Le Golem de Gustav Meyrink

| France Culture | Episode du | Durée : 00:58:30 | RSS | Site Web

Fictions ayant vocation à nous émouvoir, nous divertir, nous intriguer

durée : 00:58:30 – Le Golem de Gustav Meyrink – Un morceau de graisse qui grossit horriblement. " C’est alors que resurgit, dans le roman de Gustave Meyrinck, la légende du Golem, cet être artificiel qu’un rabbin kabbaliste créa à partir d’argile dans le ghetto de Prague au XVI ème siècle. Des lettres magiques inscrites sur le front, le Golem s’était réveillé pour mener une existence machinale, sans pensée, sans âme humaine. Pour les juifs, le Golem était le protecteur du ghetto de Prague, celui qui déjouait les complots des chrétiens visant à dénoncer l’existence d’un rituel de sang. Un " Superman juif " ! Et en effet, dans les années 30, les créateurs de la bande dessinée Superman, deux jeunes juifs, s’inspirèrent de la légende du Golem. Cependant pour Meyrinck, le Golem reste un monstre, plutôt un Frankenstein juif, qui sème la panique tous les trente-trois ans dans un ghetto délabré. Dans ce roman classique de l’horreur, l’histoire d’amnésie d’Athanasius Pernath se joue en parallèle, de manière à la fois banale et surnaturelle.