Un Jour dans l’Histoire – 08/05/2019

| RTBF | Episode du | Durée : 1:10:18 | RSS | Site Web

Laurent DEHOSSAY continue à voyager sur la ligne du temps pour analyser les grandes étapes qui ont mené au monde d’aujourd’hui. L’histoire se raconte aussi par les archives, sur les traces des événements et des acteurs clés qui ont façonné le vingtième siècle. Apprendre et comprendre par le passé.  

13h20 : Edgard Degas, le mal aimé

Nous sommes en 1893 ou 1894, à Paris, rue Victor Massé, dans l’atelier d’Edgar Degas.
C’est là que le peintre rencontre Paul Valéry qui n’est encore qu’un jeune écrivain arrivé depuis peu à la capitale.
Degas, lui, est un vieil homme acerbe qui n’aime guère les littérateurs.
Il n’empêche, entre ces deux-là, le soixantenaire et celui qui deviendra l’un des grands penseurs de son siècle, alors seulement âgé de vingt quatre ans, naît une amitié durable.
Deux ou trois ans plus tard, dans ses Cahiers, Valéry décrira son ami :
« Un personnage singulier, grand et sévère artiste, essentiellement volontaire, d’intelligence rare, vive, fine, inquiète qui cachait sous l’absolu des opinions et la rigueur des jugements, je ne sais quel doute de soi-même et quel désespoir de se satisfaire (…)
Degas plaisait et déplaisait.
Il avait et affectait le plus mauvais caractère du monde, avec des jours charmants qu’on ne savait prévoir.
Il amusait alors ; il séduisait par un mélange de blague, de farce et de familiarité, où il entrait du rapin des ateliers de jadis, et je ne sais quel ingrédient venu de Naples. »
Partons sur les traces de celui qui, à bien des égards, un mal aimé : Edgar Degas…

Invitée : Anne Hustache, historienne de l’art.

14 heures :  » L’Art des séries télé  » 3/3)

Dernier épisode consacré à la question de  » L’Art des séries télé  » réalisé par Jean-Louis Dupont pour « Décadrage » .
Des années 40/50, aux Etats-Unis et en France (avec des séries telles que  » I love Lucy « ,  » The Cosby Show « ,  » Les incorruptibles « ,  » Mannix « ,ou encore  » Les Galapiats « ,  » Thierry la Fronde « , et  » Les saintes Chéries « ), jusqu’à aujourd’hui ( » 24 H Chrono « ,  » Les Soprano « ,  » Twin Peaks « ,  » Dexter « ,  » Dr House  » mais aussi, en France,  » Mafiosa « ,  » Ainsi soient-ils « ,  » Dix pour Cent « , et bien d’autres encore), c’est toute l’histoire des fictions télévisuelles qui sera passée à la loupe de l’analyse des formes par Jean-Louis Dupont et son invité, Vincent Colonna , sémiologue, romancier et consultant pour de nombreuses chaînes de télé . Il est aussi de deux ouvrages consacrés à  » L’art des séries télé « , des ouvrages judicieusement sous-titrés :  » L’appel du Happy End  » et  » L’Adieu à la morale  » parus aux Editions Payot.