Des nano-robots en boule de gomme

| | Episode du | Durée : 2:7 | RSS | Site Web

Comment et pourquoi le progrès et l'innovation technologique modifient-ils notre quotidien ? Dominique Desaunay met l’accent sur les initiatives locales, donne la parole à ceux qui imaginent notre avenir, et propose une immersion au cœur même de la civilisation «numérique» mondiale.

Utiliser des nano-robots pour réparer les cellules du corps humain n’est plus un concept réservé aux seuls ouvrages de science-fiction. Des chercheurs suisses ont développé des muscles artificiels microscopiques pour doter leurs minuscules machines de biceps à la fois souples et déformants, capables de se saisir des molécules médicamenteuses pour les véhiculer dans tous les recoins du corps humain.
Certaines recherches dans le domaine de la robotique, nous font penser aux aventures de Bob l’éponge. Le héros carré et en mousse du dessin animé imaginé par le regretté Stephen Hillenburg, un ex-biologiste devenu dessinateur, ne craint ni les coups ni les chocs et encore moins de se faire écraser.
Ce qui est facilement compréhensible, lorsqu’on possède un physique spongieux et complètement mou. Et bien qu’ils s’en défendent, les roboticiens suisses de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, au sein du laboratoire des systèmes MicroBioRobotiques, ont dû passer des heures devant cette série animée, pour mettre point leur dernière innovation.
Officiellement, les chercheurs affirment plutôt être inspirés par la nature, pour créer de nouvelles micromachines aux propriétés élastiques. Leurs derniers engins microscopiques reproduisent le comportement des bactéries. Les microbes sont capables d’adapter leur morphologie selon l’environnement souvent visqueux et riquiqui qui règne à l’intérieur d’un organisme vivant.
Se déformer c’est bien ! Mais pouvoir se déplacer à l’aide de muscles artificiels de la taille d’une cellule, serait encore mieux, ont imaginé les scientifiques helvétiques. Le corps de leurs nouvelles machines robotiques est doté de minuscules biceps, qui sont constitués principalement de micro-boulettes d’hydrogels s’assemblant entre elles pour former à la fois le squelette flexible et la musculature des robots.
L’intérêt de ces machines molles est qu’elles peuvent stimuler mécaniquement des cellules ou des micro-tissus, une fois injectées dans le corps humain. Sans jamais abîmer évidemment les cellules saines alentour, elles réalisent également des tâches plus complexes de manipulation à l’échelle microscopique, en se contractant fortement et se relâchant en quelques millisecondes, autour d’une zone précise des tissus biologiques, par exemple.
Ces boules de gomme intelligentes réagissent à la lumière et se pilotent à l’aide de rayons lasers de très faibles puissances dans les fréquences de l’infrarouge. « L’hydrogel, matière totalement bio compatible peut s’adapter à pratiquement toutes les formes, ce qui en fait une sorte de pince universelle » concluent les chercheurs suisses.
Des micro-robots qui effectueront différents diagnostics médicaux et achemineront des traitements ciblés tout en douceur, envisagent-ils. Des « nano anges gardiens » en boule de gomme, qui voyageront peut-être bientôt en permanence dans nos petits corps parfois endoloris, afin de les masser délicatement de l’intérieur.
Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologie@rfi.fr

Point Barre – 16.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 56:53 | RSS | Site Web

"Point Barre" passe au scanner toute l'actualité high-tech, internet et multimédia. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Nouveau monde du samedi 16 février 2019

| France Info | Episode du | Durée : 00:03:54 | RSS | Site Web

Jérôme Colombain s'intéresse aux innovations, aux produits high-tech, aux nouvelles technologies. Eclairage sur le monde virtuel et technologique.

durée : 00:03:54 – Nouveau monde – par : Jérôme COLOMBAIN

Wikipédia en orbite terrestre

| | Episode du | Durée : 2:6 | RSS | Site Web

Comment et pourquoi le progrès et l'innovation technologique modifient-ils notre quotidien ? Dominique Desaunay met l’accent sur les initiatives locales, donne la parole à ceux qui imaginent notre avenir, et propose une immersion au cœur même de la civilisation «numérique» mondiale.

Afin de transmettre aux générations futures les millions d’articles rédigés sur Wikipédia, une fondation américaine a fait graver sur des disques de quartz, toutes les pages de l’encyclopédie en ligne. Profitant de l’envoi d’un satellite, ces premières archives spatiales ont été placées avec succès en orbite terrestre.
Les supports physiques de nos données numériques ne sont pas éternels ! Loin s’en faut ! Dans moins d’un siècle, toutes les informations emmagasinées aujourd’hui sur le Web ou sur n’importe lequel de nos DVD, disques durs et dispositifs électroniques courants, se seront volatilisées. Pire, les générations futures, déjà condamnées à une perte de mémoire totale, retourneraient à l’âge de pierre en cas de panne généralisée des réseaux informatiques.
Mais alors, comment préserver pendant des millénaires nos précieuses connaissances afin de les transmettre à nos descendants ? C’est presque simple ! ont imaginé Nova Spivack et Nick Slavin, les deux créateurs de l’ONG américaine Arch Mission Fondation en 2015. Ils s’inspirent, pour mener à bien leur projet, des ouvrages de science-fiction qui ont été rédigés par le vulgarisateur scientifique et écrivain Isaac Asimov, et plus précisément de la série de ses romans intitulés Fondation.
L’endroit idéal pour conserver les archives de l’humanité
L’espace, argumentent nos deux fondateurs sur leur site Web, serait l’endroit idéal pour conserver quasi éternellement les archives de l’humanité. Encore faut-il trouver le support adéquat qui serait capable de résister aux variations extrêmes de températures du vide spatial. Un substrat qui ne craint ni les chocs provoqués par des micrométéorites et autres débris véloces sillonnant l’espace, ni même les bombardements constants des rayons cosmiques, grignotant jusqu’à la moelle les matériaux actuellement fabriqués sur la Terre. Leur choix s’est porté sur un petit disque composé de cristaux de quartz, jugé indestructible par ses inventeurs, sur lequel a été gravée une copie des pages de l’encyclopédie en ligne Wikipédia.
Dénommée par ses concepteurs Orbital Library, c’est une fusée chinoise convoyant un satellite qui a placé en orbite la première capsule temporelle des connaissances humaines. « Cette bibliothèque extraterrestre est le début d’un anneau de sauvegarde de données en orbite autour de notre planète. Nos Archs pourraient être la seule trace restante de notre espèce et de notre civilisation en cas de catastrophe mondiale », précise la fondation dans son communiqué.
L’association compte déposer un autre disque sur la Lune fin février en partenariat avec la firme israélienne SpaceIL, puis un second, qui sera lancé en 2020, lors de la mission lunaire de la société américaine Astrobotic. Ces sauvegardes mémorielles, accompagneront chaque étape de la conquête du système solaire, affirme la Fondation. Et peut-être beaucoup tard, des voyageurs au long cours, quand nos lointains descendants vogueront parmi les étoiles, vers l’infini et au-delà ajouterait sans doute Buzz l’Eclair !

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

Jeux : s’essayer aux expériences extrêmes grâce à la réalité virtuelle

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:06 | RSS | Site Web

Les jeux vidéos, la réalité augmentée, les chefs d'entreprise de nouvelles technologies en Mayenne... Soyez connectés !

durée : 00:02:06 – Connecté France Bleu Mayenne –

Nouveau monde du vendredi 15 février 2019

| France Info | Episode du | Durée : 00:03:14 | RSS | Site Web

Jérôme Colombain s'intéresse aux innovations, aux produits high-tech, aux nouvelles technologies. Eclairage sur le monde virtuel et technologique.

durée : 00:03:14 – Nouveau monde – par : Jérôme COLOMBAIN

RMC : 15/02 – De quoi jme mail

| RMC | Episode du | Durée : 42:44 | RSS | Site Web

Le show nouvelles technos sur RMC.fr

Module 1 : Une keynote Apple fin mars pour annoncer un service SVOD ? DQJMM (1/2)

– Selon Bloomberg, Apple prépare une keynote pour le 25 mars dédiée aux services (presse et vidéo)
– Apex Legends, le jeu qui pourrait faire mal à Fortnite
– La Russie va faire un test et se « couper d’internet »
– Saint-Valentin : il existe une appli de rencontres pour possesseurs de réfrigérateurs connectés Samsung
– Des pirates pourraient hacker votre trottinette (Gilbert et enquête de Numerama)

Module 2 : Ces écouteurs Louis Vuitton coûtent 950 euros DQJMM (2/2)

La sélection audio de Victor Jachimovicz avec cette semaine des Louis Vuitton au prix luxueux, un casque Leica, des écouteurs pour les sportifs et quelques accessoires (disques durs et batteries portables).

“Abonne-toi”, la nouvelle web-série déjantée du collectif Yes Vous Aime… va vous surprendre

| France Inter | Episode du | Durée : 00:03:07 | RSS | Site Web

Ce qu'on a vu passer d'insolite, de novateur, d'intéressant, de créatif cette semaine sur les Internets...

durée : 00:03:07 – Net Plus Ultra – Cette semaine dans Net Plus Ultra, on découvre une web-série imaginée par les quatre youtubeurs du groupe Yes Vous Aime, qui raconte l’univers de YouTube et ses galères. Et pour la vidéo de la semaine, on plonge dans les années 80 avec la (fausse) télé locale TV Quatre.

Plans de construction en 3D

| France Bleu | Episode du | Durée : 00:02:05 | RSS | Site Web

Les jeux vidéos, la réalité augmentée, les chefs d'entreprise de nouvelles technologies en Mayenne... Soyez connectés !

durée : 00:02:05 – Connecté France Bleu Mayenne –

Nouveau monde du jeudi 14 février 2019

| France Info | Episode du | Durée : 00:03:06 | RSS | Site Web

Jérôme Colombain s'intéresse aux innovations, aux produits high-tech, aux nouvelles technologies. Eclairage sur le monde virtuel et technologique.

durée : 00:03:06 – Nouveau monde – par : Jérôme COLOMBAIN