Sylvana Simons, symbole de la lutte anti-raciste aux Pays-Bas

| | Episode du | Durée : 19:30 | RSS | Site Web

Tous les aspects de la vie quotidienne des Européens dans ce magazine réalisé avec les correspondants de RFI et de la RTBF. Une émission présentée par Catherine Rolland, Frédérique Lebel et Laurent Berthault. - Diffusions vers les antennes Monde: du lundi au vendredi à 12h40 (TU) ; du mardi au samedi à 04h40 (TU). - Diffusions vers toutes cibles: du lundi au vendredi, sauf mardi à 17h40 (TU). - Diffusions vers la Roumanie à 21h10 (TU). - Diffusions vers l’antenne Monde et Paris, du lundi au vendredi à 23h10 (TU).

Elle s’appelle Sylvana Simons, cette femme aux origines surinamiennes est connue aux Pays-Bas, non seulement pour sa carrière de présentatrice télévisée, mais surtout pour son combat contre le racisme. Une figure de proue en première ligne qui encaisse des tombereaux d’insultes et de menaces de la part de l’extrême-droite et de son chef de file Geert Wilders. Antoine Mouteau l’a rencontrée.
Sur les bords de la mer Adriatique, à la frontière entre le Monténégro et l’Albanie, la ville d’Ulcinj est connue depuis longtemps pour ses pirates et ses olives. Aujourd’hui, il n’y a plus de pirates, mais il reste les milliers d’oliviers qui font la fierté de ses habitants, sans pour autant faire la richesse de la région. Simon Rico.
Au Pays Basque espagnol, tout près de la frontière française, la situation est loin d’être apaisée. Certes, l’organisation indépendantiste ETA a déposé les armes depuis 2011. Mais, le processus de paix avec la France et l’Espagne est au point mort. Avec pour principal problème, la question des conditions de détention des prisonniers basques. Car, depuis le début des années 2000, ils ont été dispersés dans différentes prisons en France et en Espagne, loin du Pays Basque. Leurs familles n’en peuvent plus. D’où cette manifestation qui, le week-end dernier, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes dans la capitale du Pays Basque, à Bilbao. Antoine Harari.
Chienne de vie ? Pas tant que ça pour les toutous. A Londres, trois jours durant, ils ont pu profiter d’un « canine tour », une balade en bus spécialement réservée aux chiens et à leur maître. Marie Billon.
 
Chronique musique. Bigott. (Espagne). At the end. Par Vincent Théval.