Les femmes polonaises maintiennent la pression pour défendre leurs droits

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault. - Diffusions vers les antennes Monde: du lundi au vendredi à 12h40 (TU) ; du mardi au samedi à 04h40 (TU). - Diffusions vers toutes cibles: du lundi au vendredi, sauf mardi à 17h40 (TU). - Diffusions vers la Roumanie à 21h10 (TU). - Diffusions vers l’antenne Monde et Paris, du lundi au vendredi à 23h10 (TU).

Le 21 janvier 2017, les Polonaises descendaient dans les rues de Varsovie pour marquer leur soutien aux Américaines qui dénoncent les propos sexistes du nouveau président américain. Les Polonaises comprennent parfaitement les appréhensions de leurs homologues américaines, car c’est ce qu’elles vivent dans leur pays, un sexisme ordinaire, exacerbé depuis que les conservateurs sont arrivés au pouvoir, voilà un an. Des femmes qui ont même installé un campement en face du Parlement polonais pour dire leur ras-le bol, et dénoncent les menaces qui pèsent toujours sur leur droits. Maya Szymanowska.
 
Pas encore de manif féministe anti-Trump en Turquie, mais des mères de famille qui ont toujours autant de mal à reprendre le travail, faute de structure pour garder les enfants. Qu’à cela ne tienne, répond le gouvernement : demandons aux grands-mères de s’en occuper. Pas si simple, Anne Andlauer.
L’église moldave doit payer des impôts: c’est en tous cas l’avis de 10 571 personnes qui ont signé une pétition lancée en novembre dernier par des journalistes, militants et universitaires du pays. Et chaque jour, le nombre de signataire augmente. L’objectif est de faire pression sur le gouvernement moldave pour que les nombreuses donations que reçoit l’Eglise soient soumises à l’impôt, tout comme le commerce d’objets de culte religieux et la prestation de services payants. Une pétition lancée sur fond de campagne présidentielle à la fin 2016. Clémentine Méténier.
Molenbeek: le monde entier connaît désormais le nom de cette commune bruxelloise décrite comme la fabrique de jihadistes au grand dam de ses habitants. Pour faire la part des choses, les journalistes Christophe Lamfalussy et Jean-Pierre Martin ont mené l’enquête avec un ouvrage au titre assez provocateur « Molenbeek-sur Djihad »… Première anecdote racontée par Jean-Pierre Martin, grand reporter à RTL Belgique, au micro de Catherine Rolland.
Peut-on lutter contre la désinformation? Le ministère tchèque de l’Intérieur vient de s’atteler à la tâche en montant une nouvelle équipe d’une quinzaine de personnes, armées uniquement d’ordinateurs. Le « Centre contre le terrorisme et les menaces hybrides », fondé il y a quelques semaines, va s’employer notamment à démentir les rumeurs qui circulent sur le net tchèque. Alexis Rosenzweig.