumulation de polluants dans l’air, sans compter les risques élevés de brûlures et d’incendies… Si possible installez un **détecteur de monoxyde de carbone** à proximité de votre chauffage au gaz ou au pétrole afin d’éviter les intoxications de nuit.

En résumé il n’existe **pas de chauffage idéal** mais la clef c’est de bien isoler les logements afin d’avoir à **chauffer le moins possible**.

Le nez qui coule pendant le sport

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:27 | RSS | Site Web

Nathalie Simon nous donne ses conseils bien-être

durée : 00:02:27 – Le conseil forme et bien-être France Bleu – Tous ceux qui font de la course à pied ou de la marche connaissent ce phénomène. Le nez commence à couler au bout d’une quinzaine de minutes et on doit se moucher souvent… Et quand on fait des breaks c’est quasi les chutes du Niagara !!!

## **Pourquoi ?**

La respiration par le nez sert à **filtrer**, par les poils, la poussière et **humidifier l’air** avant d’entrer dans les poumons. Donc en activant la fréquence respiratoire ça augmente le travail d’humidification et on a le nez qui coule. En outre, les muqueuses du nez produisent **plus de mucus** en action que lorsque vous vous reposez.

Si on respire par la bouche, on n’a plus le filtrage et la gorge s’assèche… Donc c’est pas idéal. Il faut trouver la solution qui gène le moins. Mais quoiqu’il arrive on évacue tous le surplus en se mouchant… Donc, pas d’inquiétude, **c’est tout à fait normal** pour les coureurs d’avoir le nez qui coule.

L’utilisation d’un bandana pour couvrir votre nez peut aider à réchauffer l’air avant qu’il ne touche le nez.

## **Peut\-on courir avec un rhume ?**

Pratiquer un sport permet de **stimuler les défenses immunitaires** de l’organisme. Au premier abord, il paraît donc possible d’exercer une activité physique si l’on est malade. Cependant, si cette activité est intensive, elle risque d’avoir les effets inverses de ceux recherchés, et donc de fragiliser l’organisme.

**Si vos symptômes sont au\-dessus du cou** (nez qui coule, éternuements, mal de gorge), alors, oui, vous pouvez courir mais Prenez ça cool et ne faites pas de séances d’entraînement intenses.

**Si vos symptômes sont en dessous du cou** (congestion de la poitrine, toux intense, ..) ne courrez surtout pas. Cela augmente la déshydratation et peut entraîner des problèmes plus graves. Idem si vous avez une forte fièvre, ne sortez pas vos baskets. Et bien sûr, si votre médecin vous conseille de ne pas courir, écoutez\-le sans aucun doute.

Et, ne vous inquiétez pas, vous ne perdrez pas beaucoup de remise en forme. Vous serez de retour là où vous l’avez laissé en peu de temps.

Couple : pourquoi dit-on que l’amour dure trois ans ?

| RTL | Episode du | Durée : 00:02:59 | RSS | Site Web

Le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann prodigue ses conseils pour vivre mieux, plus heureux... Et plus longtemps. Les samedi et dimanche à 7h51.

L’Institut Imagine

| | Episode du | Durée : 49:30 | RSS | Site Web

Etre en bonne santé est un besoin universel. Claire Hédon reçoit en direct des spécialistes pour faire le point sur l’actualité médicale dans le monde. Le but : faire de la prévention auprès du grand public, l’informer sur ses droits, sur les traitements et les moyens d’y accéder.

19 000 mètres carrés sur le campus de l’hôpital Necker, 25 laboratoires de recherche, 10 plateformes technologiques, 450 chercheurs, l’Institut Imagine est le plus grand pôle européen de recherche et de soins. Les chercheurs du monde entier se consacrent à la compréhension et à la guérison des maladies génétiques. Rien qu’en France, cela représente trois millions de personnes atteintes par une maladie génétique, dont de nombreux enfants.
 
 

– Pr Stanislas Lyonnet, Directeur de l’Institut des maladies génétiques Imagine, professeur de génétique à l’Université Paris Descartes, généticien à l’Hôpital Necker-Enfants malades, et directeur du laboratoire de génétique et d’embryologie des malformations au sein de l’Institut Imagine à Paris.

– Pr Yanick Crow, directeur du laboratoire de neuro-génétique et de neuro-inflammation de l’Institut Imagine, professeur de génétique médicale à l’université de Manchester , spécialiste de neurogénétique pédiatrique

– Pr Marina Cavazzana-Calvo, chef du service de biothérapie de l’Hôpital Necker enfants malades à Paris et coordonnatrice centres d’investigation clinique en biothérapie à l’Institut Imagine à Necker. co-directrice du laboratoire de lymphohématopoïèse à l’Institut Imagine. Auteure du premier succès de thérapie génique sur la drépanocytose, elle a reçu en décembre 2016 le Prix de l’Académie nationale de médecine pour l’ensemble de ses travaux.
 
En fin d’émission, nous parlerons de la 64ème journée mondiale de la lèpre qui se tient du 27 au 29 janvier. Chaque année, 211 000 nouveaux cas sont détectés soit un nouveau malade toutes les deux minutes. Nous en parlons avec le Dr Roch Christian Johnson, Conseiller Médical de la Fondation Raoul Follereau, Président de l’ILA (Association internationale contre la lèpre) et Président de l’Association des Léprologues de Langue Française.
 
 

Cuisses, adducteurs, épaules… “Avant votre footing, échauffez-vous bien”, conseille Michel Cymes

| RTL | Episode du | Durée : 00:02:21 | RSS | Site Web

Michel Cymes rejoint la matinale de RTL à 08h15 pour livrer des conseils simples et pratiques pour se lever du bon pied et passer une bonne journée.

Qu’est-ce que l’asthme

| | Episode du | Durée : 2:6 | RSS | Site Web

Tous les jours, Priorité santé vous donne un conseil pour être en bonne santé, et pour se soigner quand on est malade.  

L’asthme est une inflammation chronique des bronches se manifeste par des crises plus ou moins graves, caractérisées par des sifflements, une gêne à l’effort, des quintes de toux, ou des essoufflements.
 
Avec :
– Dr Hervé Pegliasco, pneumologue à l’Hôpital Européen de Marseille, coordinateur du Comité d’Organisation du Congrès de Pneumologie de Langue Française.

Les maladies professionnelles des politiques

| France Inter | Episode du | Durée : 00:02:58 | RSS | Site Web

Santé polémique

durée : 00:02:58 – Santé polémique – par : Dominique Dupagne – Une maladie professionnelle est une affection consécutive à l’exposition chronique à un risque professionnel. Quelles sont celles qui menacent les politiques ?

L’asthme

| | Episode du | Durée : 49:30 | RSS | Site Web

Etre en bonne santé est un besoin universel. Claire Hédon reçoit en direct des spécialistes pour faire le point sur l’actualité médicale dans le monde. Le but : faire de la prévention auprès du grand public, l’informer sur ses droits, sur les traitements et les moyens d’y accéder.

A l’occasion du 27ème Congrès de Pneumologie qui se tient du 27 au 29 janvier 2017 à Marseille, nous faisons un point sur l’asthme. Cette inflammation chronique des bronches se manifeste par des crises plus ou moins graves, caractérisées par des sifflements, une gêne à l’effort, des quintes de toux, ou des essoufflements. Comment détecter la maladie ? Comment vivre bien en étant asthmatique ? Quels sont les progrès de la recherche dans le domaine ?
Avec :
– Dr Hervé Pegliasco, pneumologue à l’Hôpital Européen de Marseille, coordinateur du Comité d’Organisation du Congrès de Pneumologie de Langue Française.

– Pr Zachari Kashongwe, pneumologue aux cliniques universitaires de Kinshasa en RDC
 
En fin d’émission, nous retrouvons la chronique sexualité du Dr Catherine Solano.
 

Michel Cymes livre ses conseils pour pratiquer la marche nordique

| RTL | Episode du | Durée : 00:02:24 | RSS | Site Web

Michel Cymes rejoint la matinale de RTL à 08h15 pour livrer des conseils simples et pratiques pour se lever du bon pied et passer une bonne journée.