Le Brexit au Parlement

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault. - Diffusions vers les antennes Monde: du lundi au vendredi à 12h40 (TU) ; du mardi au samedi à 04h40 (TU). - Diffusions vers toutes cibles: du lundi au vendredi, sauf mardi à 17h40 (TU). - Diffusions vers la Roumanie à 21h10 (TU). - Diffusions vers l’antenne Monde et Paris, du lundi au vendredi à 23h10 (TU).

Il faudra donc l’aval du Parlement britannique pour enclencher le Brexit. C’est ce qu’a confirmé, en appel, la Cour suprême de justice, la semaine dernière. Et comme il ne faut vraiment plus perdre de temps, les députés de la Chambre des communes vont examiner, dès mardi, le projet de loi mis au point par le gouvernement. Un gouvernement étonnamment serein qui est confiant. Le Parlement devrait bien lui donner les pouvoirs pour négocier la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. A Londres, c’est le reportage de Marie Billon.
L’indépendance en bus
Et alors que l’Irlande du Nord s’inquiète sérieusement des conséquences d’un Brexit, qui, de fait, instaurera une frontière extérieure de l’Europe sur l’Ile, la République d’Irlande, au sud, se souvient des grandes heures de son indépendance. A Dublin, il est désormais possible de faire une visite touristique de la capitale, un rebel tour, sur les traces de l’insurrection de 1916, l’easter rising, qui conduira au divorce avec Londres et à la naissance de la République d’Irlande.Sur place, Julien Lagache.
Un cauchemar de vidéo
Et si les Pays-Bas se retrouvaient avec un dirigeant de la trempe d’un Donald Trump. C’est sur un mode très humoristique que les Néerlandais tirent les conséquences d’une élection qui bouleverse l’ordre mondial. Une vidéo sans concession fait un malheur sur les réseaux sociaux. Elle dit surtout le malaise d’un petit pays qui ne peut plus compter sur le soutien américain. Aux Pays Bas, Antoine Mouteau.
Hongrie incomprise
C’est l’histoire d’une grande incompréhension. Entre la Hongrie et le reste de l’Europe, le dialogue est bloqué. En cause le discours anti UE et anti-migrants du Premier ministre Viktor Orban. Mais, ce que nous explique la journaliste Françoise Pons, dans son livre Hongrie l’angoisse de la disparition, publié dans la collection L’Ame des peuples, c’est que les Hongrois se sentent à la fois isolés et incompris. Elle répond aux questions de Catherine Rolland.