Priorité santé – Journée mondiale de la maladie de Parkinson

| | Episode du | Durée : 00:48:30 | RSS | Site Web

Être en bonne santé est un besoin universel. Caroline Paré reçoit en direct des spécialistes pour faire le point sur l’actualité médicale dans le monde. Le but : faire de la prévention auprès du grand public, l’informer sur ses droits, sur les traitements et les moyens d’y accéder. *** À partir du 1er avril 2019: Diffusions du lundi au vendredi: diffusions vers toutes cibles à 09h10 TU ; vers l'océan Indien et Afrique à 20h10 TU ; vers le Cambodge à 23h10 TU. - du mardi au samedi vers le monde et Paris sauf Afrique à 00h10 TU ; et vers l'Afrique à 01h10 TU.

Rarissime avant 45 ans, la maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente en France, après la maladie d’Alzheimer. Elle se manifeste par la lenteur à initier les mouvements (akinésie), une raideur musculaire spécifique et le tremblement au repos. Elle affecte également l’élocution et le «langage corporel». Elle constitue en outre une cause majeure de handicap, chez le sujet âgé, avec un pic autour de 70 ans. Selon l’INSERM, 1% des plus de 65 ans sont concernés. Au total, entre 100 000 et 120 000 personnes sont touchées en France et environ 8 000 nouveaux cas se déclarent, chaque année.

Quels sont les traitements ? Comment vivre avec cette maladie ? Où en sont les recherches ?
Dr David Grabli, professeur de Neurologie à Sorbonne Université. Neurologue à l’Hôpital La Pitié-Salpêtrière de Paris, chercheur à l’ICM, l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière.Claire Garnier, atteinte de la maladie de Parkinson, auteure de Sur la route de Parkinson, aux éditions Albin MichelDr Bébène Bandzouzi, neurologue, ancien chef du service de Neurologie du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville au Congo.
En fin d’émission, nous retrouvons la chronique sexualité du Dr Catherine Solano, sexologue.