Lʹocéan Austral profond – Les lignées cellulaires – Le gynandromorphisme – 17.03.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:38 | RSS | Site Web

"CQFD", l'émission sciences et santé de La Première, donne les clés de compréhension sur les découvertes, les maladies et les progrès scientifiques et médicaux. Une émission de Stéphane Gabioud. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

En nouvelle diffusion.

Une énigme climatique vient dʹêtre résolue, celle l’accentuation des périodes glaciaires lors du dernier million d’années. La clé du mystère se trouve dans lʹocéan Antarctique. Le brassage des eaux profondes avec les eaux de surfaces émet ou stocke du CO2 et modifie lʹeffet de serre de manière très importante.
Les explications du géochimiste Samuel Jaccard, co-auteur de cette étude dirigée par l’Université de Berne.

Sarah Dirren s’intéresse aux lignées cellulaires. Ce type de population homogène et stable de cellules ayant une capacité illimitée de division sert à la recherche et à la fabrication de vaccins ou de biomédicaments.
Avec Igor Fisch, co-fondateur et directeur de Selexis, une société développée en 2001 à lʹUniversité de Lausanne et à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, et Amos Bairoch, professeur de bioinformatique à lʹUniversité de Genève.

Le gynandromorphisme concerne un individu qui présente des caractères femelles dans une partie du corps et mâle dans l’autre. Cette particularité s’observe principalement chez les insectes, parfois chez des oiseaux ou des crustacés.
Les explications d’Anne Baecher.