L’armée algérienne et le cinquième mandat

| | Episode du | Durée : 2:25 | RSS | Site Web

Dans un système globalisé, où les menaces prennent des formes de plus en plus variées, la chronique d'Olivier Fourt vous plonge chaque semaine, au cœur des enjeux et des problématiques de défense et de sécurité du XXIème siècle. Les acteurs d’un monde militaire en mutation et les meilleurs observateurs des questions de Défense répondent à Olivier Fourt tous les dimanches matins dans sa chronique. Retrouvez les sujets traités par cette émission sur RFI SAVOIRS = http://savoirs.rfi.fr/

Alors que d’importantes manifestations ont encore eu lieu, vendredi 8 mars, en Algérie contre le cinquième mandat du président Abdellaziz Bouteflika, les observateurs scrutent l’attitude de l’armée algérienne. Considérée comme l’un des piliers du régime, elle a jusqu’alors observé une certaine discrétion dans la crise actuelle. Ces derniers jours, le chef d’état-major de l’armée algérienne a simplement rappelé qu’elle restait le « garant de la stabilité et la sécurité du pays ». Alors, se prépare-t-elle à réprimer les manifestations afin que le scrutin soit organisé coûte que coûte, ou au contraire, certains dans ses rangs seraient-ils tentés d’apporter leur soutien aux manifestants ?