“Vincent, François, Paul et les autres…”, Claude Sautet, 1974 – 17.03.2019

| RTS - Radio Télévision Suisse | Episode du | Durée : 53:16 | RSS | Site Web

Travelling, un déplacement de caméra pour tout connaître de l'histoire du cinéma! Une émission de Catherine Fattebert. Fichiers audio disponibles durant 30 jour(s) après diffusion. - Pour un usage privé exclusivement.

« Vincent, François, Paul et les autres… », de Claude Sautet, sort en 1974. Cʹest un film choral, un hymne à lʹamitié de quinquagénaires qui sʹarticule autour dʹune triple crise existentielle. On y fume, on y mange, on sʹy engueule autour du gigot du dimanche, on y souffre beaucoup. Les femmes sʹémancipent, oscillent entre abandon et lassitude, les Trente Glorieuses amorcent leur crépuscule, la petite bourgeoisie sʹenlise. Un jeune ouvrier boxeur amateur débarque dans le trio et symbolise lʹémergence dʹun nouveau monde.

A lʹécran, Michel Piccoli, Yves Montand, Serge Reggiani, mais aussi Gérard Depardieu, Stéphane Audran, Marie Dubois et Catherine Allégret. Tous livrent un portrait doux-amer de la France des années 1970. Vérité de lʹincarnation, vérité des comédiens.

Jean-Loup Dabadie et Claude Sautet au scénario adaptant le roman « La Grande Marrade » de Claude Néron. Quand le cœur de Vincent montre des signes dʹessoufflement, lʹharmonie se brise, la peur de mourir au mi-temps de la vie bouleverse tous les protagonistes de lʹhistoire. La fêlure au coin de lʹâge, mais le bonheur en montagnes russes, voilà ce que raconte le film de Claude Sautet.

REFERENCES

BOUJUT, Michel, Conversations avec Claude Sautet, Institut Lumière/Actes Sud, 1994

LʹAvant-Scène Cinéma, Vincent, François, Paul et les Autres…, Claude Sautet, Décembre 1974

Korkmaz, Joseph, Le cinéma de Claude Sautet, Collection Cinéma Permanent, Lherminier, 1985