Les 30 ans d’Erasmus, toute une génération

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault. - Diffusions vers les antennes Monde: du lundi au vendredi à 12h40 (TU) ; du mardi au samedi à 04h40 (TU). - Diffusions vers toutes cibles: du lundi au vendredi, sauf mardi à 17h40 (TU). - Diffusions vers la Roumanie à 21h10 (TU). - Diffusions vers l’antenne Monde et Paris, du lundi au vendredi à 23h10 (TU).

C’est le programme européen le plus connu et sans doute le plus apprécié, une exception à l’heure où l’Union européenne essuie une pluie de critiques. Erasmus fête ses 30 ans.
Il a permis à près de 4 millions d’étudiants de partir à l’étranger en échange universitaire ou en stage. Erasmus est devenu depuis 2014 «Erasmus+» : un nouveau programme, un budget plus important et une ouverture aux apprentis. Erasmus, 30 ans de découverte de l’autre. Laxmi Lota à Bruxelles.
Et aussi :
Comment divorce-t-on en Europe ?
En France, depuis le 1er janvier, plus besoin de passer devant le juge, en cas de divorce par consentement mutuel, la dissolution du mariage sera désormais actée devant notaire. L’idée est de réduire les délais de la procédure. Alors, la France est-elle en avance par rapport à ces voisins et les couples mariés s’y séparent-ils plus qu’ailleurs ? Chronique de Daniel Vigneron, du site MyEurop.Info.

 
 
Des Roms expulsés de leur logement social
En Hongrie, ils représentent 7% de la population. Sédentarisés depuis plusieurs siècles dans le pays, leur intégration est toujours aussi difficile, et notamment leur accès au logement. A Székesfehérvar, au sud de Budapest, de nombreuses familles roms louent un logement social – beaucoup travaillent, mais gagnent de petits salaires. Une tâche pour la réputation de cette ville riche, selon le maire populiste, alors que les entreprises hongroises et multinationales y ont installé leur siège. Florence La Bruyère.

Tester sa drogue avant de faire la fête
C’est à l’initiative de l’association The Loop, que dans le nord de l’Angleterre, à Preston, les usagers pourront tester la qualité de leur cocaïne ou de leur ecstasy. Il s’agit, en fait, de contrer la recrudescence de décès dus à des drogues altérées ou trop fortes. Marie Billon.
Plus de fourrure à Sokos
Avec Stockmann, c’est l’un des plus grands magasins finlandais. Sokos fait sa petite révolution. Dans un pays où les fermes d’élevage sont encore nombreuses, l’enseigne vient d’annoncer qu’elle allait arrêter de vendre de la fourrure animale sous toutes ses formes, malgré la levée de boucliers. Pauline Curtet.