Certains l’aiment chaud – Billy Wilder – 1959 – 08.01.2017

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 52:55 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert.. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Certains l’aiment chaud » (Some Like It Hot) est un film américain de Billy Wilder sorti en 1959, avec Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon.

À Chicago en 1929, en pleine prohibition, deux musiciens, un saxophoniste (Tony Curtis) et un contrebassiste (Jack Lemmon) se trouvent être les témoins, par hasard, d’un massacre entre gangsters. Les voilà poursuivit par Columbo les guêtres et son équipe de mafieux. Afin de lui échapper, ils se déguisent en femmes et partent pour trois semaines en Floride avec un orchestre féminin qui cherchait justement un saxo ténor et un contrebassiste. Joe se métamorphose en Joséphine, Jerry en Daphné. Dans l’orchestre se trouve Suger Kane (Marilyn Monroe), chanteuse et joueuse d’ukulélé. Joe en tombe amoureux et décide de la séduire quand l’occasion s’en présentera en se faisant passer pour un milliardaire. Tout ça pendant qu’un vrai milliardaire tombe lui amoureux de Daphné, soit Jerry qu’il prend pour une fille. Mais on le sait personne n’est parfait.
 
Dans cette comédie burlesque, Billy Wilder parodie les films de gangster et joue sans vergogne des ambiguïtés et sous entendus sexuels.
Les gags s’enchaînent sertis de dialogue cultes, au service d’une réflexion caustique sur la découverte de l’univers des femmes par deux hommes qui auparavant ne cherchaient qu’à les consommer. Reste que pour incarner cette gaudriole, il faut des acteurs d’envergure internationale, des stars. Il faut que ça brille à l’écran, qu’on en ait plein la vue. Le producteur impose la présence de vedettes à l’écran sinon pas de « Certains l’aiment chaud ». Qu’à cela ne tienne, Billy Wilder s’en va regarder du côté d’Anthony Perkins et de Frank Sinatra.
Frank Sinatra est la coqueluche d’Hollywood, impossible pour lui, comme pour Perkins d’ailleurs, de s’imaginer habillé en femme pendant les ¾ d’un film. Wilder avise alors un jeune comédien aux dents longues et à la belle gueule Tony Curtis, qui accepte immédiatement le rôle trop heureux de saisir l’occasion de tourner avec cette grande figure du cinéma qu’est Billy Wilder.

Son collègue musicien sera interprété par Jack Lemmon, également une figure montante des studios. Mais ni l’un ni l’autre ne sont des stars, pas encore du moins… qui alors? Si la star n’est pas masculine, elle peut être féminine. Et pourquoi pas Marilyn Monroe… pas question dit Billy Wilder, la faire jouer, c’est comme arracher une dent. Wilder s’est juré de ne plus retravailler avec Marilyn après son expérience sur « 7 ans de réflexions ». Mais les producteurs trouvent l’idée excellente. À tout hasard, on lui demande. Marilyn accepte. Elle sera Sugar Kane, l’actrice principale du film « Certains l’aiment chaud » au grand dam de Billy Wilder.

Nouvelle diffusion de l’émission du 11 janvier 2015.