Delicatessen, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, 1991 – 24.02.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:16 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

Cʹest un film fantastique, poétique, étrange, cannibale, punk, retro, burlesque, morbide, doré, magique, fantasmagorique. Les mots manquent presque pour décrire le monde foisonnant de « Delicatessen » de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet sorti en 1991.

Lʹhistoire dʹun ancien clown engagé par un boucher ogre comme homme à tout faire dans un immeuble aux confins du temps et de lʹespace. Sʹy croisent un éleveur dʹescargots, un fabriquant de boîte à meuh, des troglodistes végétariens, une scie musicale, une suicidaire inventive et une jeune femme amoureuse.

Les comédiens promènent leurs gueules dans ce film particulier. Jean-Claude Dreyfus, Dominique Pinon, Rufus, Ticky Holgado, Marie-Laure Dougnac et Karin Viard sont tous embarqués dans un univers foisonnant à la limite de lʹabsurde.

Cet Objet Filmique non identifié, quand il sort en 1991, fait sensation. La bande dessinée y côtoie lʹunivers de Marcel Carné, les photographies de Robert Doisneau et les utopies de Métal Hurlant. Lʹesthétique particulière de « Delicatessen » marque son époque et signe les œuvres du duo Caro et Jeunet.

Certains critiques regrettent lʹaspect esthétisant de la chose, reprochant à ses auteurs leur originalité formelle. Dʹautres encensent ce film à part, unique en son genre à ce moment-là. Il gagne quatre César en 1992.