Histoire en Touraine

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:14:38 | RSS | Site Web

France Bleu Touraine, histoire en Touraine : sagas familiales, patrimoine d'hier et d'aujourd'hui, tout ce qui a marqué la Touraine.

durée : 00:14:38 – Histoire en Touraine France Bleu Touraine –

Que détermine notre place dans la fratrie?

| | Episode du | Durée : 48:30 | RSS | Site Web

Emploi des jeunes, entreprenariat, créativité, urbanisation, relations hommes/femmes :  comment évoluent nos modes de vie et nos sociétés dans le monde ? Chaque jour, nos auditeurs, citoyens, usagers et consommateurs s’expriment et dialoguent avec nos invités, acteurs de la société civile. Le vendredi, l’émission est consacrée à l’Education. Régulièrement, nous donnons la parole à la jeunesse sur le continent africain, avec des débats en public et des conseils pratiques pour réaliser des projets professionnels. 7 milliards de voisins, une émission présentée par Emmanuelle Bastide, en collaboration avec Cécile Lavolot et Delphine de Dianous. Réalisation: Romain Dubrac.

Aîné, cadet, benjamin… la place dans la fratrie forge-t-elle notre personnalité ? On entend souvent que le plus grand serait le plus sérieux, le second le plus ambitieux et le dernier le plus créatif, qu’en est-il vraiment ? Comment mieux trouver sa place parmi ses frères et sœurs ?
Mélanie, la trentaine, vit à Paris. C’est la cadette d’une fratrie de 3 sœurs. Portrait de famille au micro d’Alice Milot.
Avec :
– Virginie Meggle, psychanalyste spécialisée dans les troubles de l’enfance et de l’adolescence, auteur de Quand l’enfant nous dérange et nous éclaire. A l’écoute de l’enfance en souffrance (Eyrolles)
– Fabrice Boudjaaba, historien, chercheur au CNRS, spécialiste de l’histoire de la famille. Auteur de Frères et sœurs du Moyen Age à nos jours. (Peter Lang)
– Serigne Mor Mbaye, psychologue clinicien et directeur du CEGID, centre de guidance infantile de Dakar.

Ce que les annonces mortuaires nous racontent – 23.10.2018

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 25:42 | RSS | Site Web

Au travers de ses invités, "Tribu" pose une pièce du puzzle de notre société jusqu'à laisser apparaître l'image finale du monde dans lequel nous vivons aujourd'hui. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Beaucoup de gens ont lʹhabitude dʹouvrir le journal par la fin et de commencer leur lecture quotidienne par les avis mortuaires. Véritable institution, ces annonces nous racontent aussi une histoire : celle de lʹentourage final des personnes âgées, de la représentation de la famille et des liens, ou encore de lʹimportance de la religion et du clergé. Décryptage historique avec Marthe Nicolet, chargée de cours à l’Institut de démographie et socioéconomie à lʹUniversité de Genève.

Comment bien vivre une séparation ?

| France Inter | Episode du | Durée : 00:51:05 | RSS | Site Web

Questions sociétales, modes de vie, psychologie, famille, éducation, santé, relation amoureuse, sexualité... La vie quotidienne à la sauce Inter avec Ali Rebeihi

durée : 00:51:05 – Grand bien vous fasse ! – par : Ali Rebeihi – Toute rupture est une épreuve. Comment la surmonter? – invités : Moussa Nabati, Fabienne Kraemer – Moussa NABATI Fabienne KRAEMER

Philosophies du Japon (2/4) : Roland Barthes, L’empire des signes

| France Culture | Episode du | Durée : 00:59:06 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:59:06 – Les Chemins de la philosophie – par : Adèle Van Reeth – En 1970, après un voyage au Japon, le sémiologue Roland Barthes écrit "L’empire des signes". Le Japon opère un vide de parole, selon Barthes, pourtant il lui consacre cet ouvrage d’anthologie. Comment faut-il comprendre le titre de ce livre ? Le Japon est-il le lieu où les signes règnent en maître ? – réalisé par : Nicolas Berger

Philosopher avec des enfants ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:05:01 | RSS | Site Web

Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

durée : 00:05:01 – Le Journal de la philo – par : Géraldine Mosna-Savoye – Épicure le disait déjà en son temps : il n’est jamais trop tôt pour philosopher ! Faudrait-il alors éveiller les consciences à la philosophie dès l’enfance ?

Cinéma: «Les âmes mortes» de Wang Bing

| | Episode du | Durée : 5:18 | RSS | Site Web

Du lundi au vendredi, un journaliste du Service Culture reçoit un acteur de la vie culturelle, pour aborder son actualité et réagir aux initiatives artistiques en France et dans le monde. Retrouvez les sujets traités par cette émission sur RFI SAVOIRS = http://savoirs.rfi.fr/

Du cinéma au menu du Rendez-vous culture aujourd’hui, avec le film Les âmes mortes du réalisateur Wang Bing. Dans son film-documentaire, le cinéaste Wang Bing nous fait vivre la vie quotidienne dans un camp de rééducation. Un grand bond dans le temps, dans la Chine de Mao à la fin des années 1950, raconté par ceux qui y ont survécu.

Les sociétés face aux épidémies (2/4) : 1918 : la plus grande pandémie de l’histoire de l’humanité ?

| France Culture | Episode du | Durée : 00:53:10 | RSS | Site Web

Mieux comprendre quotidiennement le lien étrange qui nous unit au passé. Du lundi au vendredi de 9h à 10h.

durée : 00:53:10 – La Fabrique de l’Histoire – par : Emmanuel Laurentin – Deuxième volet de cette série consacrées aux épidémies, Emmanuel Laurentin et Séverine Liatard s’entretiennent avec avec Frédéric Vagneron, historien et Freddy Vinet, géographe, de l’épidémie de grippe espagnole qui dévaste l’Europe juste après la Première Guerre mondiale.

Yandex, le géant de l’Internet russe en pleine zone de turbulences

| | Episode du | Durée : 3:13 | RSS | Site Web

Chaque jour, un correspondant de RFI en Europe raconte la société de son pays. Les Britanniques abolissent la chasse à courre, les Belges légalisent l’euthanasie active, les Russes organisent une foire de millionnaires… si l’Europe se mondialise, elle entretient aussi sa diversité. Les uns ouvrent la voie, les autres font de la résistance ; les uns se vantent de conserver leurs traditions, les autres se coulent dans le moule.

En fin de semaine dernière, le titre de Yandex, l’équivalent russe de Google, a perdu en deux jours, près de 20% de sa valeur à la Bourse de Moscou, soit plus d’un milliard de dollars de valorisation. Il se murmure en effet que Sberbank, la plus grande banque russe propriété de l’Etat souhaiterait s’accaparer 30% du capital du géant russe de l’Internet pour constituer une minorité de blocage. Ce qui visiblement déplaît aux investisseurs qui se délestent du titre.
De notre correspondant à Moscou,
Tout d’abord, pour planter le décor, qu’est-ce que c’est Yandex et que représente cette entreprise en Russie ?
Yandex, c’est à l’origine un moteur de recherche, très similaire à Google, mais qui bénéficie d’un avantage important sur son concurrent américain en Russie : ses algorithmes sont plus efficaces que ceux de Google pour ce qui est de la recherche en langue russe. Cela lui vaut donc d’avoir en Russie des parts de marché supérieures au géant américain, et du même coup la main sur la manne publicitaire.
Tout comme Google, Yandex a diversifié ses activités, offre des services comme un comparateur de prix, mais aussi des taxis sur le même principe qu’Uber, un service de commande et de livraison de repas et la plus importante plateforme de paiement électronique de Russie. Un dynamisme qui lui vaut la réputation d’être une entreprise branchée, sachant valoriser… récompenser le travail et la créativité de ses collaborateurs tout en offrant un cadre de travail fun, si l’on peut dire, avec hamac, billard, salle de relaxation, coin cuisine ou sport, etc.
Mais d’où proviennent les problèmes de la société ? A vous entendre, elle incarne la modernité du XXIe siècle en Russie, le dynamisme que peut offrir le secteur privé mais pourtant les investisseurs semblent s’en détourner.
Et bien c’est que les milieux d’affaires bruissent de rumeurs persistantes. Plusieurs services semblent poser problème aux autorités, plus précisément Yandex News qui agrège tous les contenus d’information mais aussi Yandex Zen, un service qui propose un flux personnalisé d’informations en fonction des goûts individuels. Comme une source l’indique au quotidien Vedomosti, des discussions importantes se seraient déroulées en haut lieu et il en serait ressorti que les autorités n’ont pas la possibilité de contrôler l’importante activité média du groupe. Elles chercheraient donc à trouver un moyen de superviser ces activités.
C’est là qu’intervient Sberbank, la plus grande banque de Russie contrôlée par l’Etat ?
Exactement. Yandex et Sberbank ont déjà des relations d’affaires. Sberbank possède en effet 75% de la plateforme de paiement électronique YandexMoney et c’est ensemble que les deux entités travaillent à la création d’un Amazon russe qui est déjà en phase de tests. Mais depuis la semaine dernière, il se murmure que Sberbank négocierait le rachat de 30% du capital de Yandex, d’où la dégringolade du titre sur les marchés malgré les démentis de Sberbank. Aux yeux des autorités, l’option est attrayante car Yandex ne passerait pas directement sous le contrôle de l’Etat. Mais elle n’est pas optimale non plus, comme le prouve l’évolution négative du titre du géant russe de la tech.
Les investisseurs se souviennent de la prise de contrôle par un oligarque proche de Vladimir Poutine du réseau social Vkontakte, l’équivalent russe de Facebook, qui s’était soldée par le départ de son fondateur qui ne partageait pas la vision de son actionnaire majoritaire. En tentant de mieux contrôler Yandex, les autorités risquent de faire fuir les responsables clés portés par la philosophie, les valeurs et la liberté dont ils bénéficient, dans une activité où la ressource principale est le capital humain. Si d’aventure, Yandex devait perdre des parts de marché, Google, l’actuel numéro deux, prendra vraisemblablement la place de leader et les autorités russes resteront confrontées au même problème : celui du contrôle la circulation de l’information.

Un tigre mange une saucisse sèche dans le hammam de l’EMS! (1/5) – 23.10.2018

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 27:55 | RSS | Site Web

(Re)découverte de la Romandie à travers le prisme du terroir jovial, de la gastronomie locale et de l'histoire régionale. Une émission de Duja et Philippe Ligron. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Et ça se passe à Crémines, dans le canton de Berne, sous le regard stupéfait de nos deux compères.

Qui eux dégustent des bières artisanales dans le bain à bulles d’Aquavirat, dégoulinant de gâteau à la crème.

Avant d’aller interviewer des perroquets à la boum du home des Aliziers, lors de laquelle Philou séduit plus d’une admiratrice octogénaire durant le quart d’heure américain.

La fin de la semaine se déroule au Siky Park, où Duja se fait masser par des chimpanzés dans un sauna où fond du fromage.

Bon, on a peut-être un peu tout mélangé, mais dans les grandes lignes, ça ressemble presque à ça.